Hollande contraint de se retirer, c'est au tour de Valls

 |   |  832  mots
François Hollande renonce... Manuel Valls va pouvoir entrer en scène!
François Hollande renonce... Manuel Valls va pouvoir entrer en scène! (Crédits : DR)
La voix blanche, François Hollande a annoncé qu'il ne se représentait pas pour un second mandat. Alerté par la déconvenue de Nicolas Sarkozy, le président a préféré anticiper. Manuel Valls va pouvoir y aller... tout en assurant le bilan du quinquennat.

Grande première dans l'histoire de la Ve République, un président en place renonce à se présenter pour un second mandat. François Hollande n'y va pas, conscient "des risques que feraient courir une démarche qui ne rassemblerait pas autour de moi". François Hollande s'est exprimé d'une voix blanche à 20 heures depuis l'Elysée. Lui qui est doté d'un très grand sens de l'humour a évité le "merci pour ce moment"...

Il ne pourra donc pas défendre son bilan lors de la primaire socialiste. Il s'est donc employé à le faire dans son intervention: sauvetage de la Grèce, lutte contre la "mauvaise" finance, baisse du chômage... certes trop tardive, réduction des déficits, "Sécu" "quasi à l'équilibre", modèle social conservé, moyens pour l'école, etc.

Son seul regret est d'avoir proposé la déchéance de la nationalité dans l'émotion qui a suivi les attentats du 13 novembre....

Le précédent Sarkozy à la primaire de droite

Qu'un redoutable animal politique comme François Hollande, qui a déjà connu une terrible traversée du désert après sa sortie par la petite porte du congrès socialiste de Reims en 2008, en dit long sur son état d'esprit. Lui qui a déclaré lors de son intervention avoir une "capacité inépuisable face à l'adversité", force est de constater qu'il a préféré jeter l'éponge. Pourquoi? Les sondages, bien sûr, très faibles pour lui, mais là n'est pas le principal. François Hollande en a vu d'autres... Il était à peine à 3% au début du processus de la primaire socialiste en 2011, certes avant la chute de DSK.

Il a surtout vu Nicolas Sarkozy se faire balayer lors de la primaire de la droite. Lui qui rêvait de retrouver son meilleur ennemi en 2017 a compris qu'il pourrait lui arriver exactement la même chose lors de cette primaire de la gauche à laquelle il avait accepté de participer tout président qu'il est. Or, certains sondages plaçaient Arnaud Montebourg devant lui. Le risque était donc grand de se retrouver en effet dans la même situation que Nicolas Sarkozy. François Hollande semble avoir compris que les Français ne voulaient pas revivre le match de 2012.

Le piège Macron

Et, surtout, il y a eu la candidature d'Emmanuel Macron, son ancien ministre de l'Economie. C'est peu dire que l'émancipation de son ex-jeune ministre et collaborateur à l'Elysée l'a affectée. Surtout, la candidature de Macron, doublée d'une primaire à disputer à gauche, ont privé François Hollande d'espace politique. Il a été asphyxié. S'il avait abordé cette épreuve avec une cote de popularité favorable et un bilan facilement défendable, c'était jouable. Mais en l'occurrence, ce n'est pas le cas.

François Hollande semblait totalement discrédité auprès des Français qui ont eu l'impression que, depuis son élection, il a fait exactement l'inverse de ce qu'il avait promis durant sa campagne de 2012, notamment les augmentations des impôts et la politique de l'offre. Même si les choses sont plus compliquées que cela. Mais, l'heure du bilan objectif et réel du quinquennat viendra plus tard.

Le moment Valls?

Et maintenant? C'est peu dire qu'à gauche, la voie est libre pour le premier ministre Manuel Valls. Quel retournement pour un homme qui était arrivé dernier, avec 5% des voix, lors de la primaire de la gauche de 2011. Par correction, Manuel Valls ne s'est pas déclaré dès ce soir. Cela ne saurait tarder. Probablement ce week-end. C'est lui qui va aller affronter Arnaud Montebourg et Benoit Hamon, notamment, lors de la primaire du PS des 22 et 29 janvier.. Les "Aubrystes" vont peu apprécier. Le Premier ministre va devoir se livrer à un exercice difficile: assumer le bilan de François Hollande qu'il partage largement et, en même temps, prendre ses distances. Ce qui passera par une affirmation très forte de la défense de la laïcité, d'un renforcement des valeurs régaliennes, les "marottes" du Premier ministre.

Pourtant, ce n'est pas joué car si Manuel Valls devance François Hollande dans les sondages, y compris chez les sympathisants socialistes, c'est loin d'être "gagné d'avance" face à Arnaud Montebourg.

La gauche absente du second tour dans toutes les hypothèses

A ce stade, quel que soit le cas de figure, il y aura au premier tour de la présidentielle Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Yannick Jadot (candidat écologiste), Sylvia Pinel (PRG) et le candidat PS. Et pour couronner le tout, Emmanuel Macron du mouvement "En Marche!" postule aussi. Dans ces conditions, il faudrait un miracle pour qu'un candidat de la gauche se retrouve au second tour. Que ce soit François Hollande ou un autre, ce constat ne varie pas. Il est clair que l'après-présidentielle de 2017 va provoquer un tsunami à gauche et une recomposition complète des rapports de force. Et nul ne le sait mieux que François Hollande...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2016 à 20:31 :
"Hollande contraint de se retirer, c'est au tour de Valls" j'espère que vous dites vrai et que Valls se retirera aussi, et surtout qu'ils imposent un DSK pour remonter le niveau du PS
a écrit le 02/12/2016 à 16:53 :
Mais qui en voudra ?
Car même en PS, personne en veut.
Probablement, il n'y a plus qu'à mettre l'encombrant dans la benne à ordures. Car il n'y a pas de recyclage possible ici.
Réponse de le 02/12/2016 à 20:33 :
Ca dépend au composteur il devrait vite disparaitre. Son cerveau doit être déjà liquide, après 5 ans d'inactivité faut pas compter qu'il se remette en marche, son corps ne comprendra pas !
a écrit le 02/12/2016 à 16:27 :
A la primaire de gauche, la droite devra tenter de favoriser Montebourg qui fera doublon avec Mélenchon. A moins que si Macron va jusqu'au bout, Valls se retrouvera aussi en doublon avec lui. L'idéal serait que l'on ait les quatre mais il ne faut pas rêver. On rajoute un Bayrou la dessus et tout ce petit monde se retrouve au maximum à 8%.
Réponse de le 02/12/2016 à 20:35 :
Moi j'espère un DSK autrement pour le second tour ce sera FN vs UMP ! Et là moi ces spur je ne voterais pas blanc nul ou abstention, et comme j'en ai raz le bol et que je veux que ca change...
Réponse de le 03/12/2016 à 11:52 :
Moi je veux ma Ségolène Une lumière dans la ténèbre socialo. Vive la bravitude les sans dents sont derrière toi
a écrit le 02/12/2016 à 15:55 :
///LAISSON DU TEMPT AU TEMPT/// M ROCARD///EN EFFAIS NOUS NE CONNAISONS PAS ENCORE TOUS LES CANDIDATS DE LA GAUCHE NI TOUS LEURS PROGRAMES/APRES LE PREMIER TOUR SOCIALITES ON Y VERRAS PLUS CLAIR. ET ON EN SAURAS PLUS/ CAR ON A ENCORE ENVIE D ESPERE QU IL EN SORTE CANDIDAT INTELIGENT ET CONPETANT POUR FAIRE LES REFORMES SOCIETALE QUE LA FRANCE A BESOIN FACE AU MONDIALISME???
a écrit le 02/12/2016 à 15:16 :
Il ne faut pas se leurrer il n'y a que deux personnes qui pourraient incarner la présidence de la république à gauche.

Jean Yves Le Drian.

Bernard Cazeneuve.

Les autres y compris Valls n'ont pas l'envergure et le charisme suffisant. Pour être président il faut se placer au dessus de la mêlée.

les clowns de gauche Montebourg, Hamon, Vallaud, Taubira etc... sont des écoliers perdus dans la cour de récréation.
Réponse de le 02/12/2016 à 16:14 :
Le Drian , Cazeneuve ?!? .... qui est-ce qui se leurre réfléchissez bien !
... et pourquoi pas Belkacem tant que vous y etes ........
Réponse de le 02/12/2016 à 20:36 :
3 vous oubliez celui qui a le plus de chance contre tous les autres: DSK
Réponse de le 03/12/2016 à 10:50 :
Le Drian, avec toute la frange chrétienne de gauche serait hyper boosté à la primaire, Bretons et Ligériens d'abord parce que Valls n'a pas nos valeurs de gauche, Montebourg hyper sympa semble un peu farfelu.
Et aucune victoire de gauche aux élections quelles qu'elles soient ne s'est faite sans les chrétiens de gauche.
Il y a une question de stratégie, chercher ceux qui sont censés voter à droite.
a écrit le 02/12/2016 à 15:04 :
On l'oublie la justice sociale ?
Allez une taxe et une contribution pour les sans dents.
Et pour ceux qui en veulent toujours plus : derembrousement de médicaments, fermeture de centre de soins, augmentation de TVA, CSG, droits de mutation, taxes énergies, taxes ordures.....
C'est un problème d'apartheid sans justice sociale mais avec mixité. Valls, Balkany et autres Cahuzac Guerini Juppé...donneront l'explication.
Réponse de le 02/12/2016 à 16:21 :
.... vous oubliez le transfert d'IMPOTS sur les collectivités locales qui récupèrent sur le dos des administrés ce que le gouvernement ne leur donne plus (il faut bien payer la prolifération des agents et des structures supplémentaires style communautés de communes sans RIEN supprimer en amont ou en aval ) !
ca s'appelle la redistribution .............. des taxes !
Moralité : l'alternance confiscatoire PS-LR : ..... au karsher !!!
a écrit le 02/12/2016 à 14:30 :
Souvenons-nous, Valls à 5% lors de la primaire de 2012. Pourquoi ferait-il plus aujourd'hui ?
Réponse de le 02/12/2016 à 16:22 :
.... parce que les veaux hexagonaux changent d'avis comme de chemise !
Réponse de le 03/12/2016 à 11:55 :
parce que c'est un matador catalan qui va saigner les taureaux gaulois
a écrit le 02/12/2016 à 13:08 :
Valls, la machoire carnassière mussolinienne de gauche représentant la Gauche.....

Quelle présidentielle d'hommes à faire peur aux petits enfants :

Valls
Mélenchon
Fillon
Le pen (c'est vrai, c'est une femme mais duand même)

Heureusement, il reste le fourbe Macron et le noble Mont de Bourg.

Vive Poutou.
a écrit le 02/12/2016 à 12:49 :
dans cette dimension si c'est encore possible ou dans une autre.
De même, j'attends toujours le retour sous la barre des 3% de déficit conformément aux engagements pris. Retour avant la fin 2013. Ou en est cette promesse M. Hollande ? Nous sommes déjà à fin 2016 pour rappel.
a écrit le 02/12/2016 à 12:44 :
qu'il a choisi de ne pas se représenter. C'est logique comme choix. Vous faites un excellent travail mais vous préférez laisser les autres en profiter.

OU peut-être que l'électeur français n'était pas assez intelligent pour juger son action pendant ses 5 années d'ici mai prochain. Il aurait donc mal voter en éliminant ce monument de la politique française. Alors François a préféré s'autokarcheriser en tenant un dernier discours aussi inutile que les précédents mais que la propagande transforme en discours d'un grand serviteur de l'état...blablablabla
Réponse de le 02/12/2016 à 16:25 :
ce bashing hollandais est insupportable ! : ce pauvre homme s'est enfin rendu compte de sa médiocrité : c'est un petit pas pour le pays mais un pas de géant pour lui !
Réponse de le 02/12/2016 à 17:16 :
Au pays des aveugles...

Sarkozy, il lui a fallu une double baffe avant qu'il ne comprenne, et encore on doute.
a écrit le 02/12/2016 à 11:52 :
La configuration tripartite du paysage politique français rend impossible la victoire d’un candidat de gauche aux prochaines élections présidentielles, le report de voix lui étant défavorable au second tour. Pourtant, l’électeur de gauche sera la clé de celles-ci. En effet, il devra vraisemblablement départager Marine Le Pen et François Fillon le 7 mai 2017, donc choisir entre un programme xénophobe au relent national-socialiste et un programme ultra-libéral aux accents néoconservateurs… ou s’abstenir.
Réponse de le 02/12/2016 à 16:27 :
... de toute façon tant que ce système d'élections discriminatoire ne sera pas remplacé par la proportionnelle , les dés seront pipés !
Réponse de le 02/12/2016 à 20:40 :
Oh mais il reviendra, si Sarkozy veut le pouvoir ce n'est pas pour redressser, diriger le pays, il se fout pas mal des français ! C'est juste pour l'immunité et ne plus être convoqué aux tribunaux pour ces multiples magouilles et le détournement de notre argent publique !
a écrit le 02/12/2016 à 11:41 :
Je ne comprends pas d'où vient cet engouement médiatique pour cet individu.

Non seulement il est comptable du bilan des 3 dernières années du quinquennat mais ce sont justement les années où Hollande a perdu son électorat du fait des lois Macron/Komhry, de la déchéance de nationalité, de l'état d'urgence perpétuel et du transfert de 30 milliards des poches des ménages vers celles des patrons. Sans oublier son passage au ministère de l'intérieur.

Je ne crois tout simplement pas pas aux sondages qui le donnent grand vainqueur d'une primaire avec 57% des voix. Les électeurs de Hollande en 2012 vont se reporter en 2017 vers Macron et Montebourg en laissant Valls à poil.
Réponse de le 02/12/2016 à 12:17 :
c'est les médiats qui font l'élection donc plutôt se demander pour qui ils roulent .
a écrit le 02/12/2016 à 11:06 :
Manuel Carlos Valls Galfetti né le 13 août 1962, dans le quartier d'Horta à Barcelone. Naturalisé français en 1982,

peut et doit retourner d'où il vient,

Manuel Carlos Valls Galfetti né le 13 août 1962, dans le quartier d'Horta à Barcelone. Naturalisé français en 1982, a déjà causé d'immenses dégâts aux Français qui souffrent.

Valls ne vaut pas mieux que Sarkozy Fillon ils méritent tous l’échafaud.
a écrit le 02/12/2016 à 10:20 :
"notamment les augmentations des impôts et la politique de l'offre. Même si les choses sont plus compliquées que cela. Mais, l'heure du bilan objectif et réel du quinquennat viendra plus tard"

Ah ça en effet elles sont plus compliquées que cela puisque ses électeurs espéraient vraiment qu'ils s'attaquent à la finance et aux injustices et que les riches arrêtent de gouverner or il a gouverné pour eux pendant 5 ans. Vous ramenez toujours tout aux impôts on croirait lire le troll du forum et la politique de l'offre à largement était satisfaite puisqu'il a servi les multinationales au détriment du peuple.

Il sort par la toute petite porte, le PS de droite est complètement discrédité s'ils étaient vraiment de gauche ils laisseraient la place aux verts ou aux communistes mais comme la soupe est bonne et qu'ils veulent tous manger à la gamelle, ils vont quand même y aller avec une réputation de traitrise encore particulièrement vive.

Quand on se dit de gauche on fait une politique de gauche, on ne fait pas une politique de droite tout en affirmant être de gauche, il était bien meilleur président de droite que sarkozy mais cette escroquerie lui a couté sa place et on dirait presque qu'il le savait en entrant à l’Élysée.

Les présidents de la république ne sont plus qu'une succession de serviteurs de l'oligarchie. Au secours.
Réponse de le 02/12/2016 à 16:29 :
" .... Vous ramenez toujours tout aux impôts ... " ?!?!!
Pourquoi ? vous avez les moyens de ne pas y penser , vous ?
a écrit le 02/12/2016 à 10:20 :
C'était en 2011 qu'Hollande aurait du renoncer à se présenter car s'il avait fait comme DELORS en 1993, il se serait aperçu qu'il n'aurait pas eu de majorité pour mener une politique sociale démocrate, les socialistes français étant restés avec leurs alliés Verts et Cocos des marxistes, trotskistes comme JOSPIN, MELENCHON, PAUL, HAMON, NIEMANN, FLOCHE et j'en passe. Donc l'absence de résultats économiques conjuguée à une vie personnelle décousue et in fine une absence de vision pour le Pays autre qu'à court terme, la sanction est tombée d'elle-même: j'étais une erreur de "casting" donc MOI JE.....m'en vais.
Réponse de le 02/12/2016 à 20:42 :
Au départ c'était DSK qui devait avoir la place. Alors pourquoi ne pas la lui rendre aujourd'hui?
a écrit le 02/12/2016 à 10:16 :
Valls dit que Fillon est responsable du bilan de Sarkozy. C'est l’hôpital qui se moque de la charité. Bilan Vals /Hollande, 6 millions de précaires ou chômeurs, 2100 milliards de dettes
plus 100 chaque année pour financer à crédit les dépenses publiques. Avec un tel bilan, se présenter est courageux et c'est un euphémisme.
a écrit le 02/12/2016 à 10:16 :
La voix blanche ... Quel sens de la formule !

Les seuls que j'ai entendu hier à avoir la voix blanche, à bafouiller, à ne plus savoir quoi dire, ceux sont les journalistes et autres "experts" politiques.

Eux qui n'ont cessé de se planter sur ce sujet depuis six mois, voire un an.
Ils essaient maintenant de se raccrocher aux branches en prétendant que le président a pris sa décision à la dernière minute.

Ben voyons...
Réponse de le 02/12/2016 à 16:31 :
Tout a fait d'accord avec vous : mais le jour ou les dits journalistes entreprendront leur auto-critique , les poules auront des dents , suffisance oblige !
Réponse de le 02/12/2016 à 16:48 :
D'accord avec toi à 100 %
a écrit le 02/12/2016 à 10:10 :
La politico-média-sphère pousse Valls à se présenter à la primaire. Grosse erreur de stratégie et déni de réalité de la perception de terrain comme d'habitude. Valls doit assumer le bilan catastrophique, l'image abaissée du gouvernement, trainer le boulet Hollande (il n'a pas démissionné). Valls à la primaire, c'est l'envoyer au casse-pipe. La meilleure stratégie, finir le quinquennat, viser 2022 en reconstruisant un parti cohérent sur de bonnes bases et non pas un ramassis de bric et de broc totalement incompatible !
a écrit le 02/12/2016 à 9:56 :
La France est maintenant en mode pause jusqu'en Juin. Comme disent les Allemands aujourd'hui la France est en ruines. Ils pourraient pas tous partir et laisser la place à d'autres.
a écrit le 02/12/2016 à 9:53 :
Le système d'alternance politique vise à faire marcher la France au pas du libéralisme: droite, gauche ; droite, gauche... Tout est fait pour faciliter le retour de la droite au pouvoir, celle qui a creusé le déficit abyssal de notre pays, mis le feu au moyen orient, laissé le terrorisme s'implanter dans notre pays, détruire notre pacte social...
a écrit le 02/12/2016 à 9:32 :
27 ans après la chute du mur de Berlin et l'effondrement du paradis socialiste en ex-Urss , la dernière nomenklatura entièrement socialiste au pouvoir en Europe... collapse ...reste que quelques résurgences éparses....Dés maintenant faut connaître le montant de l'ardoise que Normal 1er et sa bande des 32 , vont laissé aux français ,vu qu'actuellement le montant global est d'environ 2 500 Milliards d'Euros ...(source -dette française - internet et/ou Eurostat).
Réponse de le 02/12/2016 à 10:53 :
vous êtes né après 2012? je veux bien critiqué le résultat de hollande mais il me semble bien que le duo sarko/fillon n a pas fait mieux en terme emploi dette et augmentation impôts a mi 2012
j espère que vous avez retrouvez un peu de mémoire de votre disque dur
Réponse de le 02/12/2016 à 11:47 :
"il me semble bien que le duo sarko/fillon n a pas fait mieux en terme emploi dette et augmentation impôts a mi 2012"
Le contexte économique mondial n'était pas le même. De 2008 à 2012 la France a fait plutôt moins mal que les autres économies développées parce que l'exécutif de l'époque a pris les mesures nécessaires (même si elles ont coûté très cher comme le plan de relance). Depuis 2012 la France est à la traîne tout en ne résorbant qu'à peine ses déficits et en laissant la dette filer quasiment au même rythme que sur le quinquennat précédent.
Réponse de le 02/12/2016 à 12:03 :
@jp , en principe un bilan ,ce vérifie à l'échéance d'un exercice ...donc juin 2012 décembre 2016 ...vous pouvez déduire de 2 500 Milliards , le passif précédent échu en juin 2012 ..lors que les socialistes sont rentré en responsabilités ,(comme ils disent).et vous restez avec une ardoise abyssale ... par ailleurs, je ne vois pas le rapport avec ma date de naissance..?
Réponse de le 02/12/2016 à 13:04 :
Le coup du "le contexte était totalement différend", la droite le fait à chaque fois.
C'est assez marrant, à chaque fois qu'un président de droite est élu, une crise financière éclate, ou une récession mondiale, ou alors c'est une invasion de sauterelles. L'UMP c'est scoumoune et compagnie... :-))

Hollande a hérité d'une dette publique de 1700 milliards, d'un déficit de 5%, de 30 000 policiers en moins, d'un service de renseignement plus préoccupé des fadettes des journalistes du monde que de terrorisme et de dizaines de plans de licenciement à plusieurs milliers d'emplois.
Il a également hérité de réformes de retraites qui lui ont laissé des centaines de milliers de chômeurs quinquagénaires nouveaux à gérer.

Ça fait déjà beaucoup d'origine. mais le pays a également subi des attentats qui l'ont obligé à dépenser beaucoup pour sa protection à l'intérieur et à l'extérieur.
La France à du intervenir au Sahara sous peine de voir Daesh et boko haram prendre le contrôle de toute l'afrique Sub saharienne et de l'Afrique du Nord. Elle a également du intervenir en Syrie et en Lybie.

Et la crise sociale a continué. Les entreprises privées (et non pas François Hollande) ont licencié plus d'un million et demi de personnes entre 2012 et 2015 qu'il a fallu prendre en charge.

Bref, le quinquennat 2012-2017 n'aura pas été la croisière que vous tentez de nous faire croire.
a écrit le 02/12/2016 à 9:32 :
Il y a un problème avec la fonction, inaugurer les chrysanthèmes en permanence, assister à des conférences et autre match de foot, c'est tout sauf utile.
F.Hollande vient de partir ce matin par avion présidentiel à Abu Dabi pour une conférence culturelle ...super!
a écrit le 02/12/2016 à 9:29 :
Tout le problème politique est lié à la relation entre le cout du travail et le prix de l'énergie. Cette relation est expliquée dans la note n°6 du CAE. Mais qui est capable de comprendre cette note? Hulot reviendra t il sur la scène politique? Il est le seul à l'avoir comprise.
a écrit le 02/12/2016 à 9:18 :
Comment dépenser 30 milliards sans contrepartie (CICE) ? Hollande et le PS l'on fait ! en creusant un peu plus les finances de l'Etat, il va y avoir nécessairement report sur la fiscalité des ménages ! C'est incroyable de pouvoir dépenser l'argent du contribuable SANS CONTREPARTIE ! mais ils ont la tête dans l'espace au PS ? Il y a eu combien d'emploi créé pour 30 milliards ? inadmissible... En comptant un salaire chargé à 35000 euros, cela aurait fait 857 000 emplois créés si ce cadeau avait été correctement encadré, je ne sais pas ou sont les intérêts supérieurs de l'Etat la dedans... Idem pour le scandale du RSI, surtout ne rien faire.... Quand on dirige, on règle AUSSI et SURTOUT les problèmes de fonctionnement, il faut donc avoir les PIEDS SUR TERRE et NON la TETE AILLEURS (sur un scooter aller voir sa belle ou raconter sa vie pendant son temps de travail à des journalistes).
Réponse de le 02/12/2016 à 11:55 :
Factuellement faux : bien qu'insuffisant et trop complexe (il aurait fallu plutôt supprimer de façon inconditionnelle une partie des cotisations patronales, par exemple celles relatives à la branche famille plutôt que le très complexe crédit d'impôt mis en place), le CICE a bien contribué à remonter les marges des entreprises, qui étaient tombées très bas par rapport à tous nos partenaires, et c'est indispensable pour leur permettre de se développer et d'investir. La stabilisation du chômage et le timide début d'inversion de celui-ci n'auraient probablement pas eu lieu sans CICE et pacte de compétitivité. Il faudra aller beaucoup plus loin et simplifier
Réponse de le 02/12/2016 à 12:14 :
@bruno_bd
Il ne suffit pas de dire des on a lu, on a dit, quand on utilise "factuellement", on cite ses sources :

je dis que le CICE est une vaste fumisterie car :
http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2016/09/29/le-cice-a-ameliore-les-marges-des-entreprises-et-a-eu-un-effet-probable-sur-l-emploi_5005134_1656968.html

Donc ce que vous dites est factuellement faux, sauf si vos sources disent le contraire, mais cela voudrait dire que le comité de suivi du CICE se contredit, ce qui m'étonnerait fort...
a écrit le 02/12/2016 à 8:51 :
Beaucoup de commentaires anti Hollande.
Pourtant si il a souffert d'une communication faible, ses chiffres sont bons. Il a réussit à enrayer la dégringolade engagée sous Sarkozy sans tuer totalement la croissance et sans explosion du chomage.
Dans l'environnement économique actuel, ne pas reculer était déjà une belle performance.
@ Ceux qui disent que l'on a perdu cinq ans j'aimerais bien savoir comment ils auraient géré? Le programme libßeral de déflation salariale menait à la solution grecque.
Réponse de le 02/12/2016 à 9:35 :
Félicitations c'est la meilleure blagounette de l'année...! bien que...Normal 1er a encore 29 jours pour en sortir une meilleures....!
Réponse de le 02/12/2016 à 9:55 :
Tout à fait d'accord. Ceux qui critiquent son action sont les mêmes qui n'ont pas eu le courage de faire une politique de l'offre. Quant au "bilan" (quel terme idiot!), il s'agit d'un sillon réformateur, qui montrera ses effets dans quelques années. Même si Le Figaro en est déjà ce matin à dédouaner l'action future des LR à cause des prétendues ardoises laissées par les socialistes... Tout cela est bien aflfigeant. Certes, une action sans gloire particulière, mais sans honte à avoir non plus.
Réponse de le 02/12/2016 à 10:09 :
Meme si tout n est pas a jeter chez Hollande, c est quand meme 5 ans d echecs:
- il a ete elu sur des promesses economiques ("mon ennemi c est la finance", baisse du chomage) et s est quasiment tout de suite assis dessus. Pire non seulement il a renies son programme (cf loi travail) mais n a meme pas eut l honnete de le dire de expliquer pourquoi
- pour masquer ses renoncements economique, il a engage le fer sur le societal. Alors qu il aurait tres bien pu etendre le pacs sans faire de vague, il a voulu faire une grande loi avec force de debats sur le mariage homosexuel. Resultat: obligation de battre en retraite sur l insemination artificielle des lesbiennes et les meres porteuses et sa provocation a donne la manif pour tous et Fillon
- sur l europe, il a ete aussi inconsistant que Sarkozy. Bon c est sur que c est pas facile quand on dirige un pays panier percé incapable de tenir ses engagement mais le Brexit etait une opportunité de remettre a plat le systeme. la encore monsieur petit blage a ete a la hauteur de sa reputation: rien n a ete fait

Son seul vrai credit c est d avoir ete plus honnete que Sarkozy. Reconnaissez que c est quand meme peu
Réponse de le 02/12/2016 à 12:01 :
Encore une fois la dégringolade sous le quinquennat Sarkozy a été plutôt "moins pire" que partout ailleurs, crise mondiale oblige. Pire, en arrivant Hollande a trouvé tous les instruments en place, notamment la TVA sociale votée à la fin du quinquennat Sarkozy, pour lancer immédiatement la politique de l'offre qui s'imposait, il suffisait de l'appliquer de suite. Au contraire, en la remettant en cause, il a perdu 2 ans, c'est ça qu'il paie aujourd'hui, avec d'autres erreurs comme la relance des dépenses d'éducation (60000 postes rouverts=2,5 milliards par an en année pleine, + la dépense d'accompagnement de la réforme des rythmes scolaires que personne ne réclamait), pour de bien piètres résultats.
a écrit le 02/12/2016 à 8:33 :
Et la démission immédiate, pour enfin retrouver un fonctionnement normal du pays sans attendre 6 mois, c'est pour quand ?
a écrit le 02/12/2016 à 8:08 :
Hollande se retire en faisant preuve de lucidité, les Français n'attendaient que cela,

la même lucidité est de circonstance pour le gouvernement Valls avec Macron qui ont été les 2 grands "chefs conseils" du déclin de la France et du laminage du PS,

Sarkozy et Fillon l'ont été AUSSI pour le déclin de la France et de l'UMP.

En 2017 et suivants, les Français lucides, vont se débarrasser de ces traitres de l'UMP et du PS qui ont massacré la France et piétiné les Français ces 15 dernières années, traitres ministres et traitres députés sénateurs.
a écrit le 02/12/2016 à 7:58 :
Bon, après Sarkozy éjecté parce qu'il n'a pas fait ce pourquoi il avait élu, après Hollande auto-éjecté parce qu'il a menti aux Français lors de son élection et continue de se mentir à lui-même, à qui le tour ?
a écrit le 02/12/2016 à 7:51 :
Hollande restera dans les esprits comme un Schroeder,homme courageux imposant les réformes structurelles nécéssaires a des français frileux et grincheux.Siles primaires de la gauche se révèlent incapables de désigner un candidat de consensus,il sera alors souhaitable de le voir réaparaitre sur le devant de la scène pour faire barrage au second tour au candidat populiste
Réponse de le 02/12/2016 à 10:11 :
Quelles reformes structurelles faites par hollande ?

IL a fait comme les autres, des replatrages !
a écrit le 02/12/2016 à 7:31 :
pourtant il avait parfaitement inverse la courbe du chomage vers le haut et augmente la pauperisation generalisee conformement aux souhaits de lenine ( ce qui est bien vu que ca n'a rien d'ultra neo liberal mondialise)
a écrit le 02/12/2016 à 5:25 :
C'était un discours plein d'émotion , j'en ai pleuré !! tout d"abord pour La France , Cinq-ans de perdu ne vont pas se rattraper pour les chômeurs , pour la dette du Pays qui a explosé , pour la dégringolade de La France à la 8éme place mondiale , pour l'insécurité des Français à cause des ses interventions militaires dans le conflit entre musulmans Sunnites et Chiites , pour....etc. Oui j'ai pleuré de joie , car l'espoir de jours meilleurs nous est permis , c'est Noël avant Noël , Que la joie inonde nos foyers !!!
a écrit le 02/12/2016 à 4:34 :
Président pour encore 6 mois, majoritaire à l'Assemblée, FH est entré dans l'opposition de ceux qui ne sont pas encore au pouvoir.
Si FH ne se représente pas, c'est qu'il estime ne plus pouvoir rien faire pour le pays ; pourquoi rester en fonction 6 mois encore ? pourquoi perdre encore 6 mois ?
a écrit le 01/12/2016 à 23:49 :
Le PS et ses pseudo-allies ont tout fait pour discrediter leur propre gvt, quitte a camper dans les postures les plus archaiques, vissées sur les années 70. Ces partis ou ce qu'il en reste ne m'inspirent plus aucune sympathie, ni meme aucun respect. Et merci a Taubira pour ce moment..
a écrit le 01/12/2016 à 23:31 :
Bien dommage! Sinon il va recevoir une belle raclée magistrale comme Copé
a écrit le 01/12/2016 à 23:27 :
au mois de mai 2017 il serait bien capable de partir sur son scooter avec les croissants de l'Elysée
a écrit le 01/12/2016 à 23:16 :
Champagne!!! Il aurait du le faire dès le 1er décembre 2012.
a écrit le 01/12/2016 à 23:15 :
Les sondages vont pouvoir placer valls tout en haut de l'affiche, c'est sûre !
Pour macron, il risque de faire le chemin inverse. bye-bye Mr l'autocar.

Depuis l'élimination écrasante de Juppé, ou celui de droite qui penchait à gauche n'a récolté qu'un tiers des voix à sa primaire, on peux comprendre que celui de gauche qui penche à gauche aura sans doute le même 'succès'.
L'heure n'est plus aux faux semblant, et face à la vrai droite défendu par Fillion, il devait y avoir une vrai gauche.

Ainsi, Mélenchon vs Fillion gagne en crédibilité si le premier siphonne du FN les voix contestataire ou ouvrier et le deuxième siphonne les réac, catho et souverainiste de ce même FN.
Le grand écart du FN avec Philippot et Maréchal Le Pen risque de ne plus convaincre à vouloir ménager la chèvre et le chou !!
Réponse de le 02/12/2016 à 10:16 :
Melanchon ne siphonne pas les voix des ouvriers. son electorat est plutot les gens assez eduques (genre prof). Melanchon s est grillé en faisant a marseille une ode a l immigration magrébine et en defendant Chavez. Il fera pas plus de 15 %.
De meme Fillon par son positionnement conservateur va avoir du mal a avoir les voix autres que riches + retraités -> suffisant pour faire 2eme au premier tout mais pas mieux
Conclusion Marine restera la candidate des jeunes et des classes populaires. Elle perdra au second tour mais Fillon ne pourra pavoiser
Réponse de le 02/12/2016 à 13:15 :
@cd : "son electorat est plutot les gens assez eduques (genre prof)"
C'est bien une preuve de la faillite de l'éducation en France que des gens éduqués (qui en plus sont en charge de l'éducation des jeunes) puissent suivre celui dont le modèle a longtemps été le chavisme, dont on sait où il a mené le Venezuela... alors qu'un peu de culture historique aurait permis de se rendre compte que Chavez reproduisant les erreurs commises dans les régimes socialistes d'Europe de l'Est il obtiendrait les même résultats. En même temps qu'une Nathalie Arthaud enseigne l'économie à des élèves alors que manifestement elle en ignore les mécanismes de base, quelque part ça fait peur....
a écrit le 01/12/2016 à 23:04 :
Les ex élus PS peuvent se réfugier sur l'île de Cuba, il y a des place à prendre, les castristes se sentent esseulés ! Viva La Liberta !
a écrit le 01/12/2016 à 22:13 :
Si le PS renonce à présenter un candidat et soutient Emmanuel Macron, le mieux placé à gauche et que de même Jadot se retire aussi en sa faveur, Marine Le Pen pourrait être exclue du second tour et la France se retrouver enfin dotée d'un paysage politique moderne avec un bloc conservateur et un bloc libéral.
Réponse de le 02/12/2016 à 10:18 :
seul probleme, le PS n est absolument pas liberal (5 % au mieux : score de Valls). Et EELV c est des gauchistes et/ou des arrivistes. Quand vous avez pas de ministeres a offrir, ni meme de circonscriptions pourquoi Duflot, Pace et co vont vous aider ??
Réponse de le 02/12/2016 à 17:46 :
@cd : le PS ce n'est même plus 80000 adhérents (plus probablement environ 60000), son avis, même antilibéral, compte donc pour du beurre, alors qu'En marche en revendique plus de 100000 (adhésion gratuite, certes !). Je ne vois pas l'intérêt qu'EELV peut avoir à asséner la preuve une fois de plus de sa marginalisation par un score inférieur à 2%, même si la candidature Jadot est probablement la meilleure possible pour ce parti. La raison imposerait donc au PS et à EELV de ne pas présenter de candidat et à soutenir Macron, seule offre politique réellement alternative à Fillon afin d'éviter à ce dernier une élection par défaut face à M. Le Pen.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :