En meeting à Paris et Marseille, Fillon et Mélenchon mobilisent leurs soutiens à deux semaines de l’élection

 |   |  305  mots
Les candidats mobilisent leurs troupes à deux semaines du scrutin
Les candidats mobilisent leurs troupes à deux semaines du scrutin (Crédits : Charles Platiau/Reuters)
Alors qu’un Français sur trois se déclare indécis à l’approche du scrutin, les écarts dans les sondages se resserrent entre les favoris. François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, qui se rapprochent d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen, tiennent tous deux un meeting ce dimanche 9 avril.

Selon les dernières enquêtes d'opinion, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se qualifieraient le 23 avril pour le second tour de l'élection. Tous deux enregistrent cependant une légère baisse dans les intentions de vote,  à environ 23%.

Handicapé par les affaires qui ont entaché sa campagne ces dernières semaines, François Fillon a déclaré vendredi en meeting "Tout ce qui ne tue pas rend plus fort". Persuadé de pouvoir encore l'emporter au mépris des sondages, comme il l'avait déjà fait à l'issue primaire de la droite, il mise sur 20,000 personnes pour son son meeting organisé à Paris Porte de Versailles.

Mélenchon se hisse au niveau de Fillon

A l'autre bout de l'Hexagone, Le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon, qui a bénéficié ces derniers jours d'une dynamique le portant au même niveau que le candidat de la droite avec environ 19% d'intentions de vote au premier tour, tient lui aussi un grand meeting  à Marseille où il espère accueillir des dizaines de milliers de partisans.

Macron affiche sa prudence pour mieux mobiliser

Pendant ce temps, Emmanuel Macron, pourtant favori des sondages avec la candidate d'extrême-droite, affirme ce dimanche dans un entretien au Journal du Dimanche (JDD) : "Rien n'est fait! Nous entrons dans une phase cruciale".

Dans ce même entretien, il affirme son intention d'effectuer "un tour des capitales européennes" pour proposer de "doter la zone euro d'un vrai budget" et "pour une vraie Europe à 27 de l'environnement, de l'industrie et de la gestion des migrations".

Visant directement le candidat de la droite, il dit également vouloir soumettre un projet de loi de moralisation de la vie politique "avant les législatives" de juin, qui prévoira en particulier "l'interdiction du népotisme pour les parlementaires, qui ne pourront salarier aucun membre de leur famille".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2017 à 12:24 :
Malgré les casseroles qu'il traine, savamment orchestrées par ceux qui le trouvent dangereux pour leur business, revenir 20 ans en arrière il faut le faire, continuons à dénigrer celui qui tente de repousser les catastrophes qui nous attendent si nous ne réagissons pas! Malheureusement la guerre mondiale est à notre porte, elle peut mettre tout le monde d'accord. Y compris Macron qui cache sa fortune, et Mélanchon qui pense que nous sommes tous des communistes naïfs, la nuit quand il n'y a pas de soleil, le photovoltaïque produit 100% de notre énergie. Sans parler de MLP qui délire dans un protectionnisme exagéré et des petits candidats qui bousculent les grands par leurs insultes, ça fait rire certains journalistes, heureusement pas tous. En fait les français n'auront que ce qu'ils méritent, c'est évident : rappelons-nous le soir du 6 mai 1981 un français sur deux dansait sur les tables, deux ans après, malgré le ministère du temps libre, nous vivions la cohabitation avec un président qui nous a caché sa fille et sa maitresse que nous avons nourries pendant deux mandatures avec nos impôts. Plus proche de nous le 6 mai 2012, un clown parti de 3% dans les sondages est arrivé à déshonorer la fonction présidentielle à tel point que plus personne ne l'écoute, même pas le PS. Pauvre France où allons nous ?
a écrit le 10/04/2017 à 8:58 :
""Tout ce qui ne tue pas rend plus fort""

C'est de Nietzsche qui a aussi dit: "Acquérir de la puissance cela se paie cher, la puissance abêti", qui a aussi dit "Une vie libre est encore ouverte aux grandes âmes. En vérité, celui qui possède peu est d'autant moins possédé : louée soit la petite pauvreté " il a aussi dit:" Il m'est autant odieux de guider que d'être guidé."

Bref reprendre cette phrase bateau de Nietzsche, les gens de droite l'aiment beaucoup, c'est démontrer que l'on ne connait pas son auteur.

Pitoyable mais pas étonnant qu'on lise autant de bêtises sur ce remarquable personnage et sa pensée fulgurante.

Quel niveau général de nos possédants désastreux parce qu'un personnage comme fillon je suis sûr qu'il y croit à tout ce qu'il dit, contrairement à sarkozy qui savait parfaitement qu'il trompait les gens, ce qui le rend d'autant plus dangereux.
a écrit le 09/04/2017 à 22:29 :
Dans quelques jours Mélenchon passera devant Macron parce qu'il a les qualités que les français recherchent ; honnêteté, sans casseroles, et une volonté de lutter contre la corruption financière , l'évasion fiscale qui est délirante aujourd'hui ,plus de 100 milliards par an en France . et c'est possible : Merkel le proposait en 2008 choquée par la délinquance financière. ce n'est pas de gauche , c'est juste le pilotage d'un retour à l'économie réelle vous savez celle où les gens travaillent réellement , et qui fait de 1% à 3% les belles années et pas 1% par jour avec le high frequency trading qu'il faut taxer à 1 cent l'ordre pour revenir aux vrais investissement et sortir des jeux spéculatifs stériles. La crise n'est pas causée par le droit du travail mais par la corruption financière délirante .Tapez défiscalisation sur google et vous verrez une industrie à l'oeuvre, des centaines de sites proposent du zéro impôt clé en main ,trust et homme de paille compris ...Macron n'en parle jamais ....
Réponse de le 09/04/2017 à 23:10 :
Avec la technologie numérique russe et l'appui inconditionnel à Poutine a qui il promet de sortir de l'OTAN et de démolir l'UE, c'est effectivement possible... La France insoumise... Mais pas a tout le monde, n'est-ce pas ?
a écrit le 09/04/2017 à 18:30 :
Avec le pavé Macro du roi François 1er ce sera du Bourbon canadry et du Vodka frelaté avec les banques d affaires aux commaˋe. Non merci non. On a donné pendant les 5 dernières années. Vraiment non
a écrit le 09/04/2017 à 18:13 :
Aucun sondage ne devrait être publié sans l'intégrer dans sa marge d'erreurs.
19% c'est le point milieu, avec une marge minimum de 2%, cela donne 17% vers 21%, soit une fourchette de 4%, cela relativise l'égalité entre les deux prétendants. Et, à 23%, Macron et Le Pen sont entre 21% et 25%, c'est à dire que leur estimation la plus basse est proche du plafond de Fillon et Mélenchon. Si la marge d'erreur est réellement de 2%.
Ceci change la présentation du sondage, mais cela ne semble pas intéresser nos chers journalistes. Et vous vous étonnez, qu'un grand nombre de personnes cherchent leurs informations dans les réseaux sociaux plus tôt que dans la presse.
a écrit le 09/04/2017 à 17:13 :
Si Fillon arrive a être élu.
La France replongera sous le quinquennat Sarkozy.
il refera la meme politique en ayant la posture du FN Canada Dry.
Demander des sacrifices aux classes moyennes et aux jeunes
Tout en creusant la dette publique en protégeant la rente des plus fortuné a coup de bouclier fiscaux
a brider la créativité et les forces vives du Pays avec son gouvernement aux valeurs rétrograde noyeauté non pas par la droite progressiste et le centre mais par ses sbires de sens commun et des intégristes Catholique Anti IVG de Saint Nicolas du chardonnay et Civitas.
Un gouvernement avec Christine Boutin et Frigide Barjeot .
C'est vraiment ça dont la France aurait besoin en 2017?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :