Chine : la croissance se stabilise au deuxième trimestre

Entre avril et juin, le PIB officiel de la Chine a crû de 6,7 % sur un an, comme au trimestre précédent. L'activité reste cependant très dépendante de la dépense publique et consomme moins d'importations.

2 mn

La croissance chinoise a été de 6,7 % au deuxième trimestre.
La croissance chinoise a été de 6,7 % au deuxième trimestre. (Crédits : Reuters)

La croissance de l'économie chinoise s'est stabilisée au deuxième trimestre, selon les premiers chiffres publiés par les autorités de Pékin. Entre mars et juin, le PIB chinois a progressé de 6,7 % sur un an, soit le même rythme qu'au premier trimestre. Le consensus des économistes tablait sur une hausse de 6,6 %. Malgré la prudence avec laquelle il convient de prendre ces données, le chiffre a plutôt rassuré. Sur un  trimestre, la croissance est de 1,8 % contre 1,2 % au premier trimestre. Mais il laisse de grandes incertitudes ouvertes sur la solidité de l'économie chinoise.

Consommation des ménages et de l'Etat soutiennent la croissance

La croissance du deuxième trimestre a principalement été portée par deux éléments : les ventes au détail qui progressent de 10,6 % sur un an en juin et 10 % en mai et la consommation publique qui  grimpent de 19,9 % sur un an en juin et de 17,6 % en mai. Ce soutien public aux dépenses d'infrastructure, notamment, a permis de soutenir la croissance du secteur secondaire qui progresse de 6,3 % sur un an contre 5,8 % au premier trimestre. En revanche, le secteur privé demeure clairement en difficulté. L'investissement dans les secteurs de l'acier et de la métallurgie continue de se contracter, signe de la poursuite des surcapacités de production. L'ensemble de l'investissement privé est, d'ailleurs, stagnant sur le mois de juin en rythme annuel, contre une progression de 10 % à la fin de 2015, malgré le soutien de la Banque populaire de Chine qui a encouragé les prêts à l'économie.

Dépendance à la dépense publique

La croissance chinoise est donc devenue très dépendante de la relance publique. La principale question est de savoir quand le secteur privé pourra prendre le relais. Il n'en est clairement pas question pour le moment et les autorités chinoises devraient encore accélérer leur soutien à l'économie afin de compenser l'assainissement des zones de surcapacité. Le risque est, évidemment, que ce soutien public n'entretienne cette « bulle » industrielle. Au regard des chiffres publiées, ce risque n'est pas, pour le moment, avéré.

Une croissance moins consommatrice d'importations

Malgré cette stabilisation, l'économie chinoise est donc fragile et dépendante de l'appui de l'Etat. On constate également que, durant cette période difficile, la réorientation de l'économie chinoise vers la demande intérieure s'accélère. Cette réorientation rend la croissance chinoise moins « profitable » pour le commerce international et la croissance du reste du monde. En juin, on a pu constater ainsi que les exportations chinoises ont reculé de 4,8 % sur un an et que les importations ont baissé de 8,4 % sur un an après un recul de 0,4 % en mai. La croissance chinoise est donc moins consommatrice d'importations, principalement de matières premières, mais aussi d'équipements de production. Dès lors, sa stabilisation n'est pas nécessairement une bonne nouvelle pour la croissance des fournisseurs de la Chine.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 16/07/2016 à 9:46
Signaler
TOUTE LES CROISSANCES DES PAYS SONT LIES ?CAR DESORME LE MONDIALIME CONMENCE A SE VOIR? SEUL LE REVEIL DES AUTRE PAYS EMERGENT PEUT REFAIRE PARTIR LA CROISANCE DES AUTRE PAYS? AUTREMENT DIT LE MONDE FINANCIER DOIT AIDEZ LES PAYS PAUVRES A SE DEVELO...

à écrit le 15/07/2016 à 12:31
Signaler
Arrétez de nous prendre pour des imbéciles vous savez très bien que ce n'est pas la croissançe réelle. !!!!!!

le 15/07/2016 à 13:30
Signaler
Exact mais vu la taille de cette economie meme si les chiffres sont tronques, il y a tt de meme de la croissance plus qu en europe ou aux usa Steven cohen

le 15/07/2016 à 13:30
Signaler
Exact mais vu la taille de cette economie meme si les chiffres sont tronques, il y a tt de meme de la croissance plus qu en europe ou aux usa Steven cohen

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.