Jean-Claude Mailly (FO) : "Macron est prêt à tout pour plaire à l'Allemagne"

Le secrétaire général de Force Ouvrière prévient: son syndicat sera contre la "nationalisation" de l'assurance chômage prévue par Macron, où le report à 65 ans de l'âge de la retraite préconisé par Fillon.

4 mn

Dans un entretien à La Tribune. Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière, accuse Emmanuel Macron de vouloir passer au-dessus de la démocratie sociale. Il se prépare à une rentrée chaude et s'opposera à la nationalisation de l'assurance chômage, prônée par Macron et au passage à 65 ans de l'âge de la retraite souhaité par Filllon... Des lignes jaunes à  ne pas franchir.
Dans un entretien à La Tribune. Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière, accuse Emmanuel Macron de vouloir "passer au-dessus de la démocratie sociale". Il se prépare à une rentrée "chaude" et s'opposera à la nationalisation de l'assurance chômage, prônée par Macron et au passage à 65 ans de l'âge de la retraite souhaité par Filllon... Des lignes jaunes à ne pas franchir. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

LA TRIBUNE - Quelle appréciation portez-vous sur le protocole d'accord qui vient d'être conclu sur l'assurance chômage ?

 JEAN-CLAUDE MAILLY - D'abord, il faut rappeler que cette négociation a été difficile et que le contexte politique a joué en faveur d'une reprise des discussions qui avaient, dans un premier temps, échouées en juin 2016. Comme toujours dans ce genre de négociation, il faut parvenir à un compromis. Je pense que nous sommes parvenus à un équilibre, ce qui explique notre signature. Prenons les points les plus délicats. Les seniors d'abord, je rappelle que le patronat voulait mettre la barre très haut, en montant de 50 à 59 ans l'âge nécessaire pour percevoir un maximum de 36 mois d'indemnités. C'était inacceptable. Au final, les seniors de 50 à 52 ans seront indemnisés 24 mois, mais six mois supplémentaires s'ils suivent une formation. Ceux de 53 à et 54 ans auront droit à 30 mois, plus six mois en cas de formation. Et à compter de 55 ans, les 36 mois sont maintenus.

Sur les contrats courts, nous avons obtenu le maintien de la surcotisation de 0,5% sur les CDD d'usage durant dix-huit mois. Et avec l'augmentation de 0,05% de la cotisation patronale d'assurance chômage, 270 millions d'euros vont entrer dans les caisses de l'Unedic chaque année. Surtout, d'un point de vue plus politique, nous avons montré que la gestion par les partenaires sociaux ça fonctionne, alors que, certains veulent remettre en cause le paritarisme.

Justement, que pensez-vous du projet d'Emmanuel Macron de faire directement gérer l'assurance chômage par l'Etat ?

Je suis en désaccord complet avec Macron sur ce point. Il veut passer au-dessus de la démocratie sociale. En vérité, Macron ne s'intéresse pas à l'assurance chômage, ce qui le préoccupe, c'est la dette du régime. Macron a un calendrier calé sur les élections allemandes. Il veut montrer à l'Allemagne que la France va mener des réformes structurelles et budgétaires. La dette de l'Unedic étant prise en compte dans le déficit public, tel qu'il a été défini par le traité de Maastricht, il va sabrer dans l'assurance chômage pour que la France repasse sous la barre des 3% de déficit. Il trouve donc que, actuellement, les partenaires sociaux ne font pas assez d'efforts. Mais j'attends de voir. En tout cas, l'attitude de Macron me conforte dans mon idée que le libéralisme économique conduit à l'autoritarisme social.

Vous avez rencontré les candidats pour évoquer, voire alerter, sur les premières mesures sociales qu'ils envisagent chacun de prendre ?

Oui, bien sûr. Les candidats ont souhaité, à leur demande, me rencontrer. J'ai vu Macron et l'entretien a longuement porté sur l'assurance-chômage. Je l'ai prévenu. J'ai vu Hamon cette semaine. Je dois revoir Mélenchon bientôt. J'ai aussi vu Gérard Larcher qui, au nom de François Fillon, a rencontré l'ensemble des partenaires sociaux.

Et alors ? Vous leur avez indiqué quelles étaient, pour FO, les lignes jaunes à ne pas franchir ?

Exactement, tant sur la méthode et le calendrier que sur le fond des dossiers. Il est insupportable que certains, tel François Fillon, voire Emmanuel Macron, envisagent de recourir aux ordonnances pour passer en force et vite sur les questions sociales. Je le répète, c'est le calendrier allemand qui les inspire. D'ailleurs j'ai prévenu les instances de FO qu'elles devaient rester rapidement mobilisables tout l'été.

Sur le fond. D'abord j'ai conseillé aux candidats de lire la plateforme élaborée par la Confédération européenne des syndicats s'ils veulent comprendre ce que nous attendons au niveau européen, réforme des traités, critère des 3% pour les déficits, etc. ... mais aussi au niveau national. Oui, il y a des lignes jaunes, le recul de la retraite à 65 ans en est une, ce que j'appelle la loi « El Khomri puissance plus » en est une autre. Macron veut accélérer l'inversion de la hiérarchie des normes en droit du travail avec la totale prédominance de l'accord d'entreprise. Pour nous, ce sera « non ». L'idée générale de Macron et Fillon est de court-circuiter la démocratie représentative. Ce n'est pas admissible.

Idem pour les questions relatives au service public. Cela ne veut rien dire de vouloir baisser le nombre des fonctionnaires, surtout quand on n'est pas capable de préciser là où on va couper. Je réitère ma vielle demande qu'il faut, au préalable, la tenue d'une conférence, pourquoi pas sous l'égide de France Stratégie, sur les missions et le périmètre des services publics dans la République.

 Avec les secrétaires généraux des autres confédérations syndicales vous évoquez et vous vous préparez pour une rentrée « chaude » ?

 A ce stade, on se parle, notamment avec Philippe Martinez de la CGT et Laurent Berger de la CFDT qui est, lui aussi, très attentif au devenir de l'assurance-chômage. Pour la suite, on verra. Mais bien sûr que tout le monde est vigilant.

Quelle va être votre attitude si la représentante du Front national est au second tour de la présidentielle ?

Vous le savez, FO ne donne pas de consigne de vote. Et le 1er mai, qui tombe entre les deux tours, aura une connotation uniquement syndicale. Pour autant, les messages que nous ferons passer, sur la non-discrimination, l'anti racisme, etc. seront très clairs.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 43
à écrit le 17/07/2017 à 23:33
Signaler
Voici que la politique d'apaisement revient... En espérant que ça ne finisse pas comme dans les années 30.

à écrit le 02/04/2017 à 10:22
Signaler
C'est une façon bien politicienne de présenter les choses.A t on d'autres choix que de s'entendre avec les autres pays de l'union européenne pour faire l'europe? la seule autre possibilité c'est celle du FN,quitter l'union européenne,comme le royaume...

à écrit le 01/04/2017 à 19:10
Signaler
Alors que la CFDT fait preuve d'évolutions confirmées par les bons résultats des votes, la CGT et FO ne s'adaptent pas assez aux nouvelles donnes du monde actuel et à venir et au final défendent mal les salariés en les entraînant souvent dans des grè...

à écrit le 01/04/2017 à 11:15
Signaler
Une autre question demeure pour M. Mailly ainsi qu'aux autres représentants syndicaux. Et vous que seriez vous prêts à faire pour engager le syndicalisme Français vers une coordination sociale Européenne. Je ne parle pas de propositions qui resteraie...

à écrit le 01/04/2017 à 9:44
Signaler
Ne pas vouloir porter la retraite à 65 ans c'est idiot, mais il faut le faire passer à partir de 56/58 ans avec de forts aménagements, 28/30h par semaine, à cet àge la on est encore excellents même jusqu'à 70, mais on fatigue vite et pour l'attentio...

à écrit le 31/03/2017 à 22:27
Signaler
Quand on voit Trump surtaxer les importations d'acier de plusieurs pays européens dont la France, cela confirme que Marine le Pen et le FN comme Asselineau ont complètement tort et que la réponse ne peut se faire qu'au niveau européen grâce à l'euro ...

à écrit le 31/03/2017 à 18:57
Signaler
Je répète ce que j'ai expliqué précédemment: Emmanuel Macron est avant tout un drone qui nous est envoyé d'Amérique. Ses connaissances en géopolitique sont nulles; il l'a démontré dans le peu qui a été dit à ce sujet lors de son émission de France 2....

le 31/03/2017 à 22:29
Signaler
Les attaques ad hominen imaginaires et fantasmées démontrent la faillite intellectuelle du FN et de Fillon qui sont à cours d'arguments face à Macron qui a raison.

à écrit le 31/03/2017 à 18:01
Signaler
Hollande vient "d’accoucher" du programme Macron. Et Macron veut plaire à tout le monde... Ce qui va être très intéressant, c'est qu'il ne pourra pas se substituer de la réalité économique, car l'endettement de la France est abyssal, et les syndicat...

à écrit le 31/03/2017 à 17:35
Signaler
Ce syndicaliste m'a toujours fait rire car il n' a JAMAIS travaillé dans une entreprise son grand job un stage à la Sécu puis une embauche et hop le voilà au sommet du syndicalisme de la sécu puis la voie royale de ceux qui roulent avec chauffeur et...

à écrit le 31/03/2017 à 16:24
Signaler
Macron le candidat des étrangers. Mais Mailly c'est le fils caché de Chirac!

à écrit le 31/03/2017 à 15:40
Signaler
Macron est prêt à tout, tout court...Emmanuel signifié Dieu est avec toi mais avec Valls c'est plutôt le diable ou Judas...

à écrit le 31/03/2017 à 14:19
Signaler
Ils sont obsédés par l'Allemagne et leur fixette sur Tati Angela est ridicule et pathétique, comme si ce pays et sa chancelière étaient responsable de notre légendaire incurie.

le 01/04/2017 à 9:20
Signaler
Pour répondre ainsi, il faut ignorer beaucoup de choses sur l'état comparatif des pays. Tout d'abord la RFA connaît un excédent de la balance commerciale de plus de 40 milliards d'euros pendant que la France accumule un déficit de plus de 70 milli...

à écrit le 31/03/2017 à 14:03
Signaler
Ces syndicalistes, ils vous sabordent le navire et sont capable d'accuser le capitaine de n'avoir pas su réparer assez vite. Les retraites ne sont pas financées, et doivent l'etre par de cositsation et rien de plus, donc si on verse des pensions plu...

à écrit le 31/03/2017 à 11:50
Signaler
ce en quoi il n'a pas tort ! Mutti, en le recevant à Berlin, s'est assuré les services de Bubi (traduction : petit galopin)

à écrit le 31/03/2017 à 11:30
Signaler
M. Mailly les jeunes trouvent du travail en Allemagne et le chomage baisse encore, alors vive Macron !

à écrit le 31/03/2017 à 11:28
Signaler
moi c est ce qui ma étonner la première fois c etait sarko qui a pleuré dans ces coterons . a l élection de hollande de plus j ai voter pour lui et tres déçu , et il a fait la même chose et la j ai compris la France est sous domination allemande .n...

à écrit le 31/03/2017 à 11:03
Signaler
Ils sont obligés tous ces politiques de se faire adouber par la chancelière, j'ai du sauter un épisode, Pauvre France !!!!!!!! désolant et lamentable....

le 31/03/2017 à 14:00
Signaler
ON peut très bien être citoyen de base Français non dirigé par la "Chancelière" pour comprendre qu'on ne peut maintenir nos 'avantages sociaux" dans les conditions démographiques actuelles. On voit sur d'autres forum des retraités se plaindre de leu...

à écrit le 31/03/2017 à 10:46
Signaler
Après l'éclatement, la fin des partis, voici venu le temps de la fin de ces centrales syndicales, qui ont beaucoup nuit à l'économie de votre pays, et beaucoup nuit aux employés et ouvriers par leurs intransigeances. Les partis viables sont recentrés...

à écrit le 31/03/2017 à 9:58
Signaler
Ces lignes jaunes, qui sont en fait leur porte monnaie, on s'en tape. Le candidat et son projet élu par une majortié de français aura toute légitimité pour appliquer son programme. Qu'il y ait des discussions pour améliorer les propositions ok, les b...

à écrit le 31/03/2017 à 9:28
Signaler
La réaction de ce leader syndical ne prédit rien de bon pour la France dans les mois qui viennent, et le chao social, après le chao politique qui se déroule sous nos yeux, est une très forte probabilité. Aussi, si Macron, Fillon et ou lepen sont au s...

le 31/03/2017 à 10:37
Signaler
Presque d accord avec vous . Dans mon lotissement nous avons décidé que le stationnement serait autorisé que du coté ou le plus grand nombre de véhicules pourraient y stationner . Le maire averti par la police municipale et ayant trouvé l idée e...

à écrit le 31/03/2017 à 8:54
Signaler
m macron est aussi menteur et sournois que m hollande et ses promesses de 2012 pour etre elus sachant d'avance qu'il ferais que ce qu'il lui convenais et que les electeurs non aucun droit sauf celui de se taire et de payer le pire est que m mac...

à écrit le 31/03/2017 à 8:44
Signaler
Mailly oublie de tenir compte du role de l'énergie dans le développement de l'économie. Il faut répartir les charges sociales sur le travail et sur l'énergie. Nous ne sommes plus au Moyen Age!

à écrit le 31/03/2017 à 6:19
Signaler
On A PAS COMPRIS Le Social!! L'Etre Humain (Indien, Africain Ou Europeen..!!) N'est Qu'Une Ressource Jetable!! La Société / Humanité est le dernier des soucis Du Capitalisme Moderne!! ALORS! MACRON OU PAS! Tous Les Governments Vont Suivre Ce C...

à écrit le 31/03/2017 à 3:07
Signaler
Des syndicats comme la CGT auquel FO s'est généralement associé ont souvent fait perdre beaucoup d'argent à la France et en conséquence également beaucoup d'emplois via des grèves abusives à répétition et leurs conséquences sur de nombreuses entrepri...

à écrit le 30/03/2017 à 21:48
Signaler
Macron a une ambition sociétale pour l'assurance chômage qui dépasse le pré-carré de Mr Mailly : créer un filet de sécurité pour les non salariés (indépendants, commerçants, agriculteurs) en leur ouvrant des droits à l'assurance chômage, pour ainsi l...

à écrit le 30/03/2017 à 20:58
Signaler
Vu les résultats économique de l'Allemagne, Macron n'a pas tord, M. Bailly c'est pas vous qui décidé de la politique mais bien les élus !

à écrit le 30/03/2017 à 20:54
Signaler
A 64 ans , Mailly doit céder la place.

à écrit le 30/03/2017 à 20:16
Signaler
Il est clair que macron est un banquier bien commercial et privatisateur. Notez, le boeuf franchouillard a bien élu sarko, par défaut, hollande, alors pourquoi pas le macron... Ce gars est dangereux pour LE PAYS. D'accord, moins que l'extrême-droite....

le 30/03/2017 à 20:51
Signaler
Boeuf franchouillard... posture bien prétentieuse quand on assimile les électorats de Sarkozy, Hollande puis de Macron... un peu de lecture, de bon sens et d'humilité... le mal du siècle les frustrés... ceux qui pensent être plus qu'ils ne sont réell...

à écrit le 30/03/2017 à 20:10
Signaler
Macron est prêt à tout pour plaire à l'Allemagne ? Quid de M.Fillon prêt à n'importe quelle compromission en particulier avec son mandant, M.Poutine, pour gagner une élection?Ce bon M.Mailly, plus préoccupé à préserver son fromage, roule dans le mêm...

à écrit le 30/03/2017 à 20:02
Signaler
Mailly est en désaccord avec Macron ? et alors ??? Les Français auront parlé !!! son pote Hamon se gargarise du respect de la démocratie : celle-ci s'exprimera dans les urnes aux premier et deuxième tour des élections !! il ne restera aux français q...

à écrit le 30/03/2017 à 19:11
Signaler
En gros, il nous explique que quelque soit le choix des français, il s'en tape et s'opposera à toute évolution contraire à son idéologie trotskiste.

à écrit le 30/03/2017 à 19:08
Signaler
mr MAILLY peut racconter ce qu'il veut plus personne ne l'ecoute par contre les subventions qu'il recolte devrait etre de meme nature c'est a dire presque nules

à écrit le 30/03/2017 à 19:07
Signaler
Si on demande à FO quel candidat le secrétaire général préfère, on peut être certain que c'est celui qui ne changera rien. Le slogan traditionnel de FO est ne touchons pas aux avantages acquis...même si cela conduit à une aristocratie de travailleur...

à écrit le 30/03/2017 à 19:04
Signaler
Maintenant que le PS est moribond grâce à Hollande le fossoyeur. Ne reste plus qu'à trouver le bon candidat pour nous débarrasser de ces syndicats de bons à rien ou pas grand chose, si on refait l'historique !

à écrit le 30/03/2017 à 17:08
Signaler
...Résolvez le dilemme de la Fracturation hydraulique du PS de HamON par Valls et MélenchON : Opération pour IMPOSER le "Roi-du-Pétrole "...MacrON... >>> C'EST TRÈS SIMPLE : il suffit de VOTER François ASSELIENAU dès le 1er Tour !!! Puisqu'ils ...

à écrit le 30/03/2017 à 16:51
Signaler
Ah quand même !!! Macron c'est la calamité sympathique, mais la calamité tout de même ! Macron/Schulz/Merkel, le RdV est pris. Reste à préciser le lieu : Montoire ?

à écrit le 30/03/2017 à 16:34
Signaler
Merckel est la servante des banques allemandes dont les intérêts sont étroitement liés avec les banques françaises, Macron étant un serviteur des banquiers il semble évident qu'avec lui c'est la finance directement au gouvernement de la france et de ...

le 02/04/2017 à 19:24
Signaler
Non c'est une analyse, le truc que vous devriez essayer de temps en temps, attention au début ça risque de vous faire bizarre.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.