Irlande : l'abandon de la petite monnaie réveille la polémique

 |   |  611  mots
Certains gouvernements de la zone euro ont décidé, en accord avec les commerçants et sur consultation des populations, de ne plus utiliser ces petites pièces, les faisant peu à peu disparaître.
Certains gouvernements de la zone euro ont décidé, en accord avec les commerçants et sur consultation des populations, de ne plus utiliser ces petites pièces, les faisant peu à peu disparaître. (Crédits : Reuters)
Le gouvernement irlandais devrait approuver l'abandon des pièces de 1 et 2 centimes. Une mesure déjà adoptée par cinq pays européens, mais qui ne fait pas encore l'unanimité dans la zone euro.

Bientôt fini les opérations "pièces jaunes" en Irlande ? Le gouvernement envisagerait de retirer de la circulation les pièces de 1 et 2 centimes d'euros, au prétexte qu'elles coûtent plus cher à frapper qu'elles ne valent sur le marché. Selon un rapport du Plan paiement national irlandais (NPP), une pièce de 1 centime coûte 1,65 centimes à produire. Celles de 2 centimes reviennent à 1,94 centimes l'unité.

À titre de comparaison, la valeur intrinsèque d'une pièce de 1 euro (son coût de fabrication) est d'environ 5 centimes seulement. Surtout, "les particuliers traitent ces petites pièces comme des objets dénués de valeur et ne les réinjectent pas dans les circuits de paiement", observait la Commission européenne en 2013, alors qu'elle étudiait la pertinence d'un retrait de ces pièces.

"Une activité clairement déficitaire"...

Conséquence : "En Irlande, nous avons dû remplacer les pièces sorties du circuit en émettant plus de 30 millions d'euros en nouvelles pièces de 1 et 2 centimes depuis l'introduction de l'euro", expliquait Ronnie O'Toole, économiste de la banque centrale irlandaise en charge de l'application du NPP, au quotidien The Irish Times en 2013.

Même constat au niveau européen. "La production des pièces de 1 et de 2 cents est une activité clairement déficitaire pour la zone euro: on estime à 1,4 milliard d'euros la perte totale cumulée ayant résulté, depuis 2002, de la différence entre la valeur faciale de ces pièces et le prix payé par les États pour les obtenir", rapportait la Commission européenne en 2013.

Du fait du stockage des pièces par les particuliers, "les États membres de la zone euro ont émis plus de 45,8 milliards de pièces de 1 et de 2 cents, soit l'équivalent de 137 pièces par habitant depuis janvier 2002", poursuit le communiqué de la Commission européenne.

Arrondir aux 5 centimes les plus proches

Face à ces coûts, l'Irlande n'est pas la première à envisager l'abandon des petites pièces. En Finlande, ces dernières n'ont tout simplement jamais été mises en circulation -mais le pays en produit pour d'autres économies. Ont suivi le Danemark, la Suède, les Pays-Bas et la Belgique.

Mais attention, tous ces pays n'ont pas supprimé les pièces de 1 et 2 centimes, ce qui serait illégal puisque une telle décision devrait être prise au niveau européen. Non, leurs gouvernements ont juste décidé, en accord avec les commerçants et sur consultation des populations, de ne plus les utiliser, les faisant peu à peu disparaître. Certains pays, comme la Suède et peut-être bientôt l'Irlande, ont décidé d'arrondir les sommes payées aux 5 centimes les plus proches. Ainsi, les prix affichés restent les mêmes. C'est seulement la somme totale qui est arrondie.

Avec ce système, tout le monde est gagnant, estime, la dirigeante de la Chambre de commerce de Wexford, en Irlande, où l'expérience a été menée pendant un mois. Aucune inflation n'a été constatée, précise le rapport du NPP rendu à la fin de ce test.

Une mesure inflationniste ?

Mais tous ne partagent pas cet avis. Certaines associations caritatives, qui récupèrent ces petites pièces se seraient plaintes de la disparition d'une de leurs sources de revenu.

En France, Christophe Beaux, PDG de la Monnaie de Paris, dénonçait, sur Challenges en 2013, un mauvais message envoyé aux particuliers : les pièces de 1 et 2 centimes sont très utilisées quotidiennement et représentent une somme conséquente, en fin d'année, pour les ménages aux revenus modestes. Selon lui, il ne faut pas réduire la valeur de ces pièces à leur coût de production.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2015 à 8:47 :
Très drôle, votre article!!! Surtout quand le Danemark et la Suède n'utilisent pas l'Euro...
a écrit le 17/06/2015 à 20:38 :
Cet article me rappelle cette journaliste de France-Info, "Experte" dans l'économie de l'UE, qui
déclarait pèromptoirement: "Le seul pays nordique membre de l'UE qui a adopté l'Euro est...
la Norvège !!
a écrit le 17/06/2015 à 15:23 :
Comment faire perdre sa crédibilité à un article de presse : en ne vérifiant pas une "info" qui aurait demandé 5 secondes à être confirmée en ce qui concerne les 2 pays scandinaves cités (je suis curieux de connaître votre source, hormis votre imagination !)
a écrit le 16/06/2015 à 19:52 :
Je préférerais qu'on revienne au franc.
Réponse de le 16/06/2015 à 22:55 :
Pas moi....vous parlez de cette monnaie de singe? ou du franc suisse?
a écrit le 16/06/2015 à 18:58 :
Si la BCE avait limité les pièces aux 1c, 5c, 10c, 50c et €1.....cela poserait moins de problème mais non, les français adorent les pièces!!! Regardez du côté US....1c,5c,10c, 25c et basta! = 4 pièces, nous en avons 8!!! du délire.. tout cela pour ne pas introduire de billet de un euro....Concernant les commentaires ci-dessous, je ne suis donc pas le seul à faire la remarque.... la Tribune devrait vérifier avant.car la subdivision de la Couronne ( DK ou SEK) est l'öre....mais cela fait longtemps que la Suède arrondit à la couronne et le DK aux 50 öre les plus proches....voilà pourquoi on appelle cela le Swedish rounding.... Quand on commence par arrondir, on sait où cela finit....à force d'arrondir le franc était tellement dévalué que plus personne ne se préoccupait des centimes....
a écrit le 16/06/2015 à 18:23 :
C'est une bonne idée. Le gouvernement canadien a fait la même chose et ça marche impeccable. C'est transparent pour le consommateur et ça ne génère pas d'inflation. Dans le pire des cas, on perd 2cts et dans le meilleur on en gagne 2cts. Ainsi, quand le montant total de la facture termine par :
,01 ou ,02 -» arrondi à ,00
,03 ou ,04 -» arrondi à ,05
,06 et 07 on arrondi à ,05
,08 ou ,09 -» on arrondi à ,1
Réponse de le 17/06/2015 à 6:48 :
ça marche? Pourquoi cela ne marcherait-il pas? Quand on vous impose quelque chose, on a pas le choix....l'Allemagne et d'autres, n'ont pas les états d'âme de certains et ils ont conservé le pfennig jusqu'au passage à l'euro...et pour cause, les prix sont exprimés en 99 alors que les français arrondissent à tout va. Idem aux USA où les prix sont ht, aussi faire l'appoint est requis. On parle de supprimer le penny, cent US depuis des lustres mais personne ne le fait pas plus que le remplacement du greenback par la pièce de $1. Je ne comprends pas tout ce tintamarre. Le vrai problème vient des commerçants qui ont tellement l'habitude d'arrondir qu'ils créent le problème....Observez les magasins. sur les petits prix les produits sont arrondis....kiwi à 40,50 ou 60 cents alors qu'on pourrait très bien les vendre 39 ou 37cents, 42 ou 48 etc....mais non....mais bon, la décision viendra de la BCE pas de nous. Mais au fait, si on ne veut pas arrondir? J'achète un produit en Finlande affiché 2.88 et on me dit 2.90 mais moi je dispose des pièces en 1 et 2 cents....Je paie 2.88 et non 2.90, right? Il suffit de refuser ce qu'i n'est pas légale...les cents existent, aussi je les utilise.
a écrit le 16/06/2015 à 18:05 :
La France n'a jamais supprimé les pièces d'un centime avant le basculement à l'euro, elle n'en mettait quasiment plus en circulation, cela a suffit...

Pourtant les pièces de 1 centime de franc 1998 sont rares... car on ne les trouvait que dans les coffrets BU/BE... vendu aux collectionneurs :)
a écrit le 16/06/2015 à 17:58 :
La monnaie officielle du Danemark n'est pas l'Euro, mais la Couronne danoise, et la monnaie légale en Suède est la Couronne suédoise. Article vite écrit, manifestement...
a écrit le 16/06/2015 à 15:36 :
Lire dans la Tribune que le Danemark et la Suède, qui comme tout le monde le sait sauf à la Tribune....ne font pas partie de la zoné euro, ont supprimé les pièces de 1 et 2 cents est vraiment hilarant!
a écrit le 16/06/2015 à 15:15 :
Je ne sais pas qui a écrit cet article, mais visiblement, il ne connaît pas beaucoup la zone Euro... Le Danemark et la Suède n'en faisant pas partis, je ne vois pas comment il peut citer en exemple ces pays...
Bref
a écrit le 16/06/2015 à 15:07 :
Ferait mieux de faire des eco sur les frais de fonctionnement de Bruxelles et recouvrer les pots de vins verser par les lobbyistes.... comme d hab ils s amusent avec les faux problemes...il faut bien qu ils s occupent...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :