Présidentielle 2017 : à gauche, un sondage place Mélenchon devant Hamon

 |   |  370  mots
Jean-Luc Mélenchon profite d'une certaine dynamique et devance Benoit Hamon dans un nouveau sondage, d'Harris Interactive cette fois, le 23 mars. Par ailleurs, selon cette enquête, Emmanuel Macron et Marine Le Pen font la course en tête alors que François Fillon continue de reculer et ne serait plus en position pour se qualifier pour le second tour.
Jean-Luc Mélenchon profite d'une certaine dynamique et devance Benoit Hamon dans un nouveau sondage, d'Harris Interactive cette fois, le 23 mars. Par ailleurs, selon cette enquête, Emmanuel Macron et Marine Le Pen font la course en tête alors que François Fillon continue de reculer et ne serait plus en position pour se qualifier pour le second tour. (Crédits : Statista*)
Selon un sondage Elabe réalisé après le débat du 20 mars, Jean-Luc Mélenchon (13,5%) passe devant Benoît Hamon (11,5%).

[Article publié le 22 mars, mis à jour de la photo le 23 mars]

Coup de tonnerre à gauche. Pour la première fois dans un sondage, Jean-Luc Mélenchon passe devant Benoit Hamon dans les intentions de vote à la présidentielle. En effet, selon un sondage Elabe pour BFMTV et « l'Express »*, publié mardi 21 mars au soir, Jean-Luc Mélenchon est crédité de 13,5% (+0,5), contre 11,5% pour Benoit Hamon (-2). Il faut signaler que l'enquête a été menée après le débat télévisé du 20 mars sur TF1. Il convient également d'être très prudent car l'écart entre les deux hommes se situe dans la marge d'erreur. Il n'empêche que pour Benoit Hamon le coup doit être rude, après avoir fait salle comble lors de son grand meeting parisien du dimanche 19 mars.

Par ailleurs, Toujours selon cette enquête, Emmanuel Macron ferait la course en tête avec 26% des intentions de vote (+ 0,5 point), devant Marine Le Pen en léger recul (24,5%, -0,5). En revanche, pour François Fillon cela devient préoccupant avec un nouveau recul de 0,5 point à 17%. L'ancien premier ministre ne profite donc pas d'une dynamique post-débat du 20 mars, au contraire, il semble pâtir des nouvelles révélations le concernant.

Au second tour Macron vainqueur avec 64% face à Le Pen

Le fait marquant de ce sondage est la « percée » de Nicolas Dupont Aignan qui gagne deux points à 5%. Le candidat de Debout la France, profite sans doute là de son « coup de gueule » lors du 20 heures de TF1 le 18 mars. Il avait alors protesté - et quitté le plateau- contre le fait que la chaine organise un débat qu'avec les cinq « grands » candidats.

Les cinq autres candidats, Jean Lassalle, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, François Asselineau et Jacques Cheminade, ne dépassent pas 1% d'intentions de vote.

Au second tour, Emmanuel Macron (64%, +1) l'emporterait face à Marine Le Pen (36%). François Fillon, lui, gagnerait aussi mais de façon moins nette avec « seulement » 54% des voix... en baisse de deux points.

*Sondage réalisé en ligne le 21 mars, auprès d'un échantillon représentatif de 997 personnes inscrites sur les listes électorales, avec la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,6 à 3,2 points.

*Un graphique de notre partenaire Statista

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2017 à 1:41 :
Intéressez-vous au programme de F.Asselineau, ça va vous changer la vie !!!
a écrit le 28/03/2017 à 18:36 :
Moi je vote FN car la france et une poubelle
a écrit le 24/03/2017 à 23:38 :
Melanchon, Hamon, c'est HLM pour tous, vacances joyeuses sous la toile de tente. Avec Macron, on aura droit en plus droit au bungalow. Bref, c'est petit, médiocre et ennuyeux, c'est franchouillard façon Marcel bidochon. Désolé, mais pour moi c'est non merci, j'ai d'autres projets personnels.
a écrit le 24/03/2017 à 16:16 :
Réponse à "de lachose"....: je réfléchis. Merci pour ces deux longues explications.
a écrit le 23/03/2017 à 16:29 :
L'attitude de la gauche est déplorable ! En effet, Hamon est LE SEUL à avoir compris les profondes évolutions sociales de ces dernières années et LE SEUL à ouvrir un avenir à tous les jeunes désemparés !!! Je suis honteuse de voir un candidat JAMAIS ÉLU, soutenu par tous les arrivistes de gauche alors que l'on ne sait même pas comment il a financé son gigantesque prospectus toutes boites arrivé hier dans ma boite à lettre !! Macron n'est qu'un rien, soutenu par les puissances d'argent. Pauvre France encore abusée !!! Quand à Mélanchon, je suis désolée de voir que seul son ego compte, et non le bien de la France
Réponse de le 23/03/2017 à 17:43 :
Un apparatchik qui va d'un côté donner un euro à 20% des francais et de l'autre coté piquer 30€ à toute la population.
Les promesses des socialistes sont les impôts d'hier, demain et d'après demain.
Mais j'espère qu'il tiendra parole de taxer les robots car il y a beaucoup de gauchiste dans ce pays. Fixons à 500€ par mois l'impôt sur les robots de gauche qui veulent toujours plus alors que l'état en faillite. En tant que prochain leader du PS, qu'il lève cet impôt dans sa famille politique. Je suis sûr que vous y contribuerez allègrement.
Réponse de le 23/03/2017 à 23:19 :
Je doute fort que vous connaissiez le sens exact du mot "apparatchik"...En tout cas, pour ce qui me concerne, malgré que j'ai mis au monde et élevé 5 enfants, j'ai payé, depuis mon 1er emploi en 1969, des impôts toute ma vie ! Et, à la retraite, je continue à contribuer sans allégresse !!! Et pour, contre mon gré, payer le népotisme de députés de droite comme de gauche !!
Je ne suis pourtant pas un robot mais un cadre moyen, faisant partie de la malheureuse classe moyenne en France. Toujours en train de payer (contrairement aux Fillon, Le Pen et autres....). Alors qu'au moins ces impôts servent à aider les plus démunis et non à contribuer à la fortune d'hommes politiques dévoyés !!!
Réponse de le 24/03/2017 à 10:11 :
@Réponse de Hamon c'est demain on rase gratis

Faut te reveiller :
En 2011, le gouvernement Fillon a décidé de geler, de manière exceptionnelle, l'indexation du barème sur l'inflation( du jamais vu en 40 ans) . Ce système faisait progresser les revenus minimum et maximum de chaque tranche du montant de l'inflation chaque année, afin de ne pas pénaliser les salariés dont les revenus auraient été revalorisés en fonction de la hausse des prix. Un ménage dont les revenus progressaient au même rythme que cette dernière restait donc dans la même tranche et payait le même montant chaque année.
Avec le gel, le barème reste le même d'une année sur l'autre et ne prend donc pas en compte l'inflation (+ 1,9 % en juillet par rapport à juillet 2011). La moindre hausse, même minime, des revenus d'un foyer, peut conduire ce dernier à payer, pour la part dépassant le seuil, la tranche supérieure d'impôt sur le revenu.Bref, une hausse générale de l'impôt sur le revenu, pour l'ensemble des 19 millions de foyers imposables.
Quels foyers sont les plus touchés ?
En nombre de ménages, cette hausse touche majoritairement les plus modestes et les classes moyennes. Avec le gel du barème de l'impôt sur le revenu en 2012, quelque 200 000 foyers jusqu'à maintenant non imposables ont dû payer l'impôt sur le revenu. Ce changement de tranche peut également s'accompagner de la perte d'aides (bourses scolaires, réductions dans les cantines et dans les transports, etc.). Selon Vincent Drezet, secrétaire national de Solidaires Finances publiques, le principal syndicat de Bercy, "la hausse est assez forte pour les foyers qui bénéficient de la décote", c'est-à-dire qui ne paient pas plus de 878 euros d'impôt, "ou ceux qui ont droit à la prime pour l'emploi".
Réponse de le 24/03/2017 à 10:24 :
@ Réponse de Hamon c'est demain on rase gratis

Encore pour toi :

La majorité UMP a voté en 2008 la fin progressive de cette demi-part des veuves, avec un avantage devant se réduire petit à petit, jusqu'à disparaître totalement cette année. Le bénéfice n'est maintenu que pour les personnes ayant élevé seules leurs enfants pendant au moins cinq ans.

A cette suppression s'ajoute une autre mesure de nature à augmenter les impôts de milliers de personnes âgées : la fiscalisation de la majoration de 10% des pensions des retraités ayant eu au moins trois enfants, jusqu'ici non taxée, qui a été décidée dans le précédent budget.

Exemple : cette retraitée de 72 ans, non imposable il y a encore deux ans, qui a payé 130 euros l'année dernière et doit 471 euros cette année, en raison de la fin des deux avantages fiscaux. Vivant avec 1.300 euros par mois de retraite et pension de réversion, elle affirme que ce sera «autant d'argent en moins à consacrer aux loisirs ou à donner à (son) petit-fils en recherche d'emploi». «J'ai aussi décidé de prendre une mutuelle moins chère, qui me couvrira moins bien», soupire-t-elle.«Il y a forcément des gagnants et des perdants, impossible pour l'instant de savoir combien», glisse Vincent Drezet, secrétaire général de Solidaires-Finances publiques, principal syndicat des impôts. «Mais il est certain que pour certains retraités, les gestes fiscaux n'atténuent pas la fin de la demi-part et la fiscalisation de la majoration des pensions», ajoute-t-il. Selon ses calculs, «sur les 3,6 millions de contribuables concernés par la suppression de la demi-part des veuves, environ 2 millions vont devenir imposables ou voir leurs impôts augmenter».
Autre risque, selon lui: une hausse de la taxe d'habitation pour un certain nombre de personnes, le montant de cet impôt étant calculé en fonction du revenu fiscal de référence, qui tient compte du nombre de parts.

Qui rasait gratis ?
Réponse de le 28/03/2017 à 0:15 :
Je suis d'accord avec Tatiana.Malhereusement BH paie son étiquette socialiste.FH et le PS sont rejetés par l'electorat de gauche et Hamon a été incapable de se détacher de l'appareil Ps et là, il va en payer les conséquences.
C'est lui qui ramasse l'impopularité du gouvernement Hollande à la place de Macron !, alors que EM est lun des cerveaux de la politique économique social-libérale des gouvernements Ayrault et Valls. La loi El Komry devait s'appeler Macron 2 et c'est Valls qui n'en a pas voulu!.
a écrit le 23/03/2017 à 15:53 :
Surtout devant ce charlot Micron
a écrit le 23/03/2017 à 15:23 :
Seul Macron est capable d'attirer les banques les entreprises les emplois dans notre pays en baissant les charges et les taxes sur les entreprises et relancer la consommation en baissant les cotisations sur les salaires ! chacun fera un effort de CSG selon ses revenus !
a écrit le 23/03/2017 à 12:43 :
Mais sans apartheid et sans mixité bla-bla-bla.
Il est temps que le PNF enquête sur tous les députés présents et passés de nos deux assemblés et ce, depuis 25 ans.
Que les français sachent tout de ces gourous, professeurs de morale, tribuns intarissables sur l'égalité des chances, la formation professionnelle, le chômage des jeunes, l'accès aux soins....
Les gens seraient définitivement écœurés s'ils connaissaient toutes les magouilles.
a écrit le 23/03/2017 à 8:07 :
....avec la frilosité et la versatilité de l'électorat de ce pays , le changement c'est pas pour demain !
a écrit le 23/03/2017 à 7:59 :
Qu'est ce qu'on se bidonne avec Waldorf et Statler !
a écrit le 22/03/2017 à 19:14 :
A moins qu'un météorite ne vienne détruire la planète, Macron est Président, dans tous les cas de figure.
a écrit le 22/03/2017 à 18:37 :
On s'imagine Mélenchon élu après Hollande qui n'a tenu quasiment aucune promesse notables et qui a été une catastrophe pour le pays. Mélenchon qui est sourd de la feuille, il faudra que les Français aboient forts !
Réponse de le 23/03/2017 à 5:28 :
"et qui a été une catastrophe pour le pays":vous devez lire le Figaro tous les matins.c'est bien mais il faut sortir du 16ème arrondissement de temps en temps...
a écrit le 22/03/2017 à 18:17 :
Les politiciens français comme Méluche choisis par les médias, les médias principaux format papier, les experts de la télé mais aussi par ricochet les citoyens français trouvent logique de ne débattre qu’avec les 5 favoris qui doivent gagner a priori la course à la présidentielle et qu’avec 11 présents sur la ligne de départ l’organisation serait impossible ou que ce serait la cacophonie.

Bizarre : . Les mêmes dont Méluche sont pourtant tous prêts à négocier et à débattre avec 28 membres au sein de l’UE pour la changer ou l’infléchir ?

Il y a un truc qui m’échappe. Si on ne peut pas échanger des idées à 11 pourquoi le pourrait-on à 28 ?


Autre point : l’équité c’est un peu comme le commerce équitable :


« Le commerce équitable est un système d'échange dont l'objectif est de parvenir à une plus grande égalité dans le commerce conventionnel. Sa démarche consiste à utiliser le commerce comme un levier de développement et de réduction des inégalités, en veillant à la juste rétribution des producteurs. »


Si on parle d’équité en comparant avec le commerce équitable, il faudrait au contraire donner plus de temps de parole aux « petits » candidats pour favoriser l’émergence de nouvelles idées sachant que les idées des grands candidats sont connus de tous et surtout des experts.



La seule chose qui intéresse les experts c’est qui sera premier et second. On dirait des journalistes qui suivent le tour de France et qui comparent les candidats à des coureurs cycliste pour une course qui s’appelle la présidentielle.


L’ UPR quant à elle prône la sortie de l’UE de manière juridique et sereine en respectant les autre partenaires.
a écrit le 22/03/2017 à 17:59 :
Retenez bien cet article, histoire de bien rire au soir du premier (mais aussi du deuxième) tour.
Car depuis les sondages donnant gagnant Hilary-UKRemainInEU-Juppé-Valls,
nous savons tous que ces sondages tiennent plus du fantasme que de la réalité !!
Enfin c'est vrai qu'il y a de la modération, avec ce qu'il est exposé, Macron devrait faire au moins 92% au deuxième tour...
a écrit le 22/03/2017 à 17:46 :
Je comprends assez bien.
Mélenchon est du parti communiste, basé sur le marxisme. Le marxisme respecte le travail, l’industrie, l’agriculture.
Hamon représente le parti « «écolo-bobo », les jouisseurs, les anti industrie etc. Bon signe que les Français n’en veuillent pas.
Je vous renvoie à cette chanson : « Les mains blanches »
https://www.youtube.com/watch?v=3OWrPIdgg6w
On pourrait mettre « Boboplage » dedans.
a écrit le 22/03/2017 à 17:08 :
Mon pari, Mélenchon sera devant le châtelain avaricieux.
a écrit le 22/03/2017 à 17:07 :
heureusement que l ego de melenchon et d hamon sont immense car sinon l un des deux aurait pu etre president en etant second le soir du premier tour (13.5+11.5=25 % soit a peu de chose pret le score de Le Pen ou Macron).
Ouf on a echappe au duel Le Pen/Melenchon
a écrit le 22/03/2017 à 17:04 :
Si hamon est derriere Melanchon au premier tour, il peut dire adieu a ses ambitions car il va se faire ejecter de la tete du PS -> impossible de se presenter en 2022 (ce qui est son objectif, il sait que pour 2017 c est foutu). Avec un peu de chance le PS va exploser, une partie ira chez Melenchon et les autres a la soupe chez macron. Ca aura au moins le merite de clarifier la situation et d arreter d avoir des politciens qui ont un discours gauche-gauche mais une politique une fois elue centriste (ou droite honteuse, c est comme on veut).
a écrit le 22/03/2017 à 14:54 :
quand Bernard Hamon se sera rallié a Macron,Méluche sera laminé et obligé de se rallier a son ancienne famille du ps social libéral
a écrit le 22/03/2017 à 14:25 :
"Au second tour Macron vainqueur avec 64% face à Le Pen"

De toute façon ,celui qui arrivera au second tour face à MLP sera pratiquement sur de gagner avec le rassemblement republicain avec plus ou moins de % comme Fillon à 54% dans l'article .Même Hamon obtiendait les voix de l'aile droite du PS et de Macron etc..
Il serait interressant si cet écart persiste en faveur de Melenchon sur Hamon de voir pour une fois si l'aile gauche du PS serait capable de rejoindre melenchon, car en regardant les % ,on voit qu'ils tourneraient autour des 25,26% et donc la possibilité d'être au second tour.Car jusqu'à présent c'est toujours le PS qui a demandé un ralliement de sa gauche à sa cause.Mais sans l'aile droite du PS qui va voir ailleurs aujourd'hui tout est possible.
Réponse de le 22/03/2017 à 16:21 :
@lachose: tout à fait, mais j'ajouterais que le PS n'a de socialiste que le nom. Pour le reste, ce sont tous des opportunistes qui ne songent qu'à leur élection personnelle et une sinécure au gouvernement :-)
a écrit le 22/03/2017 à 14:20 :
mr MELANCHON a lui aussi fait embaucher sa fille au departement

il a aussi ete rappele à l'ordre pour utilisation abusive de sa voiture de fonction
a écrit le 22/03/2017 à 14:07 :
Lors du débat télévisé Hamon a commis une lamentable erreur en s'attaquant à Macron et à son financement, il s'est trompé d'ennemi et n'a mouché ni Fillon ni Le Pen. Très mauvaise com.
a écrit le 22/03/2017 à 14:05 :
On n'est pas obligé d'être d'accord avec Mélanchon, mais il faut reconnaitre que c'est un tribun de premier ordre. Il est cohérent avec lui-même, persistant et parle un excellent français. Hamon ou d'autres sont à côté des pantins gesticulateurs :-)
Réponse de le 22/03/2017 à 14:28 :
Hamon s'exprime bien, mais sans grande conviction. Il se laisse couper la parole et on n'entend pas toutes ses phrases. Ses attaques concentrés sur Macron plutôt que Fillon ou Le Pen montrent qu'il est déjà dans l'après présidentielle, dans les législatives. A ce jeu là, il va enterrer le PS qui va s faire dépasser par le Parti de Gauche et disparaitre.
Réponse de le 22/03/2017 à 14:49 :
Hamon s'exprime bien, mais sans grande conviction. Il se laisse couper la parole et on n'entend pas toutes ses phrases. Il est déjà dans l'après présidentielle, dans les législatives. A ce jeu là, il va enterrer le PS qui va se faire dépasser par le Parti de Gauche et disparaitre.
Réponse de le 22/03/2017 à 15:43 :
@Pedro: tout ce qui enterre le PS est une bonne nouvelle pour la France. Toutefois je m'en tenais non pas aux propos tenus, mais aux talents d'orateur de Mélanchon par rapport à Hamon :-)
a écrit le 22/03/2017 à 13:36 :
Il est plus drôle , Hamon n'a que son revenu universel , insuffisant. Mélenchon est plus complet et a des qualités oratoires incontestables. Reste que son programme n'est guère
réaliste.
Réponse de le 23/03/2017 à 7:57 :
Parce que le programme des autres l'est réaliste ? Augmenter l'âge de la retraite à 65 ans quand 25% des jeunes sont au chômage et les sénior indésirés c'est réaliste ?
Epuiser la planète pour faire le la croissance qui ne bénéficie qu'à un petit pourcent de la population c'est réaliste ?
Faire des murs pour maintenir les Africains chez eux tout en faisant du dumping et des interventions militaires pour les empêcher d'avoir un avenir chez eux c'est réaliste ?
a écrit le 22/03/2017 à 13:35 :
Melanchon est plein de pognon car ses réelles qualités de comédien lui valent une notoriété de star . Il avait un grand rival , Urba Emmanueli un autre artiste du bonneteau comme trésorier du PS . Quelle mélasse !
a écrit le 22/03/2017 à 13:33 :
Mélenchon devant Hamon ? Aussi incompétent l'un que l'autre, avec des programmes également incongrus. Mais alors que Mélenchon a osé soutenir le régime chaviste qui a amené le Venezuela dans la situation où il se trouve, ce qui devrait le disqualifier une fois pour toutes, on ne peut lui dénier un formidable talent de bateleur. De toutes façons l'un comme l'autre sont au moins 10 points trop haut. Ceux qui veulent faire du Poutou-Arthaud doivent se retrouver avec les scores de Poutou-Arthaud.
Réponse de le 22/03/2017 à 18:07 :
C'est sure que ce que les gens de l'UMP, maintenant LR, ont fait de la Libye, les qualifient à reprendre du service...
a écrit le 22/03/2017 à 13:16 :
Avec une telle clique socialistes ce n'est pas difficile pour Jean-Luc Mélenchon. Il ressort un des hommes politiques le plus logique dans les débats politiques.
a écrit le 22/03/2017 à 13:04 :
Après France Info, La Tribune (que je croyais au-dessus de ce genre de mauvais buzz) pratique l'art de la boule puante. Non, Jean-Luc Mélenchon n'insulte pas un journaliste. Il ne s'adresse pas à lui après lui avoir répondu longuement, patiemment et courtoisement. JLM s'adresse à voix basse à ceux de son entourage. Tant pis pour les paparazzi indiscrets (cette vidéo "n'existe" que par ses sous-titres tant les faits montrés sont insignifiants). En revanche il conviendrait de souligner l'attitude provocatrice de ce journaliste par l'indécence et l'insistance de sa question au moment où il la pose sans tenir compte de la réponse qui vient de lui être faite.
a écrit le 22/03/2017 à 12:57 :
Je n'arrive toujours pas a comprendre comment 26% des Francais veulent toujours de Hollande , le ni-oui ni-non de la politique ....
Réponse de le 22/03/2017 à 14:10 :
Faut le demander à Madelin.
Réponse de le 22/03/2017 à 14:46 :
Ils rejettent plus l'homme que sa politique. Celle-ci n'est d'ailleurs pas jugée mauvaise par la plupart des économistes et des chefs d'entreprise. En tous cas, il a plus réformé que ses prédécesseurs. Il a été très mauvais en communication, dans sa méthode. Il aurait pu et aurait dû faire plus. Les résultats d'un mandat se jugent au moins à son issue, voire dans les 2 années suivantes. Les données fondamentales de notre économie sont repassées au vert, petit à petit. Certes cela a été trop lent, surtout en ce qui concerne la lutte contre le chômage. Les rythmes macro-économiques s'accommodent mal de ceux plus personnels des personnes en difficultés dans un monde où toutes les économies sont imbriquées, les unes dans les autres. Regardez l'état du pays en 2012, et maintenant. Le reste, c'est du cirque médiatique.
Malgré les croyances d'une grande majorité, il y a moins de victimes de guerres et de famines (avant la catastrophe en cours en Afrique qui sera énorme sans réaction de l'ONU) dans le monde d'années en années. Notre pays connait également moins de violence qu'il y a 20 ou 30 ans. Regardez le nombre de tués à Marseille dans les années 70, 80, 90, 2000, 2010. Une diminution de plus de 50% en 40 ans ! Et pourtant, si l'on interroge les français, ils ont l'impression d'une insécurité permanente, et cela, bien avant la vague d'attentats terroristes. Qui a intérêt à faire peur ? A diviser ? Pourquoi cette perception tant déformée de la réalité ?
Réponse de le 22/03/2017 à 16:30 :
Entre Hamon le transparent et JLM au programme à la ramasse Hollande est nettement un cran au dessus . Je pense que Macron sera au second tour faute de combattants .
a écrit le 22/03/2017 à 12:41 :
Ce n'est pas du journalisme quand une émission se venge en envoyant un journaliste harceler un candidat pour chercher l'incident. De plus, le micro du journaliste porte le logo de "c'est à vous" et les candidats sont rodés à savoir à qui ils ont à faire.
La méthode employée par "c'est à vous" est déontologiquement répugnante.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :