Reconversion, déménagement...avec la crise, de plus en plus de Français créent leur entreprise

Jamais le nombre des créations d'entreprises n'a été aussi haut, selon l'Insee : 915.454 en France sur les onze premiers mois de l'année 2021, soit plus que sur l'ensemble de l'année précédente. Un record historique.

3 mn

La livraison à domicile a dopé la création d'entreprises.
La livraison à domicile a dopé la création d'entreprises. (Crédits : Charles Platiau)

L'engagement entrepreneurial ne faiblit, bien au contraire. Avec la crise, les Français ont eu envie de se lancer et de créer leur société. Mais si avant, lorsque l'on créait son entreprise, c'était surtout pour sortir du chômage, depuis la pandémie, les choses ont évolué : on crée désormais sa propre société pour changer de vie, se reconvertir, s'installer sur un autre territoire... etc. Et les Français n'ont pas peur de prendre leur risque, selon les dernières données dévoilées par l'Insee, ce mercredi 15 décembre.

Bientôt un million de créations d'entreprises

Alors que l'année 2020 avait déjà enregistré des niveaux très élevés de créations d'entreprises avec un peu plus de 848.000 nouvelles sociétés immatriculées, l'année 2021 s'avère être un millésime exceptionnel. L'Institut de la Statistique publique note, en effet, 915.454 créations sur les onze premiers mois. Un record. Il apparaît qu'atteindre le million de nouvelles sociétés est à portée de main. Impensable encore il y a quelques années. Cet attrait pour entrepreneuriat explique en partie la vitalité de l'activité française. Rarement les français ont été autant sur le marché du travail.

Le secteur des transports attire les entrepreneurs

La hausse est surtout tirée par le secteur du transport et l'entreposage, qui a lui seul concentre plus d'un tiers des créations. Concrètement, il s'agit de sociétés de livraisons à domicile, une activité encouragée par la pandémie, et les différents confinements. Certains de ces nouveaux entrepreneurs travaillaient auparavant dans l'hôtellerie- restauration, le tourisme, les loisirs et se sont installés comme livreurs VTC ou à domicile. Autre secteur qui a dopé la création d'entreprise cette année : les services aux sociétés, que ce soit juridiques, comptables, immobiliers.

Le boom des micro-entrepreneurs

Ces filières comportent de nombreux auto-entrepreneurs qui se sont lancés pour répondre aux besoins des Français. C'est d'ailleurs, un des faits marquants de l'étude de l'Insee : près de deux créations sur trois sont des micro-entreprises, 64,5%.

Made with Flourish

Ces chiffres viennent confirmer ceux dévoilés par l'Urssaf, mardi 14 décembre. L'organisme qui perçoit les cotisations sociales des indépendants a dénombré 720.000 nouvelles inscriptions pendant la crise. Soit une hausse des inscriptions de 10% en 2020. Et l'Urssaf de souligner que, pour la première fois, le nombre d'autoentrepreneurs a dépassé celui des travailleurs indépendants classiques ayant des statuts comme une SARL, ou l'EURL.

Enfin, plusieurs études, dont celles de Bpifrance montre que si de plus en plus de femmes sont tentées par la création d'entreprise, les hommes restent encore majoritaires. Un tiers des hommes se voit devenir "patron" contre seulement un quart des femmes.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 16/12/2021 à 8:59
Signaler
Parce qu'il n'y a pas d'autres choix, soit c'est l'esclavagisme salarial, soit c'est l'entreprenariat prolétaire soit c'est la rue.

à écrit le 16/12/2021 à 8:29
Signaler
Formidable ils vont connaître les joies du chef d’entreprise mais surtout les difficultés de gérer une entreprise avec des salariés toujours demandants , la recherche de salariés de plus en plus exigeants et voulant imposer leurs exigences ,et un mar...

à écrit le 15/12/2021 à 19:18
Signaler
Créer sous le statut d'auto entrepreneur, c'est fuir en avant en se tirant une balle dans le pied. La garantie d'une misère à vie.

le 16/12/2021 à 1:16
Signaler
ce n'est pas le régime d'autoentrepreneur qui est mauvais, c'est le système fiscal qui en découle qui est mauvais : seule solution raisonnable : le fiscal réel et la tva réel

à écrit le 15/12/2021 à 19:13
Signaler
Créer sous le statut d'auto entrepreneur, c'est fuir en avant en se tirant une balle dans le pied. La garantie d'une misère à vie.

à écrit le 15/12/2021 à 17:45
Signaler
disons qu'il y aura 1 million d'entreprises unipersonnelles qui n'ont absolument pas vocation a embaucher des gens pour respecter toutes les lois ecolos sociales rse pour toutes, en donnant plein d'avantages et de discrimination positive aux autres s...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.