Pentagone : le secrétaire américain à la Défense placé en soins intensifs

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin (70 ans), a été hospitalisé dimanche au Centre médical militaire national Walter Reed de Washington en raison de « symptômes suggérant un problème émergent de vessie ».
à Lloyd Austin
à Lloyd Austin (Crédits : LEAH MILLIS)

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin (70 ans), a été hospitalisé dimanche au Centre médical militaire national Walter Reed de Washington en raison de « symptômes suggérant un problème émergent de vessie », a annoncé dans un communiqué le Pentagone. Ses responsabilités ont été transférées à son adjointe, Kathleen Hicks.

« Ce soir, après une série de tests et d'évaluations, le secrétaire a été admis dans l'unité de soins intensifs du Centre médical militaire national Walter Reed pour des soins de support et une étroite surveillance » indique le communiqué.

Appel à la démission

Lloyd Austin avait déjà été hospitalisé en décembre et en janvier pour une intervention et un traitement contre un cancer de la prostate. Le chef du Pentagone a été critiqué par le président Joe Biden et par des élus du Congrès, démocrates comme républicains, pour n'avoir pas révélé sa maladie.

Une audition au Congrès sur la question a été programmée le 29 février, alors que plusieurs républicains, dont l'ancien président Donald Trump, ont appelé à la démission de Lloyd Austin, général à la retraite qui a commandé les troupes américaines en Irak.

Joe Biden lui a maintenu sa confiance même s'il a admis que Lloyd Austin avait commis une erreur de jugement. Le chef du Pentagone était attendu en milieu de semaine à Bruxelles pour une réunion liée à l'Ukraine. Pour l'heure, on ne sait pas si ce déplacement est remis en cause. Dans un communiqué publié dimanche en fin de soirée, le centre médical militaire Walter Reed a dit ne pas connaître dans l'immédiat la durée d'hospitalisation de Lloyd Austin. Le problème à la vessie ne devrait pas empêcher la pleine rémission de son cancer, comme attendu, a-t-il ajouté.

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.