Interdiction des manifestations de soutien aux Palestiniens : l'Italie critique la France

« Interdire les manifestations dans un pays démocratique quand ce ne sont pas des manifestations violentes ne me semble pas être juste » a déclaré à la radio RTL 102.5, ce 15 octobre, le chef de la diplomatie italienne Antonio Tajani.
« Quand les manifestations deviennent violentes, c'est une autre question, quand il existe des menaces pour la sécurité, c'est une autre question », a ajouté Antonio Tajani, également vice Premier ministre.
« Quand les manifestations deviennent violentes, c'est une autre question, quand il existe des menaces pour la sécurité, c'est une autre question », a ajouté Antonio Tajani, également vice Premier ministre. (Crédits : GUGLIELMO MANGIAPANE)

La décision du ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin d'ordonner l'interdiction systématique des « manifestations pro-palestiniennes, parce qu'elles sont susceptibles de générer des troubles à l'ordre public » ne passe pas au-delà de nos frontières. Le chef de la diplomatie italienne Antonio Tajani a critiqué dimanche l'interdiction ces derniers jours en France de plusieurs manifestations de soutien aux Palestiniens.

« La France fait ses propres choix, mais interdire les manifestations dans un pays démocratique quand ce ne sont pas des manifestations violentes ne me semble pas être juste, s'il n'y a pas d'indication que les manifestations pourraient dégénérer », a-t-il déclaré à la radio RTL 102.5.

« Des manifestations pacifiques se tiennent aux Etats-Unis, qui est le pays le plus engagé dans le défense des Israéliens, y compris avec la présence de la Marine militaire au large des côtes libanaises, et des manifestations se sont aussi tenues au Royaume-Uni, » a souligné M. Tajani, également vice-Premier ministre.

« Quand les manifestations deviennent violentes, c'est une autre question, quand il existe des menaces pour la sécurité, c'est une autre question », a-t-il ajouté.

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 15/10/2023 à 11:53
Signaler
En effet, c'était totalement inconscient même comme mesure, des comptables ça fait pas des dirigeants.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.