Mélenchon se voit en "figure rassurante" pour les Français

 |   |  369  mots
Jean-Luc Mélenchon une nouvelle fois réfuté toute idée de rapprochement avec Benoit Hamon.
Jean-Luc Mélenchon une nouvelle fois réfuté toute idée de rapprochement avec Benoit Hamon. (Crédits : STEPHANE MAHE)
Le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon en hausse dans les sondages veut convaincre les indécis pour le premier tour du 23 avril.

En hausse dans les sondages d'opinion depuis deux semaines environ, Jean-Luc Mélenchon reconnaît qu'il "se passe quelque chose" autour de sa candidature pour l'élection présidentielle, qu'il juge "rassurante" pour les Français. Dans un entretien paru dans le Journal du dimanche, le chantre de la France insoumise revient sur les étapes décisives de sa campagne.

"Il se passe quelque chose, c'est vrai : la conjonction de la grande marche du 18  mars pour la VIe  République et du débat du 20  mars a provoqué mon décollage. La nature de ma candidature a changé", déclare Jean-Luc Mélenchon pour expliquer son embellie dans les récents sondages. Il y talonne François Fillon pour la troisième place dans les intentions de vote pour le premier tour du 23 avril, derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Selon deux sondages réalisés cette semaine, le représentant de La France insoumise se retrouve entre un et quatre points derrière le candidat de la droite et du centre. Une hausse qui s'explique en partie par le recul de Benoît Hamon.

"Je deviens une figure rassurante. Je pense que les gens ont soif d'humanité ! Aujourd'hui, le ' bruit et la fureur ' n'est plus l'attente de la société. Le pays est excédé. Et Marine Le Pen représente une forme d'aventure violente pour le pays", explique Jean-Luc Mélenchon dans le Journal du dimanche.

Des électeurs encore indécis

A ses yeux, tout va dépendre des "10 ou 15  millions d'électeurs qui n'ont pas pris leur décision [...]Qui peut dire ce qui va sortir de tout ça ? Les gens savent que le choix à faire est grave. C'est l'heure des caractères. Ça colle avec moi, non ?", dit l'ancien ministre.

Jean-Luc Mélenchon refuse une nouvelle fois toute idée de rapprochement avec Benoît Hamon, réclamée par une partie de la gauche pour préserver ses chances de figurer au second tour.

"Non. Je ne m'occupe pas de lui. Je ne veux pas être dans une bataille de bac à sable entre deux personnes qui se disputent le même seau ! Les électorats ne s'additionnent pas", affirme-t-il.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2017 à 0:26 :
On attend toujours le portrait de cette VIème république. Quel type de régime?
a écrit le 03/04/2017 à 16:41 :
Mélenchon est un cas à part dans le milieu politique actuel. Certainement loin de tous les poncifs donnés à son sujet (communiste, Chavez, Marchais, Corée du nord, j’en passe ..).Pour le moment il jouit d’une dynamique favorable mais n’oublions pas que c’était déjà la même chose pour lui lors de la campagne de 2012, jusqu’ à son fameux discours de Marseille et l’appel au peuple du Maghreb, très mal ressenti dans le milieu ouvrier. Aujourd’hui ailleurs, dans ce domaine de l’immigration son discours est plus modéré voire flou.
Une chose qu’on ne lui reprocher, est la cohérence de son programme économique, qui est en fait celui de l’équipe de Jacques Généreux ce qui en fait une garantie. Ses analyses du système économique actuel et ses perversions sont les plus argumentées. Ce programme, qui bien évidemment ne peut que repousser les tenants du choix néo libéral, puisque basé sur le partage et la conservation du bien commun.
Si Je suis d’accord sur une partie de ses propositions économiques et sociales, je ne le suis pas sur son programme de transition écologique qui fait la part trop belle aux énergies intermittentes.Quoiqu’il dise sur le nucléaire, pour gagner les faveurs de la « paranoïa » écologique, je pense qu’au fond de lui-même il n’engagera pas si précipitamment la déconstruction des centrales.
Malgré tout, je doute encore qu’il arrive à ses fins, tout simplement parce qu’il n’a pas derrière lui la puissance des banquiers, et du Medef, qui trouveront bien le moyen de le faire sombrer.
Comme je l’ai déjà exprimé, dans le triste choix proposé pour cette élection, pourquoi pas lui,…. en attendant le messie qui tarde à venir.
a écrit le 03/04/2017 à 12:07 :
Il est aussi flou que Macron, il est pour l'Europe mais envisage de la quitter, il est pour le patriotisme économique mais veux ouvrir la France à l'immigration, à part ça, c'est du Le Pen médiocrisé.
a écrit le 03/04/2017 à 12:03 :
n'etant pas convié au diner du CRIF, ce type ne peut pas etre totalement mauvais....
a écrit le 03/04/2017 à 10:17 :
Sacré camarade JL toujours dans le discours, Staline qui faisait les mêmes je prends au riches pour donner aux pauvres, comme son ami Chavez et Castro rassurant certainement pour ceux qui aiment le goulag et la famine. Au moins pour ce qui est de sa personne il sait se servir de l'argent public sénateur et député européen un emploi fictif car jamais ou rarement présent il est dans la ligne famille Fillon, famille Leroux et famille Le Pen pour résumer il est un bon politicien français qui mange gratuitement sans effort depuis les années 80 celles qui ont connu la plus grande odeur nauséabonde de la politique française droite et gauche réunies car dans le business politique pas de clan non une seule GRANDE famille. . Il bon notre stalinien de service.
Réponse de le 03/04/2017 à 10:56 :
J'ai arrêté de compter les clichés ringards dans votre commentaire dès la 3ème ligne...
Réponse de le 03/04/2017 à 11:49 :
Merci au moins vous avez lu partiellement mon commentaire. Mais je vous comprends car vous aussi vous avez du verser une larme à la mort du camarade Chavez un homme près du peuple qu'il mis à la diète comme le fera M. Mélenchon et sa jumelle Mme Le Pen. Les révolutionnaires qui s'habillent du mot démocrate !!!ont toujours été les ennemis de la démocratie et donc des citoyens. Bonne journée et merci pour votre commentaire.
Réponse de le 03/04/2017 à 23:35 :
Ca ne vous gêne pas de sortir toujours la même daube !

MELENCHON fait appel a l'intelligence , à l'indignation et à l'humanisme !

savez vous ce que cela veut dire ?
a écrit le 03/04/2017 à 9:16 :
Quant il passe à la télé, j'éloigne mes petits enfants pour qu'ils ne soient pas terrorisés.Quant à moi, il me fait bidonner.
a écrit le 03/04/2017 à 8:09 :
Mélenchon serait assuré de réussir s'il appliquait la note n°6 du conseil d'analyse économique. Mais est il en mesure de comprendre cette note?
a écrit le 03/04/2017 à 1:23 :
Il est marrant Melanchon. Je vais peut-être voter pour lui. Il veut taxer les citoyens français qui résident à l'étranger. Le principe est que les citoyens non-résidents ne payent pas l'impot en France du fait qu'ils ne bénéficient d'aucun service. Selon le principe constitutionnel d'égalité devant l'impot, si les non-résidents payent aussi l'impot en France, ils devront bénéficier des services publics français, éducation, santé, sécurité, rsa, alloc diverses, droit au logement... Il va aussi falloir renégocier les conventions internationales qui évitent la double imposition. Pas facile à gérer tout ça mais bon c'est du Melanchon et cela fait plaisir à une certaine gauche.
Réponse de le 03/04/2017 à 12:12 :
La solution proposée s'inspire du système d'impôt pratiqué par les USA..

Il n'y a pas double imposition : la France demande au citoyen français expatrié à combien il a été imposé dans son pays d'accueil. Si le taux est inférieur à ce qu'il/elle aurait du payé en France, il/elle paie la différence.

Si par exemple il est imposé à 10% alors qu'en France, il aurait été imposé à 15%, il paie les 5% à la France.

Je ne sais ce qu'il ce passerait si il/elle paie plus dans le pays d'accueil: la France procéderait-elle à un remboursement? Ce serait normal à mon avis.

Quand au bénéfice des équipements publics, etc.: les non-résidents y bénéficieront de plein droit à leur retour : Secu intégrale, assurance chômage, etc.. Par contre je ne sais s'ils en bénéficient pendant leurs expatriation, je dirais que cela dépend du pays : non si la personne vit par exemple en pays développé socialement (Europe du Nord, Allemagne, Japon, etc.), oui si elle se trouve en pays socialement sous-développé ou réactionnaire (Bangladesh, Madagascar, USA)
Réponse de le 03/04/2017 à 14:34 :
La difference majeure avec les USA, c est que c est la bas l impot federal uniquement (donc un taux faible) et si ma memoire est bonne c est au dessus d une certain revenu (assez eleve).
Pour la France, ca va poser pas mal de probleme. Soit on considere que c est juste l IR, et donc contrairement a ce que vous ecrivez, pas de droit a la secu ou retraite. Soit c est la totalite (IR, secu et CSG) et ca devient repulsif (vous taxez dans les 60 % assez facilement)

Apres vous avez l usine a gaz classique. Comment faire une declaration francaise avec des justificatifs en chinois ou allemand ? quid de la corruption (avoir un certificat des impots marocain au bakisch )

Autre probleme, l injustice liee au niveau de vie. gagner 3000 € a Zurich -> vous etes un pauvre (si si, c est le salaire d une caissiere). gagner 3000 € au cameroun vous vivez comme un roi. Pourquoi imposer les 2 personnes au meme tarif ?
Réponse de le 04/04/2017 à 9:33 :
Je connais pas mal de résidents étrangers qui reviennent en France spécialement pour les soins médicaux ou d'autres services spécifiques pour lesquels la France est avantageuse.
De plus, si un événement dramatique se produit dans le pays d'accueil, les français pourront bénéficier d'une bonne protection.
Si vraiment certains ne veulent plus payer d'impôts, ils pourront changer de nationalité (à savoir, demander la nationalité du pays de résidence et demander à perdre la nationalité française).
a écrit le 02/04/2017 à 20:16 :
Sur le plan humain, il n'a pas tout à fait tort. Pour le reste sur le plan financier, c'est la bérézina , le prélude à une catastrophe annoncée ! les idées sont belles mais où est le réalisme ! L'argent, où va t il le trouver ? Les caisses sont vides et la France est lourdement endettée ! Mr Hollande a augmenté de + de 30 milliards d'impôts à titre d'exemple....Il faut s'attendre au pire !
Réponse de le 03/04/2017 à 10:10 :
"Mr Hollande a augmenté de + de 30 milliards d'impôts à titre d'exemple..."

Dont 80% pour financer le CICE et les demandes patronale.
Réponse de le 03/04/2017 à 11:02 :
D'argent, on n'en a jamais eu tant à écouler. La BCE dilapide 70milliards d'euros par mois sans aucun résultat. Même Merkel le dit !
Le problème n'est pas de trouver l'argent, les capitaux, on en regorge. Le problème c'est l'accaparement par ceux qui se gavent au détriment des autres. Bernard Arnault, +20% de sa fortune en une année. 7milliards d'euros de plus pour une seule personne ! Mais quand allons-nous ouvrir les yeux sur la réalité de notre société ?
a écrit le 02/04/2017 à 19:13 :
Facile d'être rassurant face à le pen fillon macron, même emile louis aurait l'air rassurant face à eux.

Et merci de me le valider celui-là svp même si je sais que c'est toujours plus facile de se faire valider ses commentaires quand on est dans un camp et donc forcément quand on est subjectif. Pensée binaire oblige.
a écrit le 02/04/2017 à 18:54 :
Joli patrimoine après 50ans de carrière politique. J'ai entendu qu'il avait déclaré que si on ne faisait pas du 100% recyclable, c'était le suicide assuré. Ne lui reste plus qu'à trouver un gros arbre avec un belle branche qu'il n'aura pas scié !
a écrit le 02/04/2017 à 17:29 :
Mélenchon un professionnel de la politique, sénateur pendant vingt ans, celui qui a le plus gros patrimoine de tous les candidats, et il veut nous faire croire qu'il a des idées révolutionnaires, le pire c'est que ça marche.
Réponse de le 03/04/2017 à 14:36 :
Faut pas exagerer, je suis sur que Fillon est bien plus riche que Melenchon. Quant on rakette meme ses enfants, on a surement de l argent de coté (sans compter que Fillon a ete premier ministre -> plus grosse retraite et qu il a un cabinet de conseil)
a écrit le 02/04/2017 à 17:27 :
Sous le communisme que soit en Russie, Chine, ou ailleurs, se sont toujours les proches du parti qui s'en mettent plein les poches. Quand aux autres surveillés par des milices du parti, il crèveront DE faim, subitons les dénonciations etc
Réponse de le 03/04/2017 à 0:15 :
Que veux dire subiter ?
Réponse de le 03/04/2017 à 10:07 :
"Sous le communisme que soit en Russie, Chine, ou ailleurs, se sont toujours les proches du parti qui s'en mettent plein les poches"

Ce qui n'est pas le cas des liberaux, bien sur
Réponse de le 03/04/2017 à 10:58 :
Ce n'est pas une bolchevik, ni un maoïste. Ouvrez les yeux un peu, ça vous ferait du bien.
C'est juste un Républicain de gauche. Ni plus ni moins.
a écrit le 02/04/2017 à 17:17 :
Le plus intègre de tous c'est mélenchon et je pense qu'il a l'intelligence et le courage de faire ce qu'il dit il a un bon programme de relance 100 milliards dans l'economie la relance des grands chantiers et en plus il veut rendre le pouvoir au peuple avec la sixieme republique nous pouvons revoquer une tromperie comme hollande c'est une chance prenons le pouvoir prenons le pouvoir et notre destin en mains
a écrit le 02/04/2017 à 16:54 :
Touchez ma bosse bonnes gens , cela vous portera chance .
a écrit le 02/04/2017 à 16:37 :
Un très bon orateur comme beaucoup d'extrémistes.
Réponse de le 03/04/2017 à 10:06 :
Tu préferes des beaux costumes ?
a écrit le 02/04/2017 à 16:29 :
Après avoir déclaré 8 mois auparavant que ses électeurs n'étaient pas de « petits soldats » obéissant au coup de sifflet des socialistes, JL.Mélenchon appellera le soir même du premier tour sans rien demander en échange à voter pour F.Hollande. N'ayant ni parole ni cohérence JL.Mélenchon déclarera par la suite - toute honte bue - que la politique sociale de Sarkozy était préférable à celle de F.Hollande ! Jouant tour à tour l'ingénu berné par F.Hollande (qu'il appelait alors "le capitaine de pédalo") et le sage à qui on ne la fait pas, retrouvez un Jean-Luc Mélenchon au summum de son numéro d'équilibriste de la trahison. https://www.youtube.com/user/GERONIMO1859
Réponse de le 03/04/2017 à 10:56 :
N'importe quoi. Il avait dit tout le long qu'il avait toujours appelé à voter, au second tour, à celui le plus à gauche. Premier tour on choisit, deuxième tour on élimine, simple non ?
a écrit le 02/04/2017 à 16:27 :
Après avoir déclaré 8 mois auparavant que ses électeurs n'étaient pas de « petits soldats » obéissant au coup de sifflet des socialistes, JL.Mélenchon appellera le soir même du premier tour sans rien demander en échange à voter pour F.Hollande. N'ayant ni parole ni cohérence JL.Mélenchon déclarera par la suite - toute honte bue - que la politique sociale de Sarkozy était préférable à celle de F.Hollande ! Jouant tour à tour l'ingénu berné par F.Hollande (qu'il appelait alors "le capitaine de pédalo") et le sage à qui on ne la fait pas, retrouvez un Jean-Luc Mélenchon au summum de son numéro d'équilibriste de la trahison. https://www.youtube.com/user/GERONIMO1859
Réponse de le 02/04/2017 à 17:03 :
Mélenchon est responsable de ces propres actes pas de celles des autres , hollande etait la tromperie le mensonge la trahison l'ingratitude et mélenchon comme plus de 51 % de francais il c'etait trompé sur hollade et il avait dit si c'etait à refaire il voterait contre hollande
a écrit le 02/04/2017 à 15:23 :
Méluch n'est pas plus rassurant que la fifille à son papa.
a écrit le 02/04/2017 à 13:45 :
Pas un mot sur l'Europe, sur l' Union que Méluche prétend refonder à ..28, alors qu' il fuit les débats dangereux notamment celui avec ASSELINEAU à ..11.
Vous retirez le mot capital et le voilà tout nu.. Il engrange des mots, c'est son capital, il les thésaurise. Contre le capital, tout contre .. Et dire que certains moins analytiques s'y laissent prendre alors qu' il tournait déjà jaquette en faveur de Hollande au soir du premier tour des précédentes ..
a écrit le 02/04/2017 à 12:42 :
Mélanchon a pour lui la clarté. Même si on est pas d'accord, on sait à quoi s'en tenir. Ce n'est pas le cas de Macron dont les envolées lyriques qui ne veulent rien dire rappellent étrangement celles d'Adolf et de Benito. Le malheur, c'est qu'avec le bac +2 (merci Jospin), les gens sont de moins en moins en mesure d'analyser et de réfléchir :-)
a écrit le 02/04/2017 à 12:34 :
il faut par le vote punir ceux qui triche en changant les lois en leur faveur
ceux qui profite de leur fonction pour se rendre invulnerable
il faut que la France puisse punir comme d'autre pays
des présidents qui ont triche
et non reporte a la fin de mandat
y compris pour tous les elus
la destitution du chef de l'états indique la volonte de transparence
et ceci doit etre vote par un referendum
ainsi que les revenus des elus et de leur compensation
le peuple doit exprimer en tout temps son choix
et surtout ne pas le laisser a une minorite qui ne pense qu'a s'enrichir
et ne pas intervenir pour la nation
voyer un ex 1er ministre qui refuse de s'exprimer sur la faillitte de sa gestion
et plus de 600milliards de deficit
il est imposible que se personnage puisse faire le contraire
a la fonction supreme. surtout flanque des memes accolites.
a écrit le 02/04/2017 à 11:58 :
de cette comédie ! au second tour vont s affronter MELENCHON // LE PEN bien justifié
Réponse de le 03/04/2017 à 11:02 :
... et pour Mélenchon, ce sera très compliqué de gouverner avec 65 millions d'insoumis !! Imaginons le bazar qui va s'en suivre, et comme d'habitude ce seront les plus faibles qui trinqueront !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :