Soros, Hughes, Pritzker, Disney... ces milliardaires américains qui exigent d'être plus taxés

 |   |  582  mots
Un groupe d’Américains fortunés estime que les nouvelles recettes fiscales devraient provenir des plus riches financièrement.
Un groupe d’Américains fortunés estime que les nouvelles recettes fiscales devraient provenir des "plus riches financièrement". (Crédits : Reuters)
Une lettre signée ce lundi 24 juin par un groupe de milliardaires américains, dont George Soros ou encore Chris Hughes, appelle à un "impôt modéré sur la fortune" de un dixième des 1% des Américains les plus riches. La question s'est invitée dans le débat des primaires démocrates - plusieurs élus, dont Pete Buttigieg, l'étoile montante de South Bend dans l'Indiana, soutiennent cette mesure.

"Taxez-nous plus" : tel est le message d'un petit groupe de milliardaires américains comprenant l'homme d'affaire George Soros, le co-fondateur de Facebook Chris Hughes et des héritiers des empires Hyatt et Disney aux candidats à la Maison Blanche. Dans une lettre publiée en ligne lundi, ce club de très riches Américains apportent leur soutien à l'idée d'un impôt sur la fortune.

« Nous écrivons à tous les candidats à la présidence, qu'ils soient républicains ou démocrates, pour apporter notre appui à une taxe modérée sur les fortunes de un dixième des 1% des Américains les plus riches - sur nous », y affirment-ils.

La richesse de ce 0,1% de la population est presque aussi importante que celle de 90% de la population américaine. « Tout nouveau dollar émanant de nouvelles taxes doit venir des plus aisés financièrement, pas des Américains de la classe moyenne ou populaire », ajoutent les 18 signataires, issus de 11 familles.

Pete Buttigieg s'attaque aux réductions d'impôts pour les plus riches de Trump

Plusieurs candidats à la primaire démocrate, dont Pete Buttigieg, le maire de South Bend dans l'Indiana, ou Beto O'Rourke, ancien élu de la Chambre des représentants, ont déjà exprimé leur soutien à une telle mesure.

--

« Vous ne faites pas sauter le trou dans le budget avec une réduction d'impôts inutile et inabordable pour les plus riches comme c'est le cas actuellement. (...) Nous devons être intelligents en matière de dépenses. Il faut être honnête sur le fait que le déficit est parfois approprié et peut jouer un rôle dans l'économie. C'est notamment le cas lorsque l'on réalise des investissements dans l'éducation, les infrastructures et la santé (...) Nous avons besoin de plus d'équité dans la fiscalité, ce qui veut dire un taux d'imposition marginal plus élevé pour ceux qui gagnent plus, un impôt raisonnable sur la fortune ou quelque chose du genre, pour s'assurer que les gens "redistribue" quand ils deviennent extrêmement riches (...). »

--

La taxe pourrait rapporter 2.750 milliards en 10 ans

Mais la lettre met en avant la proposition spécifique de la sénatrice Elizabeth Warren, qui prévoit de taxer les ménages disposant de plus de 50 millions de dollars d'actifs, ce qui correspondrait à environ 75.000 familles. Elle pourrait, selon les estimations, rapporter 2.750 milliards en 10 ans. « Les Etats-Unis ont la responsabilité morale, éthique et économique d'imposer plus lourdement notre fortune », écrivent les signataires.

L'argent récupéré grâce à cet impôt supplémentaire pourrait servir à « aider à faire face à la crise climatique, à améliorer l'économie, à améliorer le système de santé, à créer plus d'égalité dans les opportunités, et à renforcer nos libertés » en ralentissant la croissance des inégalités, assurent-ils.

Pour combler les inégalités, mais aussi renforcer la démocratie

Un tel impôt est aussi à leurs yeux "patriotique" puisque tous les Américains ont comme devoir de contribuer à hauteur de leurs moyens au succès du pays. « Et les plus riches ne doivent pas faire exception. »

Dans la lettre, les signataires font notamment référence à l'investisseur Warren Buffett, 4e fortune américaine, qui rappelle régulièrement qu'il paye relativement moins d'impôt que son secrétaire. L'idée d'un impôt spécifique sur la fortune est, font-ils par ailleurs remarquer en s'appuyant sur des sondages, soutenue par une majorité d'Américains.

___

ANNEXE

LETTRE appelant à un "impôt modéré sur la fortune"

--

Lettre appelant à un «impôt modéré sur la fortune»

--

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2019 à 20:27 :
Les Tartuffe ne pensent pas qu'ils pourraient diminuer les salaires qu'ils se font verser et qu'ils peuvent faire des dons, y compris à l'Etat et à ses services ? Qu'ils se moquent du monde n'est pas surprenant : ils ne vivent pas dans le même monde et ne le font pas exprès . Mais que des journalistes en rendent compte sans davantage d'esprit critique et d'investigation, moi ça me choque...
a écrit le 25/06/2019 à 18:09 :
Magnifique ... hypocrisie. Pourquoi pas la philanthropie, pendant qu'on y est..??
a écrit le 25/06/2019 à 11:14 :
La France doit proposer l'asile politique a tous ces malheureux.La fiscalité française bien plus cohérente et les rendra plus heureux.
a écrit le 25/06/2019 à 8:50 :
Hypocrisie puisque s'ils étaient vraiment préoccupés par la misère qu'ils génèrent ils demanderaient la fermeture des paradis fiscaux. Nous avons dépassé la nécessité de mesurettes de ce genre.

ON commencerait à culpabiliser ?

Vous le pouvez...
a écrit le 25/06/2019 à 7:42 :
Depuis le début du XX ème siècle, c'est la dérégulation financière qui a créé des crises économiques majeures, des guerres, des famines, des épidémies... Il faut se demander pourquoi on ne revient pas à une activité financières correctement régulée ? Les salaires repartiraient à la hausse en baissant mécaniquement les bénéfices gargantuesques des riches : une économie vertueuse s'installerait. Mais sachant que la finance une arme de colonisation efficace, ce n'est pas près de changer.
a écrit le 25/06/2019 à 5:19 :
Si on faisait la memes chose en France, cela serait une baisse d'impot pour les plus riche puisque l'IFI qui remplace l'ISF est imposable partir de 800 000 Euros de patrimoine immobilier. On est loin des 50 millions de USD. Avant de critiquer E.Macron, il serait judicieux de connaitre les consequence de l'Expatriation fiscale et le manque a gagner de l'expatriation fiscale depuis la creation de l'ISF.
a écrit le 25/06/2019 à 1:43 :
La Fr Socialiste taxe par l'ex-I.S.F ou nouvel I.F.I les classes moyennes supérieures.

Aux USA incomparable : il s'agirait de 0.1% des Citoyens détenant 90% des "richesses "

et à un faible taux contrairement à la Fr
a écrit le 24/06/2019 à 22:13 :
Une taxe sur la vraie fortune : à partir de 50 millions de dollars. Pourquoi pas .En France, l'ISF était à partir de 1,3 Millions qui est le prix d'un appartement Parisien.
Réponse de le 24/06/2019 à 23:40 :
Ce sont des fous, d'après M. MACRON, le génie absolu de l'économie
Réponse de le 25/06/2019 à 1:57 :
A partir de 1 milliard d'eur, et indexé/inflation, à un taux unique de 0.1%


Et suppression de l'impot sur le mort Fr, le plus Lourd au Monde, en ligne directe ou indirecte,
doublé par Hollande en 2012, et non indexé depuis :
seuil de 100 000 eur depuis 2012.
Le mort ou la morte a déjà tant payé toute sa vie.
Réponse de le 25/06/2019 à 7:43 :
Pour posséder un appartement parisien, il faut être riche!
a écrit le 24/06/2019 à 22:01 :
L’impôt juste la base de la justice et du financement de la démocratie et de son éducation gratuite de bonne qualité pour tous ....
a écrit le 24/06/2019 à 19:47 :
Cela fait des années que des milliardaires comme Warren Buffet ou Bill Gates demandent ouvertement une meilleure justice fiscale via des impôts alourdis sur les grosses fortunes.

Ils sont malheureusement minoritaires, et évidemment aucun n'est au gouvernement de Trump qui est quasi exclusivement composé de très grosses fortunes.
a écrit le 24/06/2019 à 18:45 :
Ces milliardaires américains ont compris la «  combine » actuelle pour devenir encore plus riches .
Les impôts vont directement impacter les flux de régularisation de l’économie américaine et mondiale.

Si seulement nos «  cac 40tiens » feraient «  pareils »👍
a écrit le 24/06/2019 à 18:26 :
hypocrisie sans nom
' taxez plus les riches - euh, les autres, pas nous-, mais on trouvera des solutions'
ca me rappelle les lois de roosevelt, largement contournees...
en plus ca collera un coup a la charity, qui demandera de l'argent a l'etat, mais bon c'est un autre pb
sinon, j'ai des copains francais bobos, bien a gauche qui ont vote hollande pour qu'il taxe plus les riches comme eux
hollande a exauce leur voeux, depuis ils passent leur temps a essayer de trouver des combines fisclaes foireuses pour ne pas se faire plumer
faut pas ' taxer plus', faut ' taxer comme le pekin moyen', bande d'imbeciles hypocrites et retournards de veste
la bave morale n'a aucune efficacite, mais elle donne bonne conscience

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :