Ukraine : une équipe de l'AIEA se rend sur le site de la centrale nucléaire de Zaporijia

Une délégation de l'AIEA menée par son directeur Rafael Grossi va se rendre cette semaine sur la centrale nucléaire de Zaporijia pour y mener des inspections, évaluer l'état du site et la réalité du risque d'accident nucléaire.
Le directeur de l'AIEA Rafael Grossi se rendra à Zaporijia dans les prochaines heures ou jours.
Le directeur de l'AIEA Rafael Grossi se rendra à Zaporijia dans les prochaines heures ou jours. (Crédits : LEONHARD FOEGER)

Après des semaines de controverse et d'accusations mutuelles entre Russes et Ukrainiens autour de la centrale de Zaporijia, une délégation internationale va inspecter le site. Ce lundi, le dirigeant général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi a déclaré qu'il était en route avec une équipe d'experts vers la centrale nucléaire ukrainienne occupée par l'armée russe et ciblée par des frappes.

« Le jour est venu, la mission de l'AIEA vers Zaporijjia est désormais en route. Nous devons protéger la sécurité de l'Ukraine et de la plus grande centrale d'Europe », a  publié Rafael Grossi sur Twitter. Sans plus de précision, la délégation devrait entrer sur le site « plus tard dans la semaine ».

Possibilité d'accident nucléaire

Son message est accompagné d'une photo qui montre le directeur de l'AIEA entouré d'une dizaine de ses collaborateurs en uniforme de l'institution onusienne. Depuis plusieurs mois, Rafael Grossi demandait à pouvoir inspecter les lieux dans un contexte de « risque réel de catastrophe nucléaire ».

La centrale de Zaporijjia est plongée dans le chaos de la guerre en Ukraine, à proximité directe de la ligne de front dans le sud du pays. Les forces russes l'occupent depuis troupes russes début mars, peu après le lancement de l'invasion le 24 février. Les alentours des installations sont le théâtre d'affrontements et de bombardements entre Russes et Ukrainiens qui s'accusent mutuellement de prendre des risques militaires inconsidérés autour d'un site aussi sensible. Etablie sur les bords du fleuve Dniepr, Zaporijia est la plus grande centrale nucléaire d'Europe et la plus stratégique d'Ukraine dans la mesure où elle compte six des quinze réacteurs du pays.

Zelensky finit par autoriser la visite par l'Ukraine

Ces derniers jours, la possibilité d'un accident nucléaire a pris de l'ampleur. La dégradation des lignes électriques rattachées au site à rendu nécessaire la déconnexion de la centrale du réseau pendant plusieurs heures jeudi et vendredi. L'opérateur ukrainien Energoatom a alerté samedi sur des risques de fuites radioactives qui pourraient toucher les populations environnantes et d'incendie. L'ONU a appelé à renoncer à toute action militaire à proximité de Zaporijia.

Jusqu'à présent, Kiev s'était montré hostile à la venue de l'AIEA, en considérant que l'Ukraine craignait qu'une telle visite reviendrait à légitimer l'occupation russe de la centrale. Mais devant cette « dangereuse » situation, le président Volodymyr Zelensky a exigé de l'instance onusienne qu'elle dépêche ses spécialistes au plus vite.  De son côté, Vladimir Poutine a validé la création d'une telle mission qui transitera directement « par l'Ukraine » sans passer par la Russie.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.