Fillon, toujours candidat mais les "plans B" s'affûtent

 |  | 617 mots
Gérard Larcher,  président LR du Sénat, pourrait constituer un recours pour les fillonistes si François Fillon était contraint de renoncer à se présenter à la présidentielle.
Gérard Larcher, président "LR" du Sénat, pourrait constituer un recours pour les fillonistes si François Fillon était contraint de renoncer à se présenter à la présidentielle. (Crédits : reuters.com)
Discrètement, au sein du parti "Les Républicains", les différentes écuries commencent à songer au remplacement de François Fillon si celui-ci devait renoncer. Les sarkozystes songent à François Baroin et les fillonistes à Gérard Larcher.

Y penser, d'accord en parler ouvertement, non... pas encore. Au sein du parti "Les Républicains" (LR) les esprits commencent à s'échauffer devant la multiplication des "affaires" qui cernent François Fillon, le candidat officiel à l'élection présidentielle qui avait triomphé de la primaire du mois de novembre 2016

Il n'en reste pas moins que chaque "écurie" commence à réfléchir à "l'après" au cas où... "On a l'impression que François Fillon va vraiment avoir du mal à s'en sortir" confie ce cacique du parti à La Tribune"Certains disent qu'il est définitivement plombé, après avoir mené sa campagne sur la probité". Des signes ne trompent d'ailleurs pas. À tout hasard, plusieurs "barrons" du parti viennent de réserver des noms de domaine sur internet, tels François Baroin, Laurent Wauquiez ou Xavier Bertrand... On ne sait jamais.

Juppé, Baroin, et les autres...

" Devant la chute de François Fillon dans les sondages, qui a perdu la seconde place au profit d'Emmanuel Macron, tous les clans se préparent", ajoute ce cadre "LR".

Ainsi, les amis d'Alain Juppé pressent leur champion de se préparer à redescendre dans l'arène, même si le maire de Bordeaux avait exclu "définitivement" la semaine dernière de jouer le recours.

Du côté des sarkozistes, c'est François Baroin qui est "poussé" et invité à se préparer. Ce matin, le même François Baroin, intervenant devant la presse en qualité de Président de l'Association des maires de France (AMF), s'est refusé à tout commentaire, estimant, à juste titre, que ce n'était pas l'endroit, l'AMF réunissant toutes les sensibilités politiques.

Les fillonistes pourraient jouer Gérard Larcher en recours

Mais du côté des fillonistes aussi, discrètement, on commence à songer à un "Plan B". Notamment au sein de l'importante cohorte de sénateurs soutiens de l'ancien Premier ministre. Pour eux, le recours pourrait venir de Gérard Larcher, le président du Sénat. Il a, de fait, la grande qualité d'avoir été pressenti pour devenir le Premier ministre de François Fillon si celui-ci devenait le président de la République. En outre, à la demande de François Fillon, le président du Sénat a discrètement organisé depuis deux mois des rencontres avec tous les leaders syndicaux et patronaux, pour "tester" les mesures économiques et sociales du candidat. Gérard Larcher voulait notamment mesurer jusqu'où il était possible d'aller avec la CGT sans que ça dégénère.

D'ailleurs, une deuxième série de rencontres doit débuter bientôt. Gérard Larcher est donc prêt et très au fait des questions délicates, comme celles qui touchent à une éventuelle réforme de la Sécurité sociale. Il a même conseillé à François Fillon "d'y aller doucement" sur ce sujet.

Par ailleurs, des francs-tireurs pourraient sortir du bois. Le nom de Xavier Bertrand, président de la région les Hauts de France est ainsi cité.

Fillon reste maître du jeu

Certes donc, des scénarios s'échafaudent. "Mais il ne faut jamais oublier une chose, c'est que François Fillon est entièrement maître du jeu. Il n'y a que lui qui peut décider de jeter l'éponge, personne ne peut le pousser", explique le cadre LR. De fait, sauf s'il était mis en examen, ce qui ne devrait pas être le cas de toute façon avant le premier tour du 23 avril, rien ne peut le pousser à renoncer, il sait qu'il dispose d'un socle électoral d'environ 20%.  Le 17 mars fera objet de juge de paix - et encore - puisque c'est à cette date que les 500 parrainages d'un candidat doivent être parvenus au Conseil constitutionnel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2017 à 13:16 :
Plus cela va, plus "c'est pire". J'ai lu que l'on savait d'où venait la torpille ! Où sont les médias "bien" intentionnés ? Le mieux pour prendre "le manche" c'est Mr gérard LARCHER.
a écrit le 03/02/2017 à 8:10 :
Le remplaçant le plus crédible est monsieur Gaino

ce n'est peut être pas le "préféré" des "républicains", mais de tous les prétendants à la présidentielle, c'est le seul qui en a la stature

Les lecteurs ne veulent plus subir le choix des partis
Réponse de le 03/02/2017 à 17:48 :
"Le remplaçant le plus crédible est monsieur Gaino"

Reste à régler le problème des raclements de la gorge.
a écrit le 03/02/2017 à 7:54 :
A propos de "plan B", il va falloir aussi penser à un "plan C" à Levallois si l'UMP/LR/UDI veut imposer en son nom un opposant notoire au suffrage des levalloisiens... Ou alors c'est un acte de solidarité envers le parti socialiste, de manière à lui assurer quelques élus quand même ! Enfin, entre les affaires François Fillon et les barons dépassés, ça pédale sérieusement à vide en ce moment chez ceux de nos amis qui croyaient avoir gagné l'élection présidentielle et l'alternance par avance. Ils vont peut être bientôt nous rembourser les 4 euros payés à la Primaire ?
a écrit le 03/02/2017 à 7:42 :
Il faut juste espérer que le plan B de la droite soit de meilleur qualité que le plan B des socialistes après Strauss-Kahn!!
a écrit le 02/02/2017 à 18:56 :
Il faut changer le nom du parti.Je propose le Traité Républicain pour l'Union du Mouvement Populaire.Le TRUMP!
Réponse de le 04/02/2017 à 22:37 :
LR "Les Ripoux" à la place de LR "Les Républicains" me paraît plus simple et mieux adapté à la situation
a écrit le 02/02/2017 à 18:36 :
"mais les "plans B" s'affûtent"

Les longs couteaux aussi.
a écrit le 02/02/2017 à 16:27 :
Peux t-on encore se passer du programme de Fillon ?
Embauche t-on un président pour sa vertu ou ses compétences ?
Au delà de sa personne et de ses supposés malversations, il faut reconnaître à François Fillon la qualité de son programme pour sortir la France du bourbier. Dans l'offre actuelle, il est le seul à vouloir redéfinir le périmètre de l'état pour l'adapter au contrainte de la compétition mondiale, les autres programmes sont soit parcellaires, utopistes ou obsolètes et tous sans cohérences. Fillon en sillonnant (à ses ou à nos frais) la France pendant 3 ans s'est forgé une ligne directrice pour corriger toutes les tares du système français qu'il a particulièrement bien vues. Son affairisme apparent montre à l'évidence qu'il est l'homme de la situation pour conduire la barque France et la faire redémarrer. La culture économique et l'esprit d'entreprise qui l'animent ont été bien malheureusement absent chez nos 4 derniers présidents plus occupés à gérer leur ego ou leur réélection. Lui n'en a cure. Recruter un nouveau président, n'est pas faire un casting des plus vertueux mais plutôt trouver objectivement l'homme de la situation dont les compétences et l'expérience indéniable dans le marigot actuel du pays permettra à 6 millions de chômeurs de reprendre espoir... As t-on vraiment le choix ?
a écrit le 02/02/2017 à 16:15 :
Baroin se blanc-bec arriviste qui retourne sa veste plus vite que sont ombre? Larcher un autre senateur sans envergure?
Mamma mia!
a écrit le 02/02/2017 à 16:06 :
de toutes facons toutes ces dettes seront a payer..... !! par vous ,vos enfants et meme vos petits enfants ...!!
Réponse de le 02/02/2017 à 16:58 :
"par vous ,vos enfants et même vos petits enfants ...!! "

Euh et toi ?
a écrit le 02/02/2017 à 14:35 :
oui du sang neuf , mais vraiment neuf!
parce que barouin , bertrand , vauquiez pas vraiment neuf , cela fait bien 20 ans qu'il traine en politique (députés , ministre , ect....) et pour quels résultats....
Fillon était comme meme l'homme qui valait 500 milliards (déficit durant sa période de 1er ministre)
Quand à G.LARCHER faut prévoir les déambulateurs et les couches....!!
Une autre république doit voir le jour avec des fondamentaux :
Pas plus d'un mandat électif par personne dans sa vie de chaque catégorie et retour à la vie "civile" comme cela se fait dans les pays d’Europe du nord.
On en a vraiment assez de ces politiciens de gauche comme de droite qui sont sur la scène politique de puis 30 ou 40 ans , qui n'ont jamais travaillé et dont la profession est d’être politicien....
Servir son pays est un honneur et ont ne doit pas faire carrière comme députés , sénateur , maire , ou conseiller général comme c'est le cas de la majorité des députés de gauche comme de droite.
Citoyens , l'avenir de votre pays est entre vos mains .
Allez voter et il faut leurs dires que l'on a assez de tous guignols!!
Réponse de le 06/02/2017 à 9:21 :
Ce que vous ecrivez, c'est beau comme de l'Antique. Perseverare.
Mais on ne decroche pas facilement une bernique de son rocher.
Je crains que le peuple de France ne continue d'en c......
a écrit le 02/02/2017 à 14:31 :
il y a l'anomalie des ces enveloppes inadmissibles misent au bon vouloir des élus

l'enveloppe attache parlementaire;

l'enveloppe de la reserve parlementaire qui n'est rien d'autre qu'une porte ouverte au trafic d'influence

l'enveloppe des élus cumulards dont le revenu est plafonne mais,ILS DISTRIBUENT le

complement à qui ils veulent

abolissont ces privilèges ,et LIMITONS le nombre de mandats qui favorisent trop les
combines
Réponse de le 02/02/2017 à 16:17 :
1000000 fois d'accord avec vous et un gouvernement de salut publique en attendant que tout soit passé au peigne ultra fin
a écrit le 02/02/2017 à 14:09 :
Tout est dit, ou presque ! Mais la décision appartient au candidat.

La droite mérite mieux que ça.
La compétition pour la plus haute fonction de la République mérite mieux que ça.
Les Français méritent mieux que ça.
La France, et ce qu'elle représente et véhicule comme valeurs et principes à travers le Monde, mérite mieux que ça.

Alors Monsieur le candidat choisi par plusieurs millions de français, interrogez-vous ! Auriez-vous obtenu tous ces suffrages si les faits sortis ces derniers jours, avaient été connus avant ?
La question ne porte pas sur la légalité mais sur la morale ! Et il faut reconnaître qu'elle est tranchée.

Vous avez droit à une retraite bien méritée et la République saura vous faire une sortie autre que par la petite porte. C'est une décision que vous devez prendre pas pour vous mais pour la République. N'est-ce pas ce qu'on cherche avant toute autre quand on prétend à la plus grande fonction : la servir ? Aussi innocent puissiez-vous vous considérer, en conscience, votre sacrifice pour la République sera reconnu.

On reconnait les hommes d'état à leur capacité de prendre des décisions difficiles, alors agissez !
a écrit le 02/02/2017 à 14:08 :
Petit à petit, les choses se décantent. En embuscade au fond du bois, l'ambitieux attend son heure, même si elle est déjà passée. Il suffit d'envoyer en avant les archers pour achever de cribler de flèches un homme politiquement moribond. Quel est le but? "Le plan B", s'il y en a un, ne sera jamais élu Président de la République dans ce contexte. La finale ressemblera, vraisemblablement, à un match Le Pen/Macron. Selon le résultat, l'ambition est au aguets à droite. Comment?
Si Marine Le Pen est élue, il n'est pas sur qu'elle dispose d'une majorité sortie des législatives. Dans ce cas, ce sera le chaos politique. Le FN n'aurait pas de majorité pour voter ses projets les plus... durs. Il y aura une crise, inédite dans la 5ème République. C'est là qu'intervient l'ambitieux. La tentation bonapartiste n'est jamais loin en France. Mais les temps changent. Victor Hugo qualifiait Napoléon III de "Napoléon le petit". Demain, ceux ou celui qui se prendrait pour un De Gaulle", homme du recours, pourrait être qualifié de De Gaulle le petit. Il y a danger à jouer avec cela.
a écrit le 02/02/2017 à 13:51 :
Il faut demander à la cocoe quoi faire !
a écrit le 02/02/2017 à 13:43 :
vu l'état de déliquescence du corps électoral il est urgent de faire un gouvernement d'union nationale accompagné d'une amnistie générale pour les politiques.sinon adieu la démocratie
Réponse de le 02/02/2017 à 23:08 :
@élu ps: ben voyons, on aminstie et on prend les mêmes pour recommencer :-) Quelle démocratie ? C'est la république des ripoux !!!
a écrit le 02/02/2017 à 11:49 :
Finalement, si Fillon s'en va , la droite à l'occasion de renouveler les cadres. Trop de vieux qui devraient s'effacer , Rafarin, Larcher etc....
Du sang neuf pour contrer Macron faux nez d'un PS en perdition.
Baroin ferait l'affaire par exemple. Les français veulent tourner la page, en finir avec cette république bananière avec un président ayant tous les pouvoirs. Décentralisation des décisions , notamment dans l'éducation nationale . Referendum comme en Suisse sur les sujets de société, proportionnelle pour les élections etc... Rendre la liberté aux citoyens
et arrêter de les diviser pour mieux régner comme le font gauche et droite depuis des années pour garder leurs privilèges.
a écrit le 02/02/2017 à 11:36 :
non ! pas Gérard Larcher , allons-quand même c'est vraiment pas drôle .
a écrit le 02/02/2017 à 11:14 :
A ceux qui pensent que c'est une manipulation, un complot de la gauche, je leur demande pourquoi ne pas voir attendu encore un mois ou un mois et demi pour sortir l'affaire?

Je pense que c'est beaucoup plus simple que cela. Personne ne connaissait Fillon, "Mister Nobody" disait Sarkozy. Sa victoire à la primaire c'est fait vraiment sur le tard et la presse ne s'est pas intéressé à lui, j'en veux pour preuve dès son élection la découverte par le peuple ébahi de sa potion amère pour la SECU.
Par ailleurs tous les projecteurs ont longtemps été sur Sarkozy, il s'est retrouvé tout nu au premier plan.

Dès lors la presse a fait son taf, merci au Canard. Pour moi, ils ont fouillé, creusé et trouvé, ils disent même avoir posé des questions à l'équipe Fillon! Vu que beaucoup d'éléments sont publics, 2 mois pour recouper c'est très cohérent et ils ont publié dès qu'ils ont pu. Une officine aurait attendu et on parlerait même plus de plan B.

La déflagration est due à l'imposture totale que représente Fillon. Ce père la rigueur qui lavait plus blanc que blanc s'est révélé être le Premier Ministre qui supprimait des policiers et augmenter les impôts en pleine crise, pendant qu il magouillait pour faire embaucher sa femme à 10000€ par mois.

Par ici la sortie.
a écrit le 02/02/2017 à 11:13 :
FILLON a très mal joué, avec tous ces précédents postes et discret comme une affiche jadis; il aurait pu couler des jours heureux avec sa famille en toute sérénité dans la Sarthe dans son joli manoir;il n'aurait jamais été inquiété. Mais non content d'avoir bien croqué dans la gâteau d'argent public, il voulait aussi les honneurs et la lumière. Le vieux rêve d'ICARE.
a écrit le 02/02/2017 à 11:11 :
Fillon est une nouvelle victime du système qui incite tous les élus à mettre la main dans le pot de confiture.
En ce qui concerne les assistants parlementaire j'aimerai savoir qui établit les bulletins de paye puisque le parlement paye les charges patronales et se comporte donc comme employeur.
Pour ce qui concerne un contrat de travail en CDI, il n'y a pas besoin de contrat écrit, un bulletin de paye suffit pour qualifier le CDI.
a écrit le 02/02/2017 à 10:20 :
Va encore falloir faire appel à une société de communication pour créer un logo et donner un nom au cartel.
Mais faire appel aux sociétés de communication, c'est leur spécialité.
Miam miam les fausses factures.
a écrit le 02/02/2017 à 10:02 :
Dans ce milieu, en comparaison des amis milliardaires Français et Américains, quelques millions d'euros d'argent public c'est franchement pas la mer à boire ...
a écrit le 02/02/2017 à 10:01 :
Pour moi après Fillon ce ne peut-être que Juppé. Hors de question de voter pour les arrivistes, opportunistes Baroin, Wauquiez ou autre flibustier ! Ils n'ont pas l'étoffe pour redonner du lustre au pays. Dans ce cas je voterai blanc... Et puis il y en a marre de tirer sur le lampiste et celle qui l'accompagne. La horde part en pature !
Réponse de le 04/02/2017 à 22:46 :
Un Juppé définitivement condamné pour recel de fraude électorale pour remplacer un Fillon soupçonné de détournement de fonds publics ... Vous n'avez personne d'autre à proposer ? A tout prendre, je préfère encore le second qui bénéficie toujours de la présomption judiciaire d'innocence même s'il est déjà condamné sur le plan politique
a écrit le 02/02/2017 à 10:00 :
Nouveau changement nom de parti en perspective, le plus adéquat à mon sens c'est PMU. Et à ce petit jeu, je mise:

- 10€ sur un vieux cheval sur le retour, n importe lequel ferait l'affaire, mais moi je mise Larcher (les jeunes de 50 ans ayant compris que c'était plié pour ce coup ci), un handicap il a déjà un poste en or massif avec le perchoir du Sénat, mais bon à 70 ans un shoot d'adrénaline comme cela, ça ne se refuse pas à mon avis. On me souffle aussi Accoyer, mais quand même faut pas déconner.

- un coup risqué à 10€ aussi, le maintient de Fillon, les risques de guerre civile étant trop grand (vous avez aimé Fillon vs Copé?), il a quand même été élu (risque de jacquerie à l'ancienne), le programme est devenu invendable donc qu il se débrouille avec son chemin de croix.

S il y a des lecteurs de la Tribune en GB, pouvez vous nous donner des cotes. Les bookmakers sont paraient ils plus fiables que les sondages.
a écrit le 02/02/2017 à 9:40 :
Pourquoi s'embêter avec des primaires, des plans A, B ou C ? Attendons simplement tranquillement que le Canard et la Pravda nous livrent la liste des candidats officiellement adoubés démocratiquement !
a écrit le 02/02/2017 à 9:29 :
Les Fillonistes ont une vraie légitimité sortie des urnes.
Réponse de le 02/02/2017 à 9:50 :
Vous le savez.
Ce n'est pas le moment de faire son thevenoud ou son Cahuzac.
Il doit se retirer point barre
Réponse de le 02/02/2017 à 10:02 :
Les Fillonistes?? Combien de bataillons? (sa femme et ses enfants ne comptent pas )
Réponse de le 02/02/2017 à 18:40 :
"Combien de bataillons?"

Bataillons avec déambulateurs vu l'âge des votants à la primaire de droite.
a écrit le 02/02/2017 à 8:45 :
Le sort de Fillon est scellé, il n'a pas d'autre solution que de s'effacer ... si possible sur la pointe des pieds.

Au delà de cette sortie inéluctable de Fillon,

l'ex UMP déguisée en LR UDI va devoir se préparer à passer le karcher dans ses rangs ou sont nombreux les margoulins qui sont dans la même situation que Fillon,

les scandales ne manqueront pas ...dans le cercle des supporters de SarkozyFillonRaffarin
a écrit le 02/02/2017 à 7:54 :
Bon, il semblerait que ce soir on écoute Pénélope dans un reportage diffusé à la télévision... Encore un coup de la perfide Albion, sans doute. Après le "coup d'Etat institutionnel", la "calomnie" et la "misogynie", la classe politique française est bien mal en point...
Réponse de le 02/02/2017 à 16:32 :
La classe politique française l'a bien cherchée et depuis longtemps et ,dans son ensemble,ne mérite plus que du mépris , des enquêtes et des juges.
a écrit le 02/02/2017 à 4:50 :
Tant mieux si Fillon est en baisse son programme est vraiment nul, Macron est plus intéressant et manifestement plus honnête.
a écrit le 02/02/2017 à 1:35 :
sa pue la manipulation, une enquéte menée avec tambour et trompette par un procureur nommé spécialement par Hollande
Réponse de le 02/02/2017 à 10:03 :
Et Pénélope a été mise sous medocs ou torturée en direct à la TV il y a 10 ans pour qu'on lui fasse dire qu'elle ne travaillait pas pour son mari...

Il y a trop d'invraisemblances dans l'histoire racontée par FF et ses thuriféraires pour qu'elle garde le minimum de crédibilité requise afin que l'opinion lui accorde encore le bénéfice du doute (ou la présomption d'innocence).
Malheureusement, la seule hypothèse plausible qui reste c'est celle d'une fraude qui a débuté il y a 30 ans.
a écrit le 02/02/2017 à 0:02 :
Plus Fillon met de temps à jeter l'éponge, moins son successeur n'aura de temps pour recréer une dynamique à droite avant le premier tour de la présidentielle.

Imagine-t-il vraiment pouvoir gouverner et mener des réformes, alors que les SMICards à qui elles s'appliqueront sauront que grâce à sa générosité et nos impôts, son fils alors étudiant a été payé en six mois ce que eux gagnent en deux ans.
a écrit le 01/02/2017 à 23:27 :
http://www.europe1.fr/politique/des-indemnites-illegales-pour-80-parlementaires-francais-2723551

Total sur une session parlementaire:
420 000 Euro net d'impots
a écrit le 01/02/2017 à 23:24 :
D'abord, il n'y a pas d'affaire. Les 925 députés et sénateurs utilisent intégralement leurs enveloppes de crédit comme ils le veulent : c'est la garantie de leur liberté professionnelle.
La véritable question est de savoir pourquoi l'un d'eux, Fillon, est épinglé sur une période de 20 ans. Fillon se prête au jeu d'être transparent sur les pratiques des élus employeurs : c'est très courageux et cela devrait éclabousser toute la confrèrerie. Merci Fillon, c'est vraiment l'occasion de produire la réforme impossible de la rémunération des élus et prendre le peuple à témoin, car les élus votent les lois.
Réponse de le 02/02/2017 à 7:20 :
"La véritable question est de savoir pourquoi l'un d'eux, Fillon, est épinglé sur une période de 20 ans"... ben tiens, parce qu'il est le candidat LR à la présidentielle. Remontez 7 ans en arrière : pourquoi le Canard a-t-il sorti la (non) affaire de l'hippodrome de Compiègne (où l'enquête a finalement révélé que bien que la procédure était inhabituelle, l'état n'avait pas été lésé sur le prix de cette vente [ rapport sénatorial de Nicole Bricq, sénatrice PS, future ministre de Hollande]... et qui s'est logiquement soldée par un non-lieu en faveur de Woerth) en pleine réforme des retraites si ce n'est pour flinguer le ministre qui portait cette réforme, alors que les syndicats étaient à la peine pour mobiliser ? Bon prince, une fois dégagé de cette affaire, Woerth n'a pas porté plainte pour dénonciation calomnieuse contre le Canard Il aurait dû.
Réponse de le 02/02/2017 à 8:59 :
"c'est la garantie de leur liberté professionnelle".

Faut savoir :

« Je n’ai jamais été l’assistante de mon mari et je ne me suis pas non plus occupée de sa communication ».Ces propos apportent un autre éclairage. « Ils sont prononcés en 2007 alors qu’on sait que Pénélope Fillon a été payée pendant quatre ans comme assistante parlementaire par son mari de 1998 à 2002.
a écrit le 01/02/2017 à 22:33 :
Larcher comme plan B ? C'est plutôt un plan XXL. Quelle belle incarnation de la droite pour la jeunesse Française !
Réponse de le 02/02/2017 à 20:28 :
Bah, s'il était candidat, Le Canard aurait au moins ses factures de restaurant à éplucher.
a écrit le 01/02/2017 à 22:23 :
Les emplois fictifs....c'est la fonction publique !
a écrit le 01/02/2017 à 22:21 :
Un socle d'environ 20% des voix des inscrits a toujours été un passeport pour le 2e tour. Et contre LePen, c'est une assurance d'être élu. Ils le savent tous et compte dessus :-)
a écrit le 01/02/2017 à 21:28 :
"d'avoir était pressenti " Oh l'horrible faute de conjugaison !!!!
a écrit le 01/02/2017 à 21:09 :
C'est là qu'on voit qu'il serait temps de lancer une opération "main propre" en France.
On devrait créer un service spécialisé pour traquer toute forme d'abus, de corruption, de détournement de fond chez les élus et les parlementaires. Un tel service serait vite rentabilisé si vous voyez ce que je veux dire ...
Réponse de le 02/02/2017 à 16:36 :
Absolument de votre avis. Commençons aujourd'hui même.
a écrit le 01/02/2017 à 20:56 :
Eh ! Oui Fillon est la victime du cabinet noir de l'Elysée (jusqu'à 100 personnes par moment) et du Machiavel Hollande pour aider son sous-marin Macron et sauver un peu l'apparence de pseudo socialisme sachant que Macron= Bilderberg (si vous ne savez pas ce qu'est un Bilderberg cherchez sur Internet et les futurs maîtres du Monde qui sont si près du peuple).
Il faut savoir que ce qu'on reproche à Fillon ne coûte pas plus au contribuable que le coiffeur de Hollande soient 900'000 euros le quinquennat ou le rafraîchisseur de Champagne de l'Airbus et que les facilités accodées à ses maîtresses.
Réponse de le 01/02/2017 à 21:35 :
Fillon n'a pas besoin d'aller chercher à gauche les responsables ....car il sait très bien lui (mais pas vous) qu'en politique il faut avant tout se garder de "ses amis" !!!
Réponse de le 02/02/2017 à 7:20 :
Il est probable qu'il soit flingué par son propre camp !
a écrit le 01/02/2017 à 20:52 :
Certains députés LR de retour de leur circonscription font état du désarroi de leurs électeurs; d'autres somment F. Fillon de prendre une décision ( de désistement) rapidement et n'hésitent pas à comparer la situation du parti LR au naufrage du Titanic...........C'est oublier que quand un navire sombre, ce sont les rats qui quittent le bord en premier; le capitaine reste à bord, à son poste. La primaire à eu lieu et a désigné son candidat. A 80 jours de l'élection, Messieurs les députés faites preuve de courage, serrez les rangs au lieu de vous soucier de votre réélection.
Réponse de le 01/02/2017 à 23:45 :
Le LR c'est pas le titanic, mais plutôt le concordia.
a écrit le 01/02/2017 à 20:27 :
la gauche fait tout pour faire gagner le FN
quand le FN sera en position de force, ils vont hurler a l'unite nationale..... puis ils vont recolter ce qu'ils ont seme, et la, on va les entendre, les cris de singes reenchantes ' qui n'auraient jamais imagine'
a écrit le 01/02/2017 à 20:19 :
Si Fillon se retire et qu'un plan B avec un autre candidat est désigné par le bureau des Républicains, ce DOIT être AVEC le programme Fillon que la droite a choisi avec son candidat.
Réponse de le 02/02/2017 à 9:43 :
vous parlez du fameux, programme à vous le serrage de ceinture et la grosse grippe et à nous le gavage en 'argent public, c'est ça? Bonne chance au plan B ^-^
a écrit le 01/02/2017 à 20:15 :
Bon, au fait, puisqu'on en est rendu là : "BALKANY PRESIDENT ! ". Et pas Macron, merci. La "troisième voie", surtout pour les hauts fonctionnaires énarques venant de chez Rothschild, ce n'est pas sérieusement "neuf"... Alors qu'un slogan "Levallois pour tous", ça aurait de la gueule.
a écrit le 01/02/2017 à 20:00 :
décadence politique certains sont pret a faire gagner les extrémes plutot que de réformer les avantages des uns et des autres, le suicide plutot que le changement
ou la revanche des 500000 fonctionnaires
a écrit le 01/02/2017 à 19:50 :
La misogynie, c'est décidément tous les jours plus moche...Allez ouste, trop de sournoiserie tue l'espoir.
a écrit le 01/02/2017 à 19:38 :
Super la transparence quand on s'en occupe: Tiens que vois-je sur le site de l'HATVP que B.Hamon a été "chargé de mission auprès du secrétaire général du groupe LVMH". Vous savez le groupe où travaille madame avec de hautes responsabilités dirigeantes. Souhaitons lui que ce soit un "vrai" travail ! Par contre pour le patrimoine, il faut se déplacer à la mairie de Versailles (sûrement de la pudeur vis à vis de ses électeurs) et j'ai peur d'avoir des idées de grandeur !!
a écrit le 01/02/2017 à 19:17 :
Voila une situation prévisible désastreuse qui nous nous incline à ne plus jamais voter pour cette droite, il n'y a pas de différence entre Cahuzac et Fillon,

nous savions pourquoi il n'était pas requis de voter pour le PS,

nous avons comprit pourquoi nous avons eu tord de faire confiance à cette UMP UDI corrompue avec un aplomb digne de la mafia

Avec de tels comportements donneurs de leçon moralistes, les UMP ont été tellement bien inspirés de se rebaptiser Les Ripouxblicains ;

Après les histoires d'argent sale de Sarkozy Woerth, puis de Coppé Bigmalion, il est clair que Fillon est réduit au rang des malhonnêtes menteurs de la République,

l'on ne doit pas minimiser les risques autour d'autres bavards de l'UMP qui ont organisé des micro partis pour mieux profiter de l'argent public ... Wauquiez est un grand spécialiste
a écrit le 01/02/2017 à 19:07 :
Il faudrait conditionner le versement des indemnités parlementaires à la réelle contribution (travaux produits) et à la présence aux assemblées (c'est quand même le minimum!).
Cette histoire devrait servir de référence pour changer un système digne d'un république bananière, et d'un autre temps: je vote pour le premier qui va mettre de l'ordre dans la distribution des indemnités...
Rétrospectivement, il y en a qui ont vraiment bien du en profiter (Charasse, Pasqua, Hernu, Marchais, Le Pen père...), d'ailleurs il serait plus rapide de lister ceux qui n'ont pas profité
a écrit le 01/02/2017 à 19:01 :
Soyons sérieux : Larcher , il fait vieux notable et n'a jamais rien fait de sa vie politique , à pat vu son tour de taille : de bons repas bien arrosés .
Baroin , Bertrand , Valls : nous ne sommes plus en 3 ème république ou une association loi de 1901 monopolisait les pouvoirs .
a écrit le 01/02/2017 à 18:56 :
Alerte info: Pays Européen démocratique dénommé France cherche candidat pour sa Présidence. Envoyer candidature : à "la France en désespoir". Les corrompus, les déjà condamnés, les vieux de plus de 62ans, les financiers même jeunes, les extrêmes ne seront pas acceptés.
Réponse de le 02/02/2017 à 20:33 :
je souhaite vivement une candidature de ^Merkel, de Schaüble ou même de Schröder.
a écrit le 01/02/2017 à 18:28 :
Non franchement faut qu'il aille jusqu'au bout et qu'il gagne les présidentielles, comme ça quand ses amis banquiers vont lui demander de nous saigner on va bien rigoler.

Puis franchement il me tarde tellement de voir le retour des procès en sorcellerie !
Réponse de le 01/02/2017 à 19:59 :
Les financiers, les banques... on est bien contents de les avoir puisqu'en 2016 le déficit budgétaire représentait 1/5 du budget (autrement dit l'état a vécu à crédit à partir de la mi-octobre. En fait "ses" amis les banquiers (qui sont aussi "nos" amis les banquiers), non seulement ne nous saignent pas (pour ça il suffirait qu'ils nous coupent les vivres puisqu'on s'est mis dans une situation de dépendance absolue à leur égard) mais jusqu'ici ont fait preuve d'une immense bienveillance. Et oui, il est temps que nous trouvions nos Schröder-Merkel-Schaûble pour enfin faire le nécessaire, puisque Fillon, même élu, ne sera manifestement plus en situation de faire le job.
Réponse de le 01/02/2017 à 20:28 :
non, on prefere qu'il perde et que le fn soit elu conformement a ce que souhaite la gauche
ca sera bien plus marrant pour le pays, et on ne parlera plus des banquiers
Réponse de le 02/02/2017 à 9:55 :
Oui burno vous aimez les banquiers et n'hésitez pas, grâce à votre courage sans limite, de venir systématiquement défendre les puissants de ce monde. C'est bon on l'a bien compris, merci.

churchill, je vais vous décevoir et sachez que je ne dis pas ça du tout pour vous contrarier, par vengeance ou quelque autre ressentiment mais il n'y a aucune chance que le front national soit élu un jour. Ce parti n'est là que pour nous imposer des partis qui corrompus, menteurs et qui ne changeront jamais rien en faveur du peuple continuant de gouverner pour les seuls intérêts de l'oligarchie.

Voter pour le pen c'est voter pour le système.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :