Pauvreté : les seniors allemands moins bien lotis que les Français

 |   |  526  mots
Gerard Schröder, chancelier allemand, a initié des réformes pour les retraites qui ont entraîné une baisse du niveau des pensions des retraités.
Gerard Schröder, chancelier allemand, a initié des réformes pour les retraites qui ont entraîné une baisse du niveau des pensions des retraités. (Crédits : reuters.com)
GRAPHIQUE- La pauvreté continue de se développer chez les personnes âgées en Allemagne. Et l'écart ne cesse de se creuser avec les retraités français.

La question de la vieillesse est revenue au centre des débats en Allemagne. Le média Deutsche Welle a relayé récemment des chiffres d'Eurostat qui indiquent que le nombre de personnes âgées vivant dans la pauvreté aurait augmenté de 25% en 10 ans. Plus de 5,6 millions de résidents de plus de 55 ans vivraient dans la pauvreté ou seraient en risque d'exclusion sociale. Il y a 10 ans, ils étaient "seulement" 4,5 millions.

La pauvreté chez les personnes de plus de 55 ans en Allemagne

Il existe plusieurs approches pour mesurer la pauvreté. En valeur relative, le taux de de pauvreté qui se définit comme la part des personnes ayant un revenu disponible (après transferts sociaux) inférieur au seuil de pauvreté, fixé à 60 % du revenu médian du pays, a augmenté de plus de deux points en Allemagne pour les plus de 55 ans. Il est passé de 18,3 % à 20,7 % de cette catégorie de population entre 2005 et 2014 (dernière donnée disponible).

A l'inverse, la France a connu une situation plus favorable pour les personnes âgées de plus de 55 ans. Le taux de pauvreté chez ces personnes est passé de 21 % à 14,6 % sur la même période. Du côté de l'Union européenne, le taux moyen a également évolué de manière positive même s'il peut masquer des disparités.

En valeur absolue, les données Eurostat illustrent encore plus l'accroissement de l'écart entre la France et l'Allemagne sur le plan de la pauvreté chez les personnes âgées de plus de 55 ans. 4,5 millions de personnes étaient concernées par ce phénomène en 2005 contre plus de 5,5 millions en 2014 outre-Rhin. En France, la population âgée de plus de 55 ans et concernée par la pauvreté est passée de 3,4 millions à 2,8 millions.

 Des facteurs d'explication multiples

L'augmentation de la pauvreté chez les personnes âgées en Allemagne n'est pas un phénomène récent. L'une des explications fréquemment rencontrée est que la réforme des retraites lancée en 2005 par le chancelier Gerhard Schröder, pour tenter de sauver le système par répartition a engendré une baisse continue du niveau des retraites.

Si à première vue, l'Allemagne a mieux géré son système de retraite du point de vue de l'équilibre financier, cette réalité masque des effets plus graves. L'OCDE qui a consacré un rapport sur les pensions de retraite en 2015, indique bien que la proportion des retraités en situation de pauvreté est bien moins élevée chez nous que chez nos voisins.

Et la situation ne devrait pas s'arranger à Berlin. Le taux de remplacement, c'est à dire le niveau des pensions en proportion du dernier salaire devrait continuer à baisser. Pour compenser la baisse des retraites publiques, les retraités peuvent avoir recours à un système privé favorisé par la réforme Riester en 2001. Mais selon un document du Conseil d'orientation des retraites, seulement 40 % de la population active aurait souscrit à un tel système sachant qu'il est facultatif. Une grande partie des personnes qui vont arriver à la retraite devrait donc être plus facilement exposée au phénomène de pauvreté dans les années à venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2017 à 10:15 :
Quand un système de retraites par répartition collecte moins de la part des actifs, la seule solution pour maintenir l'équilibre est de réduire les pensions.
C'est ce qu'on fait les Allemands, apparemment.
Ce qui est courageux.
Et, surtout, plus intelligent que de continuer à payer des super-retraites aux soixante-huitards cadres sups des 30 glorieuses, partis à 55 ans qui plus est, en empruntant de l'argent que les générations suivantes auront à rembourser.
C'est ce que font les Français, ce qui n'est pas courageux et pas intelligent. Et éventuellement très injuste.
Voire franchement dégueulasse, comme aurait dit Pierre Dac.
a écrit le 16/09/2016 à 15:42 :
Vous prendrez encore un peu plus de rigueur, n'est-ce pas?
a écrit le 15/09/2016 à 23:42 :
Ce que vous décrivez est une réalité, la conséquence des lois Hartz et Riester.

la loi Hartz a créé des emplois flexibles, à temps partiel et subis,
le taux d'emploi à temps plein 51,5% de la population active, en france 50,5%, le solde consiste en chômeurs en formation, à temps partiel, et personnes ayant renoncées à chercher un emploi.
D'autre part concernant la baisse des retraites (taux de remplacement) c'est les lois Riester de réforme des retraites, qui ont baissé le taux de remplacement d'une part et y ont ajouté une part de produit financiers liés aux cours de la bourse, et d'autre part la financiarisation mise en place par le gouvernement Schroeder, ventes des participations industrielles dans les banques et des banques dans l'industrie ont fragilisé le système bancaire, mais aussi la stabilité des entreprises, qui gèrent elle m^me le fonds de retraite complémentaire de leurs salariés, ont placé en bourse une partie importante de ces fonds. Rendant ces fonds dépendant de la santé des marchés financiers.

Le miracle Allemand est un mirage, le plein emploi (travail à plein temps) est similaire à celui de notre pays, le salariat pauvre inexistant avant les lois Hartz a explosé et représente prés de 18% de la population active, la pauvreté touche un enfant sur 4.
les retraités, mieux lotis avant les réformes de Schroeder, sont maintenant devenus des retraités pauvres comme vous le montrez.
Voilà ce qui attend nos salariés à temps partiel, et nos retraités aprés les réformes de ces dernières années en particulier la loi El Khomry!
Réponse de le 02/08/2017 à 10:19 :
Bref : que des problèmes chez nos amis allemands.
Amis qui, soit dit en passant, se logent pour beaucoup moins cher que les Français. Ce qui montre éventuellement que leur économie est bien mieux gérée que la nôtre.
a écrit le 15/09/2016 à 23:41 :
J'ai entendu, en vain, que l'on parle de ce nouveau record à la TV. Mais non, rien du tout, de même que l'achat de leurs fusils d'ailleurs.
a écrit le 15/09/2016 à 10:50 :
SI CETTE ARTICLE ET FAIS POUR DIRE QUE HOLLANDE AVEC SA REFORME FISCAL A FAVORISSE LES RETRAITES C EST VRAIS? MAIS POUR LES JEUNES SACHE QUE LES RETRAITES DES 40 DERNIERE ANNEES ILS ONT TRAVAILLE POUR BEAUCOUP ENTRE 45 ET 50 HEURE PAR SEMAIME ET ONT RELEVAIS LA FRANCE APRES LA GUERRE QU IL FALLUT FAIRE CONTRE LE FACIME ALLEMAND?ET POUR CERTAIN S IL SONT PARTI PLUS TOT C EST QUE LE PATRONAT ET LES GOUVERNEMENTS ONT PREFERE METTRE EN RETRAITE LES FRANCAIS PLUS TOT? ET AUJOURDHUI TRAVAILLE MOINS ET UNE BONNE SOLUTION ? IL FAUT ALLEZ VERS LES 32 HEURES ET REFAIRE PARTIR EN RETRAITE PLUS TOT? TOUS CELA ET DE LA GESTION DEMOGRAPHIQUE SOCIAL? MAIS AUJOURDHUI RESTE T ILS ENCORE DES SOCIALITES HONNETTE ? LES FRANCAIS NI CROIS PLUS???
a écrit le 15/09/2016 à 10:33 :
Je vois beaucoup plus d'Allemands retraités en Algarve qu'en 2014, ils bénéficient de la part du Portugal des mêmes avantages fiscaux que les Français : pas d'Impôt sur le revenu pendant 10 ans, et l'IR allemand est plus élevé que le Français. Ils compensent comme les Français, en partie, le manque de revalorisation ou la baisse des pensions par un pays où le pouvoir d'achat est de moins 25% en comparaison du leur.
a écrit le 14/09/2016 à 19:50 :
Comme quoi, il ne suffit pas d'être "uber alles" pour profiter. Allez, viens Frantz, je t'offre une bière du bon coté du Rhin et viens avec tes copines Gretchen!
a écrit le 14/09/2016 à 14:07 :
Il suffit d'aller en Allemagne pour voir la grande pauvreté des gens payés 1€/h quand ils peuvent travailler sinon rien, en Allemagne on ne partage pas on ne se mélange pas, la moitié des allemands n'arrivent pas a la retraite, 67 ans !
Réponse de le 14/09/2016 à 19:59 :
Quelle propagande stupide. Le taux des nouveau-nés vivant encore à l'age de 67 ans est de 82,2% en Allemagne et de 86,2% en France, donc seulement une différence faible des gens qui partent en retraite.
Réponse de le 14/09/2016 à 19:59 :
Quelle propagande stupide. Le taux des nouveau-nés vivant encore à l'age de 67 ans est de 82,2% en Allemagne et de 86,2% en France, donc seulement une différence faible des gens qui partent en retraite.
a écrit le 14/09/2016 à 11:30 :
La prospérité de l'Allemagne est d'abord basée sur un moins disant social qui touche en priorité comme on le voit dans cet article les retraités mais aussi les chômeurs et couplé à des salaires bas dans les secteurs des services grâce à l'utilisation maximale du temps partiel le plus souvent non choisi. Une forme de partage du temps de travail qui fabrique les futurs retraités pauvres. travail C'est la conséquence des lois initiées par Schroeder il y a maintenant plus de 10 ans. Pour l'instant le gouvernement Français actuel nous a évité cette purge. La non revalorisation des retraites est un moindre mal surtout en temps d'inflation pratiquement nulle. Mais avec ce que nous promet la droite si elle revient au pouvoir et sa centaine de milliards d'Euro de dépense publique en moins il est clair que le plus des économies se fera sur la protection sociale, retraite, allocations chômages, remboursement maladie. Et pour compenser une bonne partie de ces économies nous devrons les payer de notre poche. Et bien sur les baisses d’impôts que ne manquera pas d'accorder ce nouveau gouvernement ira dans les poche des plus riches. Comme d'habitude avec la droite.
Réponse de le 15/09/2016 à 10:37 :
Réponse à l'australien 22 en attendant vos copains "gauchistes" ont tapé comme c'est pas possible sur les petites gens employés ou retraités depuis 2012, alors un peu de mesure dans vos propos démagos.
a écrit le 14/09/2016 à 10:22 :
Avec une dette publique approchant 100% du PIB, c'est facile de payer des retraites plus élevées. Les pauvres seront ceux qui doivent rembourser cette dette.
Réponse de le 16/09/2016 à 15:47 :
On peut tout simplement taxer les transnationales, éliminer les paradis fiscaux, la moins-disance fiscale, etc. Souvenez-vous des 13 milliards irlandais. Ca peut fermer pas mal de trous...
a écrit le 14/09/2016 à 9:09 :
Le modèle social Allemand est obsolète:la France est le seul pays occidental ou les séniors sont très bien traités!
Réponse de le 16/09/2016 à 15:49 :
Bientôt, avec Hollande-Valls-Macron, faudra utiliser l'imparfait
a écrit le 14/09/2016 à 8:45 :
Les pauvres, vieux, jeunes, moyens ont toujours tort en capitalisme. Bientôt un politicien financé par un fond d'investissement quelconque, voir plusieurs, nous proposera une solution pour nous en débarrasser physiquement.
a écrit le 14/09/2016 à 8:20 :
Marre que les vieux soient aussi aider en France aux dépends de ceux qui travaillent.

Arrêtons de nous leurrer ce système va tomber un jour (trop de déficits, augmentation du nombre de retraite et moins de cotisants), autant qu'il tombe tout de suite qu'on puisse économiser sur les cotisations retraites et placer dans des fonds de pension afin de récupérer un peu d'argent à la fin (car oui, on peut être contre ce système de gérontocratie mais préparer quand même sa retraite)

Il faudrait supprimer le droit de vote à partir d'un certain âge (pourquoi faire voter des personnes qui ne seront pas concerner par les conséquences de leur choix à moyen long terme ? Il est évident qu'ils vont privilégier la protection des rentes immobilières et des retraites aux dépends des actifs )
Réponse de le 14/09/2016 à 9:57 :
Encore un jaloux sans parents....Les retraités ont cotisé 42 ans pour avoir droit à la retraite, faîtes en autant avant de provoquer avec des inepties...et
identifier mieux les causes des problèmes de notre société si vous en êtes capable...
Réponse de le 14/09/2016 à 10:22 :
Le probleme est d'avoir aujourd'hui plusieurs millions de retraités cadres de la génération baby-boom qui n'existaient auparavant en si grand nombre et dont beaucoup sont partis tôt dans les grands groupes dans les années 90/2000.Près de deux millions sont partis en préretraite à 55 ans avec un bon pactole et ensuite une bonne retraite à 60 ans.Aucun soucis pour eux ,ils sont en train de vider les caisses vitesse grand V.Population très discrete sur ce sujet cela se comprends puisque la plupart sont favorable dans les sondages à ce que les générations suivantes se tapent un départ à 65 ans comme dans les propositions de la droite.Egoisme générationnel mais aussi de classe sociale.
Réponse de le 14/09/2016 à 11:28 :
Les retraites canadiens et américains ont perdu plus de 50% de leur retraite avec les fonds de pension. Les plus de cinquante ans les piques ne serait-il pas une bonne solution Good luck for you
Réponse de le 15/09/2016 à 7:17 :
D'accord sur l'instauration d'un "permis de voter", mais pour TOUS jeunes et vieux, basé sur quelques questions d'ordre économique et de bon sens. Et se souvenir de G. Brassens : "Le temps ne fait rien à l'affaire"!
a écrit le 14/09/2016 à 7:59 :
La moitié des allemands n'arrivent pas a la retraitre, 67 ans !
a écrit le 13/09/2016 à 23:46 :
L'Allemagne va bien, merci pour elle, tant pis pour ses "vieux". Une partie des excédents commerciaux de l'Allemagne (faits, sois dit en passant en grande partie sur le dos des européens) pourraient être consacrés au mieux vivre des "vieux"...Mais non, dans l'idéologie néo-libérale, les vieux, s'ils sont pauvres, c'est de leur faute, (z'avez qu'à trouver un boulot qui rend riche), même s'ils ont trimé toute leur vie. Les riches, c'est normal qu'ils soient riches et de continuer à être de plus en plus riches. et d'en donner de moins en moins au pauvres. Pourvu que ça dure....
a écrit le 13/09/2016 à 20:49 :
Attention, on peut dire n'importe quoi aux chiffres.
La population Allemande est 81 mln (dont 16 mln à l'Est) et la France 66 mln soit 12 % de plus. De plus, il est légitime de penser (je n'ai pas trouvé les chiffres) que la pauvreté est beaucoup plus importante à l'Est qu'à l'Ouest et que, de plus, de nombreux jeunes de l'Est sont partis vers l'Ouest après 1990, ce qui implique que le nombre de personnes (>55ans) au dessuus du seuil de la pauvreté doit être très élevée à l'Est.
Faites quelques simulations et vous constaterez que les situations en % sont similaires.
Il aurait fallu comparer France vs Allemagne de l'Ouest (en %)
Cordialement
Réponse de le 13/09/2016 à 21:39 :
Quelle mauvaise foi ! Donc d'un côté on doit comparer un pays entier (avec ses zones riches et pauvres) et de l'autre prendre que la partie riche d'un pays ?! La population totale n'a rien à voir lorsqu'on parle de pourcentages, et ce n'est pas la faute de la France si l'Allemagne néglige voire méprise l'ex-RDA, mais bien les conséquences de LEURS choix économiques et politiques.
Réponse de le 13/09/2016 à 21:44 :
Le premier graphique est exprimé en %, donc les populations en valeurs absolues ne comptent pas. Dans le deuxième graphique, on voit les tendances inverse des courbes : c'est significatif ! Enfin , l'évolution des courbes est continue sur la durée, alors l'effet Allemagne de l'est ne change rien. Mais pourquoi donc niez vous des évidences ?
a écrit le 13/09/2016 à 20:41 :
C'est le cas en France aussi avec Hollande. Les retraités penseront à lui lors des élections s'il devait pouvoir se représenter ce qui m'étonnerait.
Réponse de le 13/09/2016 à 22:37 :
L'article dit le contraire. L'avez-vous lu ?
a écrit le 13/09/2016 à 19:49 :
Tout à fait d'accord avec le paysan, l'inversion de la courbe se fera vers la fin de la décennie. Ensuite cela augmentera aussi vite qu'en Allemagne. Il s'agit d'un résultat très concret des fameuses " réformes " qui sont plus des contre-réformes qu'autre chose.
a écrit le 13/09/2016 à 19:41 :
Votre anti-adblock est médiocre, il est facilement contournable.

Je comprend que c'est difficile pour une boite internet de vivre sans les revenus des pubs mais vous devriez tenter d'être créatifs plutôt que suivre ce qui se fait ailleurs.

Trouvez d'autres revenus ou militez auprès des politiques pour créer un font unique de soutient aux journaux en ligne.

Je ne vais actuellement plus sur le site des ECHOS car ils m'ont demandés la même chose. Je n'y vais plus car je ne peux commenter sans m'inscrire. Il ne faut pas pousser mémé dans les escaliers!

La contrainte est un esprit négatif et tue la créativité. Croyez-y vous allez y arriver, mais arrêtez de vous faire arnaquer de la sorte. C'est décevant.
a écrit le 13/09/2016 à 19:28 :
taux de pauvreté Eurostat (moins de 60% du revenu médian) pour les retraités : 7,5% en France, 16,7% en Germanie (2014).
taux de pauvreté OCDE (moins de 50% du revenu médian) pour les plus de 65 ans (2012) : 4% en France ; 9,5 en Germanie (21 aux US, 13 au UK, 23 en Suisse, 50 en Corée, 33 en Australie, 9 en Suède...).

la baisse d'impôts évoquée pour les ménages allemands va aller à l'épargne et l'immo.
a écrit le 13/09/2016 à 18:37 :
ca sera plus simple de rectifier ça que pour nous de nous débarrasser de nos millions de chômeurs depuis des décennies. j en ai marre de raquer pour les vieux qui ont un max de patrimoine. aider les plus pauvres ok, les autres à minima alignement de la csg et gel des pensions.
Réponse de le 13/09/2016 à 20:05 :
Tous les vieux n'ont pas de patrimoine immobilier ...
Vous êtes prêt a payer pour les pauvres , mais les vieux pauvres ...

Attention Nico toi aussi un jour tu seras vieux ( je te le souhaite ) et toi aussi tu risques d'être content d'avoir une retraite avec l'aide des jeunes .
Enfin peut être pas parce qu'entre des pauvres prêt a ce battre et des vieux mécontents je ne suis pas sur que les répartitions soient donné en fonction des sommes versées durant une vie de travail ...
Réponse de le 14/09/2016 à 8:39 :
@nico: 1) tu ne raques pas pour les vieux qui je te signale ont cotisé toute leur vie pour avoir une retraite 2) "les vieux qui ont un max de patromoine" te décrédibilise totalement. Une minoritest riche, mais cela est vrai pour la société en général. 3) "aider les plus pauvres revient à dire que tu attends d'être aide; autrement dit: tous pour un et tous pour toi. 4) t'as pas bien suivi le feuilleton, car les retraites sont gelées depuis l'arrivée de Hollande. 5) je te signale aussi que ta santé, tes études, ta sécurité et bien d'autres choses ont été couvertes par les taxes et impôts payés par les vieux et que tu as donc une dette envers la société :-)
Réponse de le 14/09/2016 à 11:37 :
Tu n'as pas été conçu par le saint esprit, nous avons paye la retraite de tes parents ou grands-parents, alors tu devrais être un peu plus solidaire
a écrit le 13/09/2016 à 18:31 :
Patience quand nos quinquagénaires arriveront sexagénaires la donne changera .
Pourquoi ?
Ils n auront pas les trimestres nécessaires .Donc ne nous affolons pas les nôtres aussi
en baverons .
Réponse de le 13/09/2016 à 19:50 :
@ Le paysan ; Un dicton qui vaut ce qu'il vaut....Quand les gros seront maigres, les maigres de l' époque seront morts depuis longtemps .
a écrit le 13/09/2016 à 18:22 :
Payé 1€/h a mi temps forcement ça rempli pas les fin de mois mais ça permet de faire baisser le taux de chomage en trompe l'oeil, c'est pareil en Angleterre ou dans ces pays il y a 2 fois plus de temps partiel mal payés qu'en France !
Réponse de le 14/09/2016 à 9:02 :
n importe quoi, les 1€ job c est l equivalent du RSA en france. vous etes paye pour travailler dans une association 1€/h en plus de vos allocs. c est pour reinserer des gens qui autrement ne travailleraient pas, c est d ailleur spour ca que ce type de contrat sont reserves aux associations universite, mairies ... c est pas mercedes qui va embaucher des cas sociaux meme a 1 € de l heure
a écrit le 13/09/2016 à 17:54 :
l'allemagne et son modèle économique , toujours prise en exemple pour nous justifier des réformes sociales vers le bas , il semble que le modèle n'est pas si idyllique que celà
a écrit le 13/09/2016 à 17:37 :
C'est d'ailleurs une honte pour ce si riche pays, mais Madame Merkel n'en a rien à battre puisqu'elle consacre des milliards à l'accueil des réfugiés et une intégration quasiment impossible. En France, il faut aussi relever que tout étranger de 70 ans peut prétendre à une retraite de770 Euros sans avoir cotisé un cent : c'est d'ailleurs scandaleux dans la mesure ou des retraités modestes ayant travaillé toute leur vie, n'obtiennent pas une telle retraite !
Réponse de le 14/09/2016 à 10:02 :
FAUX, ARCHI-FAUX !

Mensonges éhontés et habituels de l'extrême-droite. Non en France on ne peut obtenir de pension en étant "simple étranger", les règles sont strictes (séjour - régulier - depuis plus de 10 ans dans le pays, notamment).

De plus, ces personnes reçoivent RIGOUREUSEMENT le même montant que les retraités français bénéficiant des mêmes droits. Cela s'appelle l'ASPA (ex-minimum vieillesse). Si les revenus d'un retraité sont inférieurs au montant socle de l'ASPA, alors l'ASPA vient en complément.

Donc non, AUCUN retraité ne perçoit une retraite inférieure à l'APSA en France, soit à ignorer ses droits ou être un propagandiste d'extrême-droite .
Réponse de le 14/09/2016 à 12:50 :
@derrichter
arrêtez de vous exciter : un petit retraité français qui a travaillé toute sa vie, même en temps partiel, n'est pas traité à égalité avec des étrangers n'ayant pas cotisé un cent ! Quant à l'ASPA elle est récupérable sur les maigres biens que vous avez pu économiser en travaillant dur.
Ce n'est pas de la propagande, c''est la réalité de notre état de droit, et que cela vous plaise ou non.
a écrit le 13/09/2016 à 17:22 :
Dans un excellent article récent, François Lenglet parlait en ce qui concerne la France, du déclassement de la jeune génération. L'Etat propose aux jeunes actifs de travailler de plus en plus pour financer les retraités. C'est ce que Monsieur Lenglet qualifie d'hold-up du siècle. Je partage ce constat dramatique pour l'avenir de notre Pays.
Réponse de le 13/09/2016 à 18:53 :
1.300 € /mois la retraite moyenne française ( source insee ) comparée au salaire moyen net de 2.100 € en hausse de 1,5% .
Où est le hold up ? sinon que notre système de retraite est par répartition et donc que les actifs paient pour les retraités .
Début d'explication : nos dirigeants , nos décideurs , intellectuels, universitaires sont incapables d'imaginer des solutions pour améliorer la situation de notre pays alors ils ne trouvent rien d'autres avec la complicité , la complaisance des médias que de dresser les uns contre les autres: jeunes contre vieux, actifs contre retraités, salariés du privé contre fonctionnaires , gaullois contre étrangers en attendant de s'en prendre demain aux malades et aux infirmes etc...
Quant à partager ce constat avant tout il ne suffit pas d'affirmer encore faut il démontrer !!!!
Réponse de le 13/09/2016 à 19:25 :
Monsieur Lenglet n'est pas un économiste mais un journaliste !!!
Réponse de le 13/09/2016 à 21:49 :
Le hold up, c'est que les bénéfices issu des augmentation considérable de la productivité depuis 30 ans partent vers le capital et pas vers le travail...
Réponse de le 14/09/2016 à 9:05 :
la moyenne de 1300 ne veut rien dire, j ai dans la famille un "pauvre" retraite. 500 €/mois. c est vrai que c est peu. Mais il vit nettement mieux que moi : grande maison, 3 ou 4 appartement plus une maison en location et de largent palce qui lui rapporte en plus.
De nombreux retraite commercantou autres ont des pensions minimes car ils ont eut la chance de peu cotiser mais comme ils ont mit cet argent de cote, ils sont loin d etre a pleindre


Que vous le vouliez ou non, en france vous avez 7 % des retraites en dessous du niveau de pauvrete mais 25 % des jeunes
Réponse de le 14/09/2016 à 13:22 :
@PNL: Lenglet n'est pas qualifié d'une part ('cest avant tout un "philosophe") et est souvent mal renseigné d'autre part (il aurait dû être poursuivi par la France pour ses provocations vis-à-vis de la Bolivie). Par ailleurs, son bouquin a des visées démagogiques et commerciales ne reposant sur aucune donnée sérieuse. Bon, c'est son opinion et certains peuvent la partager, mais pour moi, c'est de la manipulation qui n'apporte rien au débat et qui dresse les générations les unes contre les autres. Le fait est que chaque génération doit faire face à ses propres défis, mais encore faut-il avoir le courage d'affronter la réalité plutôt que de calomnier les générations précédentes :-)
a écrit le 13/09/2016 à 17:15 :
Vu la retraite versée en moyenne aux seniors français, les Allemands n'ont plus
qu'a se jeter par la fenêtre. En France , des retraites sécu plafonnées à 1200 euros par mois, des retraités qui n'ont souvent pas de complémentaires, vraiment ils se régalent.
En plus , les retraites sont gelées depuis 3 ans. Puisqu'on vous dit qu'ils sont plus riches
que nos voisins. De quoi retrouver le moral.
a écrit le 13/09/2016 à 17:13 :
C'est curieux, les adorateurs professionnels de l'Allemagne ne nous parlent jamais de ces aspects-là, moins sexy que d'autres...
Réponse de le 14/09/2016 à 12:54 :
tout à fait parce que ces mêmes adorateurs aimeraient réformer comme à l'allemande et pour ce qui du cynique retraité Schroeder, n'oublions jamais qu'en démissionnant, il est parti rejoindre Gazprom en tant que Président du Conseil de surveillance où il touche de très confortables revenus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :