Ukraine : la reconstruction coûtera au moins 350 milliards de dollars

La reconstruction et le soutien à l'économie ukrainienne coûteraient près de 350 milliards de dollars si le conflit opposant le pays à la Russie se terminait aujourd'hui, selon un communiqué commun publié vendredi par le gouvernement ukrainien, la Commission européenne et la Banque mondiale.
(Crédits : DADO RUVIC)

350 milliards de dollars... il s'agit de la première évaluation complète de l'état de l'économie ukrainienne et des dégâts provoqués par le conflit depuis le début de l'invasion russe, en février dernier, permettant ainsi d'"exposer les besoins financiers et d'avoir une feuille de route pour envisager la reconstruction", précise le communiqué.

La somme représente 1,5 fois le PIB enregistré en 2021 par l'Ukraine et près du tiers, 105 milliards de dollars, devra être utilisé pour les besoins les plus urgents, dans les trois prochaines années.

Cette estimation intègre les destructions provoquées par les combats sur les infrastructures, les logements ou encore l'industrie, en particulier dans l'est et le sud du pays, dont le coût est évalué à 97 milliards de dollars.

"Nous avons d'ores et déjà lancé la reconstruction dans les zones libérées mais cette reconstruction demande une approche globale et le soutien de nos partenaires internationaux", a souligné le Premier ministre ukrainien, Denys Shmyhal, cité dans le communiqué.

"La seule première phase, la reprise rapide, représente 17 milliards de dollars dont 3,4 milliards sont nécessaires dès cette année", a-t-il ajouté.

Selon Anna Bjerde, la vice-présidente de la Banque mondiale pour l'Europe et l'Asie centrale, cette évaluation doit "identifier les priorités pour la reprise tout en nous permettant de continuer à soutenir le fonctionnement de services essentiels", en premier lieu la santé, l'éducation et la protection sociale.

L'Ukraine a besoin de cinq milliards de dollars par mois pour continuer à faire fonctionner son économie malgré la guerre, avait estimé en mai son ministre des Finances, Serguiï Martchenko.

Un effort international, impliquant les pays du G7 et l'Union européenne, a permis pour l'heure de regrouper 39 milliards de dollars, dont neuf milliards pour l'UE.

Mercredi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a proposé que l'UE verse une aide financière de cinq milliards d'euros, partie intégrante des neuf milliards prévus.

Les dommages provoqués par la Russie estimés à plus de 97 milliards de dollars

L'invasion russe a coûté plus de 97 milliards de dollars (96,58 milliards d'euros) en dommages directs à l'Ukraine au 1er juin.

Selon le rapport, les conséquences sur l'économie et la production ukrainiennes, ainsi que les dépenses supplémentaires liées à la guerre, ont entraîné des pertes de 252 milliards de dollars. Le déplacement d'un tiers des Ukrainiens devrait faire grimper le taux de pauvreté dans le pays à 21%, contre seulement 2% avant la guerre.

Pour sa reconstruction, l'Ukraine aura en outre besoin de 349 milliards de dollars, selon une estimation au 1er juin, soit environ 1,6 fois son produit intérieur brut de 200 milliards de dollars en 2021, ajoute le rapport.

Ce montant comprend 105 milliards de dollars nécessaires à court terme pour répondre aux urgences, comme la reconstruction de milliers d'écoles endommagées ou détruites et de plus de 500 hôpitaux. La réparation des maisons, le rétablissement du chauffage et l'approvisionnement en gaz à l'approche d'un hiver qui risque d'être dur, sont tout aussi impératifs.

Les chiffres publiés sont préliminaires, note le rapport, et susceptibles d'augmenter à mesure que la guerre se poursuit.

"L'impact de l'invasion se fera sentir pendant des générations, avec des familles déplacées et séparées, des perturbations du développement humain, la destruction du patrimoine culturel intrinsèque et l'inversion d'une trajectoire positive en matière d'économie et de pauvreté", indique le rapport.

Arup Banerji, directeur régional de la Banque mondiale pour l'Europe de l'Est, a déclaré que ces conclusions, fondées sur une méthodologie "très solide" reconnue au niveau international, devraient figurer au menu de la conférence du Groupe des Sept sur la relance prévue le 25 octobre à Berlin.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 11/09/2022 à 21:57
Signaler
Macron va dilapider l'argent des Français dans ce trou sans fond et à la gouvernance opaque, pour complaire à ses maîtres américains.

à écrit le 10/09/2022 à 15:19
Signaler
Bonjour, Ils est claire que la reconstruire devrais coûter assez chère.. Mais s'est le prix de la guerre et de défendre les libertés...

à écrit le 10/09/2022 à 10:37
Signaler
C'est l'une des raisons majeures pour lesquelles l'Ukraine ne doit absolument pas adhérer à l'union Européenne : nous ne devons pas payer pour sa reconstruction et pour une guerre que ce pays a volontairement provoquée même s'il en est la victime d...

à écrit le 10/09/2022 à 10:02
Signaler
Un bon moyen serait de laisser les russes la reconstruire au lieu de tergiverser! Faites la paix!

à écrit le 10/09/2022 à 10:01
Signaler
C'est pour ça que Biden dépense sans compter. Il attend le retour sur investissement.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.