Travailleurs détachés : de nouvelles règles européennes entrent en application

 |  | 419 mots
(Crédits : Reuters)
La France applique depuis la semaine dernière, comme les autres Etats membres de l'UE, les nouvelles règles européennes sur les travailleurs détachés adoptées en 2018 avec le principe d'égalité de traitement, a indiqué mercredi le ministère du Travail

C'est un véritable changement dans le monde du travail. La directive, que les Etats membres avaient deux ans pour transposer et qui s'applique à partir du 30 juillet, consacre le principe "A travail égal, rémunération égale sur un même lieu de travail". Un salarié détaché par une entreprise établie à l'étranger bénéficiera désormais de la même rémunération qu'un salarié employé par une entreprise établie localement réalisant les mêmes tâches. Jusque-là il était simplement soumis au respect du...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2020 à 12:59 :
he ben il faudra aligner les salaires des cgtistes d'edf sur ceux es detaches polonais, par exemple en taxant le CE
a écrit le 05/08/2020 à 11:04 :
Les salaries vont donc devoir cotiser sur des comptes off shore pour avoir du travail!
a écrit le 05/08/2020 à 10:45 :
Désolé je suis allé piquer ailleurs mais c'est un sujet tellement important, tellement douloureux pour les citoyens européens: "Un travailleur détaché par une entreprise étrangère bénéficiera désormais de la même rémunération qu’un salarié employé par une entreprise établie localement réalisant les mêmes tâches."

Aveu nauséabond que le traité de Lisbonne, vous savez celui que le peuple français avait refusé, n’était que cela proposer des esclaves humains aux propriétaires d'outils de production, bravo les gars !

"Les cotisations sociales du travailleur détaché demeurent cependant celles de son pays d’origine, ce qui fait que le coût du travail d’un détaché peut rester inférieur à celui d’un national"

Quel sera donc le véritable salaire du routier moldave dans son camion roumain ou polonais qui reste H24 chez nous pour son travail ? Vu que le dumping social et fiscal sont les deux mamelles du consortium européen financier nous ne pouvons que profondément douter.
Réponse de le 06/08/2020 à 10:07 :
Au Portugal où je réside les charges sociales sont de 24% pour l'employeur contre près de 47% en France et 14% pour le salarié contre 22 à 24% en France. Je suppose que c'est pire en différentiel pour les pays de l'Est sans parler du Rioyaume Uni qui n'a jamais eu de charges sociales aussi importantes que ses semblables dans l'U.E. (France et Allemagne) même en Allemagne les charges sociales sont inférieures de 12% à celles de la France
C'était bien de mettre l'euro en place pour 19 pays de l'UE, les comparaisons sont bien plus faciles à faire.
Réponse de le 07/08/2020 à 11:44 :
"Au Portugal où je réside les charges sociales sont de 24% pour l'employeur contre près de 47% en France et 14% pour le salarié contre 22 à 24% en France"

Et c'est bien pour cela qu'on se demande pourquoi autant de Portugais viennent travailler en France pour envoyer de l'argent à leurs familles dans leur pays !

"C'était bien de mettre l'euro en place pour 19 pays de l'UE, les comparaisons sont bien plus faciles à faire. "

Non puisque les prix à la consommation sont totalement différents, l'information apportée est au final de bien peu d'intérêts sauf pour les financiers qui transforment ainsi leurs cuisantes défaites en victoires eux-aussi.

Qui en comportait 27 !

Typiquement européiste, abracadabra on transforme les défaites en victoire !

Bon et sinon à part nous exposer l'incroyable incompétence et incohérence de notre UE tu retires quoi de ce bilan ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :