Emmanuel Macron élu président de la République

 |   |  949  mots
Emmanuel Macron a réussi son pari inédit. Il devient à 39 ans le plus jeune président de la République jamais élu en France, au terme d'une chevauchée solitaire.
Emmanuel Macron a réussi son pari inédit. Il devient à 39 ans le plus jeune président de la République jamais élu en France, au terme d'une chevauchée solitaire. (Crédits : Benoit Tessier)
Le fondateur du mouvement En Marche! a largement battu Marine Le Pen au second tour, avec environ 65,8% des suffrages. La passation des pouvoirs avec François Hollande aura lieu le 14 mai. A peint élu, le nouveau président appelle les Français à lui donner une majorité lors des prochaines élections législatives... C'est toute la question!

C'est fait, a 39 ans, celui qui était encore inconnu des Français il y a trois ans devient le huitième président de la cinquième République. Emmanuel Macron a en effet largement battu la candidate du Front National, Marine Le Pen. Les deux finalistes ont obtenu environ 65,8% pour Emmanuel Macron et  34,2% pour Marine Le Pen, selon les différents instituts de sondage. Pour sa part, le taux d'abstention dépasserait les 25%, soit le plus fort taux depuis l'élection de 1969, lors du second tour entre Georges Pompidou et Alain Poher.

C'est peu dire que cette élection constitue une déflagration dans le monde politique "classique". C'est la première fois depuis le début de la cinquième république qu'aucun des "partis de gouvernement" n'a de représentants au second tour de la présidentielle, Benoit Hamon (PS) et François Fillon ("Les Républicains"), ayant mordu la poussière dès le premier tour.

En revanche, c'est la deuxième fois en quinze ans que le Front National réussit à se qualifier pour la finale. Jean-Marie Le Pen avait ouvert la voie en 2002, réunissant 17% des voix. Cette année, sa fille Marine a fait plus que doubler ce score. Le fameux "plafond de verre" s'élève très nettement pour le FN...

D'ailleurs, Marine Le Pen est immédiatement repartie au combat, annonçant dans son premier discours de vaincue qu'elle mènera la campagne du FN pour les législatives. Elle en a profité pour expliquer que le "Front National doit se renouveler", annonçant une "transformation du mouvement". Une façon pour elle d'immédiatement contrer une éventuelle contestation interne contre sa campagne et ses proches..

Pas d'état de grâce

Emmanuel Macron a donc triomphé après une inédite chevauchée solitaire d'une année et d'incroyables concours de circonstances. C'est en effet en avril 2016 qu'il a créé son mouvement En Marche! et c'est seulement fin août 2016 qu'il a démissionné de son poste de ministre de l'Économie du gouvernement Valls. L'annonce de sa candidature à l'automne fut l'un des éléments empêchant François Hollande de briguer un second mandat. Emmanuel Macron a aussi parfaitement su jouer des lignes de fractures qui partagent le PS et, à droite, les mésaventures de François Fillon lui ont largement dégagé la route. Lui qui ne s'est jamais "frotté" au suffrage universel, qui n'a jamais été parlementaire ou élu local.

En tout état de cause, le plus jeune président de la République jamais élu sait qu'il va bénéficier d'aucun état de grâce. Son élection ne repose en effet pas sur une très large adhésion, comme l'atteste son score du premier tour (24%). Il sait que de nombreux suffrages se sont portés sur lui - au premier comme au second tour - pour faire barrage à la candidate du Front National.  Et, à la différence de 2002, la constitution d'un "Front Républicain" a été très laborieuse, même si la quasi-totalité des ténors de la droite et de la gauche ont appelé à faire barrage à Marine Le Pen. En revanche, plusieurs voix ont manqué pour appeler franchement à voter Emmanuel Macron.

Intervenant pour la première fois après son élection, vers 21h15, Emmanuel Macron, l'air très solennel pour sans doute vouloir faire oublier son intervention du soir du premier tour, a voulu tout de suite donner l'image d'un (jeune) homme qui entre immédiatement dans la fonction, promettant de "défendre la France", "de servir la France"... mais aussi "de défendre l'Europe". Emmanuel Macron a aussi tenu à rendre "hommage" à François Hollande... pour immédiatement souhaiter que l'on revienne "à l'optimisme".

Un peu plus tard, dans son second discours de la soirée, sur l'esplanade du Louvre, au son de l'hymne européen, dans une mise en scène qui se voulait proche de celle de François Mitterrand se rendant au Panthéon en 1981, Emmanuel Macron a dit "merci" à ses soutiens réels... sans oublier ceux qui ont porté leurs suffrages sur lui "pour défendre la République". Il a voulu aussi saluer "les électeurs de Mme Le Pen" expliquant qu'il ferait tout "dans les cinq ans pour qu'il n'y ait plus aucune raison de voter pour les extrêmes". Il souhaite une  France "de plus de croissance, de plus de justice, de plus d'écologie... ", avant de, une nouvelle fois, affirmer son credo européen. Emmanuel Macron, conscient de la situation, a appelé aussi à "une majorité vraie, à une majorité de changement..". Car il sait bien que les prochaines élections législatives sont loin d'êtres gagnées pour lui, vu son score réel...

Une majorité aux législatives?

De fait, tout commence donc pour le "Kennedy" français. Il va maintenant lui falloir gagner la prochaine étape: les élections législatives des 11 et 18 juin. S'il n'obtient pas sous sa bannière une majorité des 577 députés - il lui faut donc au moins 289 élus pour constituer une majorité absolue - le nouveau président n'aura pas les coudées franches. Déjà, à droite, François Baroin, qui va mener l'alliance UDI - "Les Républicains" au combat, rêve d'imposer d'entrée de jeu une cohabitation à Emmanuel Macron...

Cette nouvelle bataille s'annonce donc rude pour le nouveau locataire de l'Élysée qui ne va pas disposer de beaucoup de temps pour profiter de sa victoire. La passation des pouvoirs avec François Hollande aura lieu le 14 mai, soit dimanche prochain. Normalement, c'est ce même jour que l'on devrait connaître celui qui sera le Premier ministre du nouveau chef de l'État.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2017 à 18:07 :
monsieur Macron bonjour quand pour les invalides militaire.comme moi qui vous est envoyez un courriel.Prendrait vous les mesures de justice pour les experts qui sont à la Rochelle et qui ne regarde pas les certificats.vous et votre premier ministre.pourtant je le vois penser aux handicapées.moi je suis un invalide mai avec plein de grosse erreur j ai la preuve.je ne conte que sur vous.quand vous aurez lu mon courriel vous comprendrez les mesures d injustices. les misères que j ai subis et ne resterait pas indifférent et vous ferez tous pour que je touche mon due.mon grade.et le droit de porter ma médaille qui est dans mon cadre avec mon certificat de bonne conduite erreur aussi .merci
a écrit le 08/05/2017 à 11:22 :
Président de la République, discutable qui est arrivé au son de l' hymne européen, premier ministre de la France à Bruxelles oui et comme le rappelle ASSELINEAU.

Macron est fin prêt pour signer une fois l' an les GOPE et comme ses ..illustres prédécesseurs.

https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
a écrit le 08/05/2017 à 8:29 :
Les deux perdants sont : POUTINE et TRUMP, qui souhaitaient déstabiliser la zone euro !
a écrit le 08/05/2017 à 0:56 :
Malheureusement c'est "la victoire sans conviction " de l'uberisation de la société , celle des pauvres contre les pauvres, du chacun pour soi, et de l'effacement de la France au profit de me Merkel et des plus riches.
Aujourd'hui des votants ont élu , un candidat qui dit que la France n'a pas de culture.. Cela en dit long sur l'état d'esprit du candidat et ses accointances avec la finance.
Heureusement il reste les législatives pour que la france ne devienne pas une simple région soumise à l’Allemagne et à Bruxelles.
a écrit le 07/05/2017 à 22:24 :
Felicitation pour la france l europe les français et tout le monde.c est bien domage qu il y a 34% des français qui ont supporté le FN
Réponse de le 08/05/2017 à 13:52 :
Pourquoi vous êtes contre la démocratie? Moi je trouve surtout dommage qu'on ne tienne pas compte des votes de ceux qui ne veulent ni des uns ni des autres ( les blancs ) qui impose beaucoup à finalement arrêter de voter ... Car dans notre pays on parle plus de l'abstention que de ceux qui veulent un avenir plus positif !
a écrit le 07/05/2017 à 22:09 :
Vive la France vive la République vive le président Macron
Réponse de le 08/05/2017 à 7:37 :
Chantez maintenant !! Demain vous pleurerez !!!
Réponse de le 08/05/2017 à 13:52 :
On en reparlera dans un an...
a écrit le 07/05/2017 à 21:47 :
Le pire ça va être de voir François et Ségolène jubiler
a écrit le 07/05/2017 à 21:44 :
Je constate que les médias et la presse evitent de parler de cette abstention plus votes blancs records nous serons la pour leurs rappeler. le pourcentage de macron sera au dessous de 50% si labstention et le vote blanc etaient comptabilisés il n'a pas de legitimité ni d'adhesion et les legislatives prouveront mes dires
Réponse de le 08/05/2017 à 0:13 :
Le pourcentage de tous les présidents élus aurait été en dessous de 50% en compatibilisant l'abstention et le vote blanc. Mais cela n'a aucune importance. Pourquoi ? Parce ce que son concurrent ayant un pourcentage plus faible que lui a encore moins de légitimité. Et c'est pareil pour toutes les élections : quand on essaye de jouer sur la légitimité du premier on délégitime AUSSI les suivants qui ont fait moins de voix. Logique de base.
Réponse de le 08/05/2017 à 1:20 :
Oui M patate vos dires ne sont pas faux sinon il y aurait pas de deuxième tour mais les autres president à part mr chirac n'avaient pas la menace le pen en face et surtout ils n'avaient pas 24 % au premiers tours beaucoups plus cher monsieur
a écrit le 07/05/2017 à 20:59 :
felicitations, sa maman doit etre contente!
il aura droit a des quolibets de la presse internationale qui se pose pas mal de questions.....
pour le reste, baroin reve eveille...
a écrit le 07/05/2017 à 20:35 :
Le plus dur reste à faire et la tâche est immense . Si Macron n'a pas de majorité aux législative, alors nous pouvons craindre le pire pour l'avenir ....!
Macron doit mettre absolument des gens de la société civile dans son gouvernement car la plupart de nos politiques sont incompétents et médiocres !
D'ailleurs, nous avons bien vu le résultat depuis des années de nos chers politiques....
Le changement, c'est maintenant mais certainement à la sauce Hollande !!!!!!!!!
a écrit le 07/05/2017 à 20:25 :
Bravo. J'espère que pour les législatives les politiques qui par calcul électoral ne se sont pas prononcés pour M Macron soient par les français notamment Ms Wauquier Ciotti et Mélanchon
Réponse de le 07/05/2017 à 20:37 :
Soient sanctionnés
Réponse de le 07/05/2017 à 22:31 :
Soient sanctionnés par les français
a écrit le 07/05/2017 à 20:24 :
Ouf... Quel suspense !
a écrit le 07/05/2017 à 20:21 :
Vous l'avez voulu, vous l'avez. A partir de maintenant, il ne faudra pas venir pleurnicher sur les forums divers et variés pour dire que vous êtes malheureux. Ceux qui ont voté pour Macron sont coresponsables de la situation à venir et annoncée. A noter le rôle non négligeable de la Commission européenne, des médias et des grandes loges maçonniques.
Réponse de le 07/05/2017 à 20:45 :
Tout est mieux que des xénophobes au pouvoir.
Réponse de le 07/05/2017 à 20:49 :
...les loges maçonniques ainsi que les petits hommes verts... Très importants le complot intergalactique extraterrestre, on le sous estime assez souvent.
Réponse de le 07/05/2017 à 21:28 :
Et gna gna gna
Réponse de le 08/05/2017 à 13:56 :
Si le FN avait gagné vous auriez pu également poster ce message... Pour moi la véritable question reste de quand les votes blancs seront enfin pris en compte pour supprimer ces faux gagnants... Imaginez 4 millions de votes blancs alors que ces votes ne sont pas pris en compte, si ils l'était pour annuler un votes ils seraient de combien?
a écrit le 07/05/2017 à 20:13 :
Mr François Bayrou vient de déclarer sur antenne 2 à 20H07 que ceux qui avaient parier sur l'élection de M Macron auraient fait fortune il a entièrement raison. En effet le CAC 40 (la bourse) a exploser et ce n'est pas fini. Mercie à ces 65,4% de citoyens M Bayrou.
a écrit le 07/05/2017 à 20:07 :
Pourvu qu'on ait encore les manifestations des Femen après l'élection d'Emmanuel MACRON. Il faut reconnaître que c'est tout de même que le burkini...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :