Ukraine  : la centrale Zaporijia « totalement déconnectée » du réseau électrique, Zelensky alerte sur une « catastrophe nucléaire »

Occupée depuis mars par les Russes, la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijia, la plus grande d'Europe, régulièrement bombardée ces dernières semaines, est « totalement déconnectée » du réseau après l'endommagement de lignes électriques. Pour Volodymyr Zelensky, l'Europe est « aux portes d'une catastrophe nucléaire ». Washington prévient que toute tentative russe de détourner l'énergie nucléaire de l'Ukraine serait « inacceptable ».
Pour la première fois de son histoire, la centrale nucléaire de Zaporijia a été déconnectée du réseau électrique ukrainien.
Pour la première fois de son histoire, la centrale nucléaire de Zaporijia a été déconnectée du réseau électrique ukrainien. (Crédits : ALEXANDER ERMOCHENKO)

Cette annonce de l'opérateur ukrainien Energoatom, publiée jeudi soir, à propos de la centrale nucléaire de Zaporijia, la plus grande d'Europe, peut faire froid dans le dos : « Les actions des envahisseurs ont provoqué une déconnexion totale de la centrale nucléaire du réseau électrique, pour la première fois dans son histoire ».

Selon l'opérateur, des incendies sur le territoire de la centrale thermique de Zaporijia, située à proximité de la centrale nucléaire dans le sud de l'Ukraine, ont provoqué par deux fois la déconnexion de la dernière ligne reliant le site au réseau électrique. « Trois autres lignes » électriques avaient été précédemment endommagées lors d'attaques terroristes russes, affirme Energoatom.

La centrale reste toujours « connectée », les « systèmes de sûreté opérationnels »

Dans la soirée de jeudi, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a dit avoir été « informée par l'Ukraine » de cette perte de connexion. « Mais elle est actuellement en marche », rassure l'Agence.

En effet, elle « reste connectée » à partir de « la centrale thermique voisine qui peut fournir de l'électricité de secours ». De plus « les systèmes de protection d'urgence des réacteurs ont été déclenchés et tous les systèmes de sûreté sont demeurés opérationnels ».

Le sort de cette centrale inquiète le monde entier

« La Russie a mis les Ukrainiens, tout comme l'ensemble des Européens, aux portes d'une catastrophe nucléaire », a déclaré dans la soirée le président ukrainien Volodymyr Zelensky. « Les Ukrainiens doivent savoir que nous faisons tout ce que nous pouvons pour éviter un scénario catastrophe. Mais cela ne dépend pas que de nous ».

M. Zelensky a estimé que « la réaction de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) devrait être beaucoup plus rapide qu'elle ne l'est ». Une inspection de Zaporijia par l'AIEA fait l'objet de discussions depuis plusieurs semaines, mais ses modalités pratiques restent sujettes à débat, l'Ukraine et la Russie ayant chacune leurs conditions.

L'ONU a appelé à mettre en place une zone démilitarisée autour de la centrale afin de garantir sa sécurité et à permettre l'envoi d'une mission d'inspection internationale. De plus, la diplomatie américaine a prévenu qu'elle condamnerait toute tentative russe de détourner l'énergie nucléaire de l'Ukraine. « L'électricité qu'elle produit appartient de droit à l'Ukraine et toute tentative de déconnecter la centrale du réseau ukrainien pour rediriger (l'électricité) vers les régions occupées est inacceptable ».

Moscou et Kiev se renvoient la balle des responsabilités

Moscou et Kiev s'accusent mutuellement de plusieurs bombardements ayant ciblé le site de cette centrale nucléaire qui compte six réacteurs d'une capacité totale de 6.000 mégawatts et qui est tombée aux mains des troupes russes en mars.

L'Ukraine accuse également la Russie de stocker des armes lourdes sur ce site et de l'utiliser comme base de frappes sur les positions militaires ukrainiennes. Les Russes démentent de leur côté avoir déployé de telles armes à cet endroit, affirmant n'avoir là-bas que des unités pour assurer sa sécurité. Ils reprochent en retour aux forces ukrainiennes d'y avoir effectué des frappes au drone.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 27/08/2022 à 2:23
Signaler
L'Otan a perdu la guerre qu'il a lui-même déclenché contre la Russie en Ukraine. Chapeau bas à l'armée russe.

à écrit le 26/08/2022 à 17:58
Signaler
Pendant ce temps : Volodymyr Zelensky prononcera le discours d’ouverture de la rentrée du Medef Le président ukrainien interviendra en visioconférence lundi 29 août à midi, lors de l’université d’été du syndicat patronal.

à écrit le 26/08/2022 à 9:51
Signaler
Sans être un grand spécialiste des centrales nucléaires mais le fait d'arrêter les réacteurs apparait comme une mesure allant dans le sens de la sécurité de la centrale. Pourquoi les hurlements de peur? En fait l'Ukraine se retrouve avec 20% de sa pr...

le 26/08/2022 à 10:59
Signaler
Une centrale nucléaire peut s'arrêter de produire du courant mais doit absolument rester raccordée pour alimenter ses besoins généraux, dont la salle de conduite et la circulation d'eau pour refroidir les réacteurs et les fameuses piscines ou sont en...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.