Allemagne : l'inflation repart légèrement mais reste très basse

 |   |  259  mots
Cette évolution, couplée avec la désinflation qui frappe l'Espagne, est susceptible de maintenir la pression sur la Banque centrale européenne.
Cette évolution, couplée avec la désinflation qui frappe l'Espagne, est susceptible de maintenir la pression sur la Banque centrale européenne. (Crédits : © Ina Fassbender / Reuters)
Harmonisés aux normes européennes, les prix ont augmenté de 0,2% annuellement, le pourcentage le plus élevé depuis mai, après un recul équivalent le mois précédent.

L'inflation annuelle est redevenue positive en Allemagne en octobre après avoir été négative le mois précédent mais les pressions inflationnistes n'en demeurent pas moins extrêmement faibles dans la première économie européenne. En données non harmonisées, l'inflation mesurée par les prix de détail ressort à 0,3% contre un consensus la donnant à 0,2%.

Harmonisés aux normes européennes, ces prix ont augmenté de 0,2% annuellement, le pourcentage le plus élevé depuis mai, après un recul équivalent le mois précédent, suivant les statistiques provisoires publiées jeudi 29 octobre par l'Office fédéral de la statistique. L'inflation est supérieure au consensus des économistes interrogés par Reuters, qui la donnait à 0,1%, mais reste très éloignée de l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE), soit un tout petit peu moins de 2%.

     | Lire Allemagne : une croissance décevante au deuxième trimestre

Pression sur la BCE

Cette évolution, couplée avec la désinflation qui frappe l'Espagne, est susceptible de maintenir la pression sur la Banque centrale européenne (BCE) pour qu'elle prenne de nouvelles mesures visant à faire remonter les prix à la consommation.

     | Analyse L'assouplissement quantitatif de la BCE est-il efficace ?

Depuis mars, la BCE achète pour 60 milliards d'euros d'actifs par mois, essentiellement des obligations souveraines, dans le but de faire remonter l'inflation, encourager le crédit et, de manière générale, stimuler l'économie. De ce fait, la plupart des économistes pensent que la BCE va prendre de nouvelles mesures d'assouplissement en décembre.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2015 à 20:28 :
Heureusement que les caisses de retraites allemandes sont pleines et que les retraites qui ont ete augmenté de 2 % en 2015 le seront de 4 a 5 % en 2016 !
Le 0,2 % d inflation ne seront pas un vrai probleme !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :