Dopées par la livraison à domicile, les créations de micro-entreprises explosent

Plus d'un demi-million de micro-entreprises ont été lancées entre juin 2020 et mai 2021. Celles ici représentent même 65,5% de l'ensemble des créations sur l'année, d'après l'INSEE. Parmi les activités stars, celles qui ont surfé sur des solutions face aux restrictions sanitaires liées à la crise du Covid, telle la livraison à domicile. L'arrêt de l'activité a toutefois lourdement pesé sur le chiffre d'affaires des entrepreneurs.

5 mn

22.400 nouvelles entreprises ont été créées dans la livraison à domicile en 2020, une activité essentiellement pratiquée en micro-entrepreneur.
22.400 nouvelles entreprises ont été créées dans la livraison à domicile en 2020, une activité essentiellement pratiquée en micro-entrepreneur. (Crédits : Reuters)

Le statut de micro-entrepreneur a le vent en poupe. 652.077 Français ont choisi de lancer leur entreprise individuelle sous le régime du micro-entrepreneur, entre juin 2020 et mai 2021, révèle une étude publiée à la mi-juin par l'INSEE. C'est 37% de plus que l'année précédente, si bien qu'en mai 2021, deux créations d'entreprises sur trois sont des micro-entreprises, même si le rythme des créations a ralenti le mois dernier. Fin juin 2020, les micro-entrepreneurs étaient déjà 1,9 million en France, d'après l'Acoss, l'Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale. Malgré le premier confinement, 548.114 nouvelle micro-entreprises ont été créées au total sur l'année 2020, soit 64,6% des créations globales, ajoute l'INSEE.

Une tendance déjà observée en février et qui se confirme pour les immatriculations au régime de micro-entrepreneur, anciennement auto-entrepreneur (dont le plafond maximum de chiffre d'affaires est fixé à 176.200 euros en 2021.)

« En cumul sur les 12 derniers mois, les créations d'entreprises individuelles sous le statut de micro-entrepreneurs augmentent plus fortement que les créations de sociétés et que les créations d'entreprises individuelles classiques » relève Margot Perben, cheffe de la division Infrastructures et répertoires statistiques à l'INSEE, contactée par La Tribune. En effet, les créations n'ont augmenté que de 27% en cumulé sur un an pour les sociétés, et de 5% seulement pour les entreprises individuelles classiques, tout de même portées par les créations dans la « Santé humaine et action sociale » en hausse de 5% en 2020.

Lire aussi 4 mnLe nombre d'indépendants a bondi en dix ans, boosté par les micro-entreprises

La livraison à domicile et la vente à distance

Quelque soit le régime de l'entreprise, « on constate une forte hausse des activités qui sont compatibles avec les restrictions sanitaires », explique Margot Perben. D'un côté, le secteur « Commerce » a été « en forte augmentation courant 2020 », avec une hausse notamment portée par les activités de « Vente à distance ». Mais c'est le secteur des « Transports et entreposage » qui a été le premier contributeur à la hausse globale », note-t-elle en précisant que 101.100 entreprises ont été créées dans ce secteur en 2020. « Comme en 2019, son expansion est le fait des autres activités de « Poste et de courrier », essentiellement dans la livraison à domicile », ajoute-t-elle en rappelant que ce sont 22.400 nouvelles entreprises qui ont vu le jour dans la livraison à domicile en 2020.

Or, « l'expansion des autres activités de « Poste et de courrier », dont la « Livraison à domicile », c'est essentiellement des immatriculations sous le régime du micro-entrepreneur », fait-elle valoir. Ainsi, dans le secteur « Transport et entreposage », ces immatriculations ont augmenté de 37% en 2020, soit 17 points de plus qu'en 2019, ajoute-t-elle. En particulier, 25.300 nouvelles micro-entreprises ont été créées dans les autres activités de « Poste et de courrier » en 2020, observe-t-elle aussi.

Lire aussi 9 mnCajoo, Flink, Dija, Gorillas... ces startups qui révolutionnent la livraison de courses à domicile

En parallèle, c'est dans « les « Activités spécialisées scientifiques et techniques » qu'il y a eu « le plus gros nombre de créations en 2020 de micro-entrepreneurs, et notamment dans le « Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion » », conclut Margot Perben. A l'inverse, d'autres secteurs, comme les « Activités financières et Assurance » ont vu « très peu de créations sous le régime du micro-entrepreneur » en 2020, relève-t-elle.

L'évolution du cadre réglementaire

Toutefois, « il faut faire attention avec l'analyse des évolutions de créations d'entreprises en cumul sur 12 mois et en cumul sur 3 mois en ce moment du fait du niveau anormalement bas du nombre de créations en mars avril et mai 2020 en raison du premier confinement », rappelle Margot Perben.

Par ailleurs, au-delà des activités compatibles avec la crise sanitaire comme la livraison à domicile, « la forte hausse des immatriculations de micro-entrepreneurs peut s'expliquer par les évolutions législatives entrées en vigueur » depuis le 1er janvier 2018, fait-elle valoir. En particulier, « les seuils de chiffre d'affaires permettant d'accéder au régime fiscal simplifié de la microentreprise ont doublé depuis le 1er janvier 2018 et les trois premières années d'activité sont partiellement exonérées de cotisations sociales depuis le 1er janvier 2019. Les seuils de CA ont d'ailleurs encore été légèrement relevés en 2020 ».

60% des entrepreneurs ont perdu plus de 50% de leur chiffre d'affaires

Cette embellie sur les créations ne doit pas faire oublier la réalité de la crise. Cette année, les micro-entrepreneurs ont été frappés de plein fouet. Si l'on en croit une étude réalisée en janvier par l'Adie (Association pour le droit à l'initiative civique), dont 46% des entrepreneurs qu'elle finance sont des micro-entrepreneurs, près de 60% des entrepreneurs individuels ont perdu plus de 50% de leur chiffre d'affaires. De plus, le nombre de bénéficiaires du RSA qui ne le touchaient pas avant mars 2020 a augmenté de 14%. L'avenir pour ces entrepreneurs et les micro-entrepreneurs reste aussi très incertain : un tiers d'entre eux n'avaient repris que partiellement leur activité en janvier dernier, selon cette même étude.

Lire aussi 4 mnLes créations d'entreprises au sommet, boostées par les auto-entrepreneurs

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 29/06/2021 à 14:29
Signaler
Micro entrepreneur...micro salaire, micro retraite, micro protection sociale, micro vie... Maxi problèmes dans une Macron economie.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.