Allemagne : timide croissance au troisième trimestre

 |   |  171  mots
Les économistes s'attendent à ce que la conjoncture allemande retrouve de la vigueur au quatrième trimestre.
Les économistes s'attendent à ce que la conjoncture allemande retrouve de la vigueur au quatrième trimestre. (Crédits : © Fabrizio Bensch / Reuters)
Sur l'ensemble de l'année, le gouvernement allemand s'attend à une croissance du PIB de 1,8%.

Alors que les analystes prévoyaient une croissance de 0,3%, le produit intérieur brut de l'Allemagne a progressé de 0,2% au troisième trimestre 2016. Dans un communiqué, l'office fédéral des statistiques (Destatis) précise que cette croissance repose "en majorité sur la consommation intérieure".

"Les dépenses de consommation aussi bien privées que publiques ont continué à progresser" par rapport au trimestre précédent, a expliqué Destatis. En revanche, "la croissance a été freinée par le développement économique extérieur: les exportations ont légèrement reculé par rapport au trimestre précédent, alors que les importations ont augmenté de manière minimale", selon l'office. Si le commerce extérieure a longtemps été le moteur de la croissance allemande, la consommation intérieure joue de plus en plus ce rôle.

Par rapport au troisième trimestre 2015, sur un an, la croissance est de 1,5%. Pour l'ensemble de l'année, le gouvernement allemand table pour l'heure sur une croissance économique de 1,8%, après 1,7% en 2015.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2016 à 9:43 :
Attendez je ne comprends pas, vous nous avez fait plusieurs articles pour nous dire que la balance commerciale allemande était de plus en plus excédentaire et là vous nous dites que la consommation supplante les exportations au sein du PIB ?
a écrit le 15/11/2016 à 9:19 :
Contrairement aux sottises proférées régulièrement par les médias et les politiques, les économies Fr et D sont assez strictement en phase, et ceci quasiment depuis toujours dans l'UE. Allez voir les courbes de PIB respectifs sur le site de la BdF. Elles évoluent en parallèle. Le "décrochage" Fr est un mythe, et la croissance D a été récemment révisée par l'IFO a un 1,3 pour 2016. Das ist recht !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :