Pétrole : le plan de l'Algérie pour sortir de la crise

 |   |  726  mots
En raison de la conjoncture mondiale du marché des hydrocarbures et de la fiscalité pétrolière locale, les recettes budgétaires afficheront une baisse de 4% par rapport à 2015,
En raison de la conjoncture mondiale du marché des hydrocarbures et de la fiscalité pétrolière locale, les recettes budgétaires afficheront une baisse de 4% par rapport à 2015, (Crédits : Reuters Zohra Bensemra)
En raison de la baisse des prix du pétrole, le budget de l'Etat accuse une chute de près de 50% de ses revenus tirés des hydrocarbures. Si le gouvernement prévoit pour 2016 des coupes budgétaires à hauteur de 9%, il annonce, dans le même temps, l'augmentation des transferts sociaux.

Le gouvernement algérien, déjà alerté par la Banque d'Algérie à plusieurs reprises est-il en train d'ouvrir les yeux ? Le conseil des ministres algérien a approuvé mardi 6 octobre le projet de loi de finances 2016. Il prévoit ainsi une baisse de 4% des recettes budgétaires dans un contexte marqué par la chute des prix du pétrole ces derniers mois, principale ressource de l'Algérie. Au cours des derniers mois, le pays a perdu près de 50% des revenus tirés des hydrocarbures.

LIRE AUSSI>> Pétrole: la Banque d'Algérie tire la sonnette d'alarme

Certes, le projet de loi de finances 2016 table sur une croissance de 4,6% et une inflation contenue à 4%. Mais en raison de la conjoncture mondiale du marché des hydrocarbures et de la fiscalité pétrolière locale, les recettes budgétaires afficheront une baisse de 4% par rapport à 2015, et se chiffrent à 4.952,7 milliards de dinars algériens (41 milliards d'euros).

Par conséquent, le gouvernement a annoncé des coupes dans les dépenses budgétaires du pays qui diminueront de 9% avec 4807,3 milliards de dinars "pour le volet fonctionnement" et 3176 milliards de dinars pour celui de l'équipement.

Le solde global du Trésor affichera un déficit de 2.452 milliards de dinars (plus de 20 milliards d'euros) alors que le Fonds de régulation des recettes (FRR) conservera 1.797 milliards de dinars (plus de 15 milliards d'euros) de réserves à fin 2016.

Alger augmente encore les transferts sociaux

Toutefois, malgré ces tensions financières, les transferts sociaux - financés par le budget général de l'Etat - connaîtront une hausse de 7,5% pour atteindre 23% du budget. Dans le détail, 477 milliards de dinars algériens devraient être alloués au logement, 446 milliards pour "le soutien aux familles, dont 22 milliards pour les subventions des prix des produits de base (céréales, lait, sucre et huile)". Ou encore 316, 5 milliards pour le soutien à la santé publique. En outre, citoyens et entreprises vont continuer à bénéficier de différentes subventions indirectes, dont le coût total s'élèvera à 1500 milliards de dinars algériens. Ces transferts, financés majoritairement par les recettes des hydrocarbures, étranglent pourtant l'économie algérienne. Mais le gouvernement sait qu'ils sont aussi le moyen de garantir la paix sociale.

Si le président algérien Abdelaziz Bouteflika admet enfin que les pouvoirs publics doivent faire preuve de davantage de transparence sur la "gravité de la conjoncture financièrque traverse notre pays", il n'hésite pas à vanter "le caractère unique au monde de nos dépenses publiques d'investissements et de nos transferts sociaux". Dont acte.

Favoriser l'investissement

Un avant-projet de loi sur l'investissement - pour améliorer "l'attractivité de la législature sur l'investissement" en faveur des investissements étrangers- a également été présenté.

Ce projet de loi initie à cet effet de "nouvelles facilitations notamment en faveur de l'investissement étranger et en partenariat", selon les termes du communiqué publié à l'issue du conseil des ministres. Les encouragements sont notamment adressés au secteur des mines et des industries émergentes.

"Un tel engagement est une option stratégique de l'Etat, mais son maintien exige un retour en production de biens et de services pour réduire les importations et procurer de nouvelles recettes d'exportations, et en création d'emplois, en un mot, il exige une relation gagnant-gagnant entre l'Etat et les agents économiques", a indiqué le président Abdelaziz Bouteflika.

Cap sur une augmentation de 4,1% des exportations de pétrole

Par ailleurs, selon les chiffres présentés par le ministre de l'Energie, Salah Khebri, la production algérienne d'hydrocarbures (plafonnée depuis 2007) sera portée à 195 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP) en 2015 ce qui permettra d'augmenter les exportations de gaz et de pétrole de 4,1% sur cette année. A court et moyen termes, le programme arrêté portera la production à 224 millions TEP en 2019, détaille le communiqué.

L'Algérie tire plus de 95% de ses recettes extérieures du pétrole et la fiscalité de l'or noir représente 60% de son budget. Ce dernier est calculé sur la base d'un prix théorique de référence de 37 dollars le baril de pétrole et de 50 dollars sur le marché.

La différence est alors versée dans un fonds de régulation des recettes qui sert à financer le déficit budgétaire et les mesures urgentes du gouvernement.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2016 à 19:37 :
Il fallait s'y attendre
a écrit le 07/10/2015 à 16:01 :
Comme j'ai une page blanche, à part un commentaire débile, j'en profite

Les investissements étrangers vont participer à la modernisation de l'Algérie, à commencer par l'installation de nos constructeurs auto qui vont créer de l'emploi et des pôles industriels avec leurs sous-traitants.
De ce fait, plus tard d'autres industries viendront se greffer sur ses pôles.
Dans un processus comparable a celui qui s'est déroulé au Maroc après l’implantation de Renault !
.........
11-04-14, Renault avait inauguré son usine d’Oued Tlelat, près d’Oran, 19ème usine d’assemblage.
(Aboutissement d'un accord signé à Alger décembre 2012)
« Elle produira des "Renault Symbol Algérie", un modèle dérivé de la Logan. »
Les premiers véhicules sont sortis d’usine en novembre 2014.
« Quelques améliorations auraient été apportées à cette version algérienne, indique un communiqué du constructeur. Le modèle a un nouveau design, doté d'un GPS, des baguettes latérales noires sont aussi ajoutées, des jantes de 16 pouces et des feux arrières rouge foncé "redessinés" »
« prévoit une augmentation des investissements pour atteindre les 400 millions d’euros dans la phase correspondant au passage de la production de 25.000 à 75.000 voitures par an, avant d’atteindre quelques 800 millions d’euros dans l’étape de la fabrication d’une moyenne annuelle de 150.000 véhicules »
Toutes les pièces, Renault et sous-traitants, sont validées aux standard international de la marque.
…….
Je n’oublie pas PSA-Ping-Pong, mais je n’ai pas le temps, very sorry !
……………
Pour ce qui est des transports, des infrastructures et infrastructures transport, les entreprises françaises seront présentes.
………….
10-07-15, la SNTF (Société nationale de transport ferroviaire algérien) et la SNCF ont signé un accord de partenariat à Alger :
………
« vont lancer des projets de partenariat dans les domaines de la formation, l’ingénierie ferroviaire, le transport des voyageurs ainsi que le transport fret et la logistique. »
« La SNCF mettra son expertise et son savoir-faire en matière de formation au profit de la SNTF. Des stages en direction des employés de la société publique algérienne devraient être organisés par la SNTF avant qu'une école spécialisée dans la formation de formateurs et de la main-d’œuvre ne soit ouverte à Annaba (600 km à l’Est d’Alger) »
« Les deux groupes devraient par ailleurs participer à des appels d’offres en Algérie en matière d’ingénierie ferroviaire. »
« De nouvelles activités seront également développées par les deux partenaires dans le domaine du transport fret et logistique. Il s’agit du transport de voitures, de conteneurs, de minerais et de produits agroalimentaires. »
« Enfin, une société mixte de maintenance des équipements des voies ferrées devrait voir le jour ultérieurement. »
« Dans le cadre de son développement, la SNTF se transformera en groupe public à l'horizon 2020. Elle ambitionne d'augmenter le réseau de voies ferrées de 4 000 km actuellement à 12 500 km à moyen terme, alors que le volume des marchandises transportées passera de 4,5 millions de tonnes/an actuellement à 30 millions de tonnes/an à l'horizon 2020. »
Acia Kaci, Alger, Econostrum.
........
Naturellement, l'Italie, l'Espagne et l’Allemagne devraient aussi augmenter leurs coopérations avec l'Algérie.
J’espère, sans quoi, ce seront les chinois, autant que ce soit l’équipe Europe !
.........
ALGERIE 2013
CCFA, Chambre du Commerce Franco-Arabe
Le nombre des entreprises étrangères :
France, 21,65% (1831 entités)
Syrie, 12,44% (1052 entités)
Chine, 8,65% (732 entités)
Turquie 7,39% (625 entités)
Principaux clients de l’Algérie Espagne, Italie, France, Pays-Bas, Grande-Bretagne.
Principaux fournisseurs : Chine, France, Italie, Espagne, Allemagne.
95,92% des exportations algériennes étaient les hydrocarbures.
…………….
ALGERIE - FRANCE ECHANGES 2014 :
CCFA, Chambre de Commerce Franco-Arabe
Les importations françaises en provenance d’Algérie :
2012 : -10,8%.
2013 : + 8,1%.
2014 : + 4,1% à 4,4 Md€
Sont constituées à 94% d’hydrocarbures dont :
>> Pétrole brut 47 % (+6,3% à 2,1 Md€).
>> Gaz naturel 28 % (-28,9% à 1,2 Md€).
>> Produits de raffinage 18 % (+96,1% à 782 M€).
>> Gaz industriels 1%.
………
Les principaux autres produits importés par la France sont constitués d’engrais et de composés azotés (+191,6% à 217 M €) qui représente 5% du total des importations.
……..
Après baisse sensible en 2013, les exportations françaises à destination de l’Algérie sont à nouveau en hausse en 2014, progression de +4,2% (douanes françaises).
Elles passent de 5,9 Md à 6,2 Md.
…….
3 premiers postes :
Céréales, en baisse -12,1% 976 M€.
Produits pharmaceutiques, +6,3% 782 M €.
Automobiles -1,5% 728 M €.
…….
Autres :
Produits laitiers et fromages +84,0% 206 M€.
Produits sidérurgiques +42,5% 134 M€.
Aliments diététiques +30,9% 98 M€.
Raffinage du pétrole -25,9% 116 M€.
Machines d’usage générale -6,2% 102 M€.
Matériel de distribution et de commande électrique -9,7% 58 M€.
……..
Selon les DOUANES ALGERIENNES :
Parts de marché des importations algériennes :
Chine : 14,07%, (hausse de +20,59%)
France : 10,81% (contre 11,39% en 2013)
Italie, malgré une baisse de -11,20%, reste le 3ème fournisseur, en concurrence avec :
Espagne qui voit ses exportations vers l’Algérie régresser de -1,74 % en 2014 après une progression de +16,9% en 2013.
……..
Hausse des importations algériennes en provenance de
Allemagne +32,65%.
Etats-Unis +21,36%.
Argentine +11,60%.
République de Corée +43,73%.
………
Sous l’effet conjugué de la hausse des exportations légèrement plus accentuée que la hausse des importations françaises, l’excédent commercial de la France vis-à-vis de l’Algérie a augmenté de 4,4% pour atteindre 1,74 Md€ en 2014 contre 1,67 Mds€ en 2013.
Réponse de le 07/10/2015 à 21:43 :
Vous croyez franchement que quelqu'un va se fatiguer à lire votre commentaire trop long et copié collé d'un autre site ? Continuez à parler tout seul.
a écrit le 07/10/2015 à 13:51 :
Equation simple :-) Il suffit que l'Algérie double son quota de migrants vers la France :-) Ils ont le FIS, on a le restant de la famille :-)
Réponse de le 07/10/2015 à 22:04 :
détrompez vous cher monsieur,
les algériens, les vrais, ne sont pas tellement intéréssés par votre pays, ca fait 40 ans que j'y vis change
Sauf votre respect, essayez de sortir cette image de migrant de votre tete.
Sans rancunes
Réponse de le 08/10/2015 à 5:39 :
Combien de français fuient les taxes et le chômage des jeunes votre grand pays la France pour partir chez vos voisins ou très loin en Australie ou l'herbe est plus verte. :)
Réponse de le 01/02/2016 à 11:38 :
je trouve que ça un peut abusif comme réponse, oui tout a fait vous avez raison l'Algérie et le fis, mais n'oublier pas 20% de vos médecins sont des algériens que vous avez naturalisé et dans toutes les administrations il y au moins 1/4 du personnel est d'origine Algérien, en plus leur fils de la 2 ou la 3 ème génération sont issue de l'éducation Française

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :