Omicron : l'Equateur premier pays à imposer l'obligation vaccinale à partir de 5 ans

Le FMI prolonge de 18 mois l'accès assoupli à certaines aides d'urgence pour les pays pauvres affaiblis par deux ans de crise sanitaire. Face à la vague Omicron, la vaccination contre le Covid-19 a été déclarée obligatoire en Equateur dès l'âge de cinq ans. En Europe, L'Autriche est le premier pays à vouloir imposer la vaccination à tous ses adultes. La marche vers une obligation vaccinale pour tous progresse.
(Crédits : SARAH MEYSSONNIER)

C'est une première mondiale : la vaccination contre le Covid-19 a été déclarée obligatoire en Equateur dès l'âge de cinq ans. Jusqu'ici, seule une poignée de pays ont rendu obligatoire la vaccination aux personnes majeures. Deux Etats au régime autoritaire d'Asie centrale, le Tadjikistan et le Turkménistan, l'ont décrété en juillet.

En Indonésie, la vaccination contre le Covid est obligatoire depuis février 2021 sous peine de sanction mais seuls 35% des Indonésiens étaient vaccinés au 1er décembre. Dans le Pacifique, l'Etat fédéral de Micronésie a aussi annoncé, en juillet, la vaccination obligatoire pour les plus de 18 ans. Territoire français du Pacifique sud disposant d'une large autonomie, la Nouvelle-Calédonie a rendu obligatoire la vaccination pour toutes les personnes majeures à compter de fin décembre.

En Europe, L'Autriche est le premier pays de l'UE à vouloir imposer la vaccination à tous ses adultes. La mesure, annoncée en novembre, sera effective début février.

Le ministère équatorien de la Santé a fait valoir que la décision était conforme à la Constitution. La loi sur la santé précise que le pouvoir exécutif peut "déclarer obligatoire la vaccination contre certaines maladies, dans les termes et les conditions que la réalité épidémiologique nationale et locale exige", a expliqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

La vaccination ne sera cependant pas obligatoire pour les personnes présentant, sur justificatif, des contre-indications médicales. 69% des 17,7 millions d'Equatoriens ont été complètement vaccinés. Environ 900.000 personnes ont reçu une troisième dose de rappel. L'Equateur avait rendu obligatoire la semaine dernière la présentation d'un pass vaccinal pour participer à des manifestations publiques, accéder aux centres commerciaux, restaurants, cinémas ou théâtres, dont elle a réduit la jauge d'accueil à 50%.

Plus d'aides du FMI

Le Fonds monétaire international (FMI) va maintenir pendant 18 mois supplémentaires un accès plus souple à ses fonds d'urgence, pour aider les pays aux difficultés persistantes liées à la crise provoquée par le Covid-19.

Le conseil d'administration du FMI a approuvé lundi la prolongation jusqu'à fin juin 2023 "des hausses temporaires des limites d'accès cumulées au titre de ses instruments de financement d'urgence", a indiqué jeudi le Fonds dans un communiqué de presse.

En avril 2020, alors que la planète faisait face à la première vague de Covid-19, l'institution avait assoupli l'accès à ces aides, relevant notamment les montants que les pays pouvaient obtenir. La mesure avait déjà été prolongée à deux reprises, en septembre 2020 puis en mars 2021.

Le conseil d'administration a en revanche permis "à toutes les autres limites d'accès qui avaient été temporairement augmentées de revenir à leurs niveaux d'avant la pandémie à partir du 1er janvier 2022, comme prévu". "Cette décision reflète le passage progressif attendu et en cours, d'un financement d'urgence (...) lié à une pandémie", vers des prêts réguliers, a détaillé le FMI dans son communiqué.

L'institution financière a cependant assuré que "la décision garantit l'accès continu des pays membres au financement d'urgence du Fonds, en cas de besoins urgents de la balance des paiements" pour les pays qui ne peuvent se financer autrement.

Les outils d'aide d'urgence du FMI sont l'instrument de financement rapide (IFR, RFI en anglais) et la facilité de crédit rapide (FCR, RCF en anglais). Le FCR est sans intérêt et accessible aux membres à faibles revenus, tandis que l'IFR est accessible à tous les membres du Fonds. Ces aides peuvent être décaissées très rapidement, pour aider les pays membres à mettre en oeuvre des politiques pour faire face aux urgences.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 24/12/2021 à 17:05
Signaler
Un véritable lavage de cerveaux.

à écrit le 24/12/2021 à 11:43
Signaler
pourquoi, ce n'est pas le cas ici? 20000 soignant sont sans revenus ! la gravité de ce qui vient de se passer pour une partie du corps social est simplement hors des droits humains ! Alors ensuite venir nous raconter l'histoire du pass obligatoire, ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.