L'activité dans le privé a reculé en novembre, le secteur des services a décroché en France, selon S&P

L’économie française s’est contractée dans le privé en novembre, selon le cabinet S&P Global qui a publié mercredi son indice PMI Flash qui mesure l’activité du secteur privé. Le secteur des services a atteint un plus bas depuis deux ans.
L'indice PMI Flash de S&P indique une contraction de l'économie en novembre
L'indice PMI Flash de S&P indique une contraction de l'économie en novembre (Crédits : Reuters)

La croissance va-t-elle faiblir en cette fin d'année 2022? Un nouvel indicateur va en tout cas dans ce sens. L'indice PMI Flash publié mercredi par le cabinet S&P Global a mesuré que l'activité du secteur privé s'est contracté en novembre. L'indice, en première estimation s'est établi à 48,8. Une estimation définitive de l'activité du secteur privé en novembre doit être publiée début décembre.

Toujours est-il que ce chiffre est alarmant puisqu'un indice inférieur à 50 signale une contraction de l'activité économique quand il indique une croissance quand il est supérieur à 50. Selon cette première estimation, le mois de novembre est donc en repli d'1,4 point par rapport au mois d'octobre qui s'affichait à 50,2.

Première contraction de l'économie depuis février 2021

Au mois d'août 2022, le PMI Flash était tombé à 49,8 points en première estimation mais avait finalement été revu à la hausse quelques jours plus tard. Si l'estimation définitive de l'activité  du privé s'établit aussi en dessous de 50, il s'agira de la première contraction de l'économie depuis février 2021.

Un indice sous 50, qui rejoint les perspectives de l'Organisation de commerce et de développement économiques (OCDE) de baisse de croissance pour la France. Si l'Hexagone a vu son PIB monter de 6,8% en 2021, l'OCDE projette une croissance de 2,6% en 2022 et de 0,6% en 2023. Alvaro Santos Pereira, économiste à l'OCDE a présenté un scénario qui « n'est pas une récession mondiale, mais un net ralentissement de l'économie mondiale en 2023, ainsi qu'une inflation toujours élevée, mais déclinante dans de nombreux pays ».

Le secteur des services à la peine

C'est le secteur des services qui maintenait jusqu'ici l'indice PMI Flash au dessus de 50 d'après S&P Global. « Bien que le secteur manufacturier français se trouve en zone de contraction depuis le début du deuxième semestre 2022, l'expansion continue du secteur des services avait jusqu'ici soutenu la croissance de l'activité globale », indique l'économiste de S&P Global Joe Hayes, cité dans le communiqué du cabinet.

Malheureusement, « ce soutien essentiel à la croissance économique française semble toutefois toucher à sa fin », ajoute l'économiste. Le secteur des services a lui aussi décroché en novembre d'après les premières estimations du PMI Flash qui montrent que ce secteur s'établit à 49,4 points, soit son niveau le plus faible depuis près de deux ans.

Pourquoi une telle baisse? Selon le S&P Global, qui a interrogé 750 entreprises industrielles et de services, « la baisse de l'activité a principalement résulté de la diminution de la demande » des clients, « certains répondants ayant également évoqué le climat d'incertitude et le manque de visibilité économique ». Une demande qui diminue à l'heure où l'inflation s'établit à 7,1% en octobre sur 1 an et devrait restée durable selon l'OCDE.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 23/11/2022 à 12:40
Signaler
Je m'évertue à vous le dire depuis des mois. 1. Récession, puis 2. Stagflation.

à écrit le 23/11/2022 à 11:50
Signaler
Quand allons nous enfin chercher notre pognon dans les paradis fiscaux des dragons célestes ? Il ne leur sert strictement à rien en plus ! Seulement là pour être les futurs plus riches du cimétière. ET vous ne pensez pas à vos ainés qui sont tous mor...

le 23/11/2022 à 12:53
Signaler
Vous avez bien raison. Stop à la fraude fiscale et même à l'optimisation fiscale. De l'argent pour les hôpitaux, la justice, la police, la nature, la transition écologique, l'eau, la nourriture. Le bien commun est bien plus important que les intérêts...

le 23/11/2022 à 13:00
Signaler
Parfois, il faut savoir aussi balayer devant sa porte. L'indice des paradis fiscaux pour les sociétés est un classement des juridictions les plus complices pour aider les sociétés multinationales à sous-payer l'impôt sur le revenu des sociétés. L'ind...

le 24/11/2022 à 8:53
Signaler
JE ne parle pas des entreprises ça fait des années que je dis qu'il faut taxer à 0% les outils de production que sont les entreprises et donc le travail mais par contre il faut traquer le méga riche qui vole l'argent public pour l'entasser dans son p...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.