Twitter : ce hashtag qui accuse l'Eurogroupe de coup d'Etat contre la Grèce

La liste des réformes exigées de la Grèce par ses créanciers pour mettre en route les négociations sur un troisième plan de sauvetage a déclenché la colère de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. #ThisIsACoup ("C'est un coup d'Etat") est devenu le deuxième hashtag le plus utilisé sur Twitter, dimanche et lundi matin. Il a recueilli l'approbation du prix Nobel d'Economie Paul Krugman.
Dimanche et lundi matin, #ThisIsACoup était le hastag le plus utilisé en Allemagne.
Dimanche et lundi matin, #ThisIsACoup était le hastag le plus utilisé en Allemagne. (Crédits : Reuters)

C'est un mot-clé qui fédère de nombreux opposants aux positions adoptées par l'Eurogroupe à propos d'Athènes. Dimanche et lundi matin, #ThisIsACoup était le deuxième hashtag le plus utilisé au monde sur Twitter et le numéro 1 en Allemagne et en Grèce. Signifiant "C'est un coup d'Etat", il sous-entend que l'Eurogroupe mène un putsch contre Athènes par le biais de la liste des réformes exigées de la Grèce.

#ThisaCoup est apparu dimanche 12 juillet dans la soirée, lancé par Sandro Maccarrone, qui se présente comme professeur de physique de Barcelone. "La proposition de l'Eurogroupe est un coup d'Etat déguisé contre le peuple grec. #ThisIsACoup.", a-t-il écrit sur le réseau social, tandis que les chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro continuaient à discuter lundi matin pour pousser le Premier ministre grec Alexis Tsipras à entreprendre des réformes douloureuses pour obtenir de nouveaux financements.

Paul Krugman estime que ThisIsACoup est "tout à fait juste"

L'intervention du prix Nobel d'Economie Paul Krugman sur son blog du New York Times, dimanche 12 juillet, a renforcé la popularité de ce hashtag:

"Les propositions de l'Eurogroupe sont de la folie. Le hashtag à la mode ThisIsACoup est tout à fait juste. [...] Cela va au-delà de la sévérité, vers l'envie de vengeance, la destruction totale de la souveraineté nationale et aucun espoir de soulagement. On peut supposer que c'est conçu pour être une proposition que la Grèce ne peut pas accepter, mais, même ainsi, c'est une trahison grotesque de tout ce que le projet européen était censé représenter", écrit l'économiste.

D'autres personnalités politiques et médiatiques ont repris ce hashtag à leur compte. "Ils parlent de confiance. Pour finalement rédiger une proposition qui est une pure humiliation. Brillante idée. #ThisIsACoup.", a notamment tweeté la députée allemande Barbara Lochbihler, représentante des Verts au Parlement européen.

"Je ne peux soutenir une Europe qui agit comme un huissier violent contre la Grèce. #Thisisacoup", a lancé Suzanne Moore, chroniqueuse pour le quotidien britannique The Guardian.

Côté Français, le secrétaire général du Parti communiste a également adopté le hashtag.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 33
à écrit le 15/07/2015 à 14:49
Signaler
Pierre Laurent, PCF, se trompe (volontairement?): le fonds ne sera pas domicilié au Luxembourg et il ne sera pas géré par la KFW. Il sera domicilié en Grèce et géré par les grecs eux-mêmes (source: Bundespressekonferenz du 13 juillet).

le 18/07/2015 à 23:41
Signaler
L e simple fait qu'il en ait été question, (ce qui est avéré), suffit à emporter ma conviction. C'est de la prise de gages patrimoniaux : on n'a pas vu ça depuis les Grandes Compagnies. Pas envie d'un Gauleiter, les Grecs.

le 18/07/2015 à 23:41
Signaler
L e simple fait qu'il en ait été question, (ce qui est avéré), suffit à emporter ma conviction. C'est de la prise de gages patrimoniaux : on n'a pas vu ça depuis les Grandes Compagnies. Pas envie d'un Gauleiter, les Grecs.

à écrit le 14/07/2015 à 8:20
Signaler
et ...on nous ressort un prix Nobel d'économie ... déjà , sauf erreur de ma part , il y en a eu 2 ( pro-Grece ) ses dernières semaines ... ce que j'aimerais savoir , moi , c'est : sur les 75 prix Nobel d'économie , depuis 1969 , combien , sont en...

à écrit le 14/07/2015 à 0:12
Signaler
extraordinaire de renoncement et fourberie pour garder le pouvoir au détriment du peuple : - tsipras dit ou au programme de Junker - il rentre en Grèce et affirme qu'il faut un référendum et il invite à voter non, - le peuple vote non - il accep...

à écrit le 14/07/2015 à 0:10
Signaler
hollande a joué la politique politicienne de façon trés fourbe, "au coin du bois", comme il sait le faire (il ne sait faire que ça !!), il savait qu'il était dangereux de sortir la Grèce pour des raisons géopolitiques, et donc qu'un accord serait ...

à écrit le 13/07/2015 à 22:39
Signaler
OUI à l'Oligarxit, à la mise sous tutelle des pays paradis fiscaux en Europe et à la reprise en main politique de l'Europe par ses citoyens. Cela devrait le mot d'ordre pour le changement en Europe : l'OLIGARXIT !

à écrit le 13/07/2015 à 19:05
Signaler
quelqu'un pourrait-il expliquer rationnellement le fait que les Grecs se sont endettés d'une façon aussi insensée durant 25 ans sans s'imaginer qu'un jour ils leur faudrait rendre des comptes, comme on le voit aujourd'hui.

à écrit le 13/07/2015 à 13:49
Signaler
Je suis d'accord avec cet article, ceci est dénué de démocratie. Il ne me semble pas que on nous est demandé notre avis pour renfloue la Grèce. Nous avons subit depuis 5 ans des hausses d'impôts massive, et ceci seulement pour faire la guerre ( Mali,...

le 13/07/2015 à 14:52
Signaler
Tt a fait d'accord avec vous, mais je pense que c'est malheureusement bien fait pour nous... comme le dit tres bien etienne chouard, nous elisons des maitres au lie d'élire des lois... En votant pour Machin, cela veut dire que nous sommes en accor...

le 14/07/2015 à 17:55
Signaler
Si plus de la moitié de la population française est aussi donne elle mérite largement son sort et ce n'est pas fini ,,, Vive le Nationalisme. Ca nous prouve l'échec pour les peuples TANT DU COMMUNISME QUE DU CAPITALISME donc il est tant de choisir u...

à écrit le 13/07/2015 à 13:40
Signaler
Coup d etat contre les grecs? non contre le contribuable europeen...les grecs ont profite en partie de l europe...les autres europeens...ils payent pour rien

le 13/07/2015 à 14:51
Signaler
et nos banques ont bien sur remboursé leur dettes en vendant des gateaux à la sortie de l'église ... Demandez a des villes comme Detroit (et ce n'est la qu'un exemple) comment elles en sont arrivées en faillite et peut etre qu'en vous renseignant ...

à écrit le 13/07/2015 à 12:36
Signaler
En tout cas, Victoria Nuland a été vue en Grèce ces derniers jours….. à bon entendeur….

à écrit le 13/07/2015 à 12:09
Signaler
@jb Ils ne sont pas réellement libres... les faire sortir de l'euros les offrirai sur un plateau au monde spéculatif. De plus, si vous avez vecu 60 ans dans un systèmes il est impossible d'en sortir sans aucune préparation... Prenez l'exemple de l'ar...

le 13/07/2015 à 12:38
Signaler
Tsipra aurait parfaitement pu négocier un départ progressif de la zone euro. C'est lui qui a provoqué ces sommets de la dernière minute par sa stratégie de chantage envers l'UE (clairement assumée par Varoufakis).

le 13/07/2015 à 13:17
Signaler
L'Argentine est bien loin d'être sortie d'affaire ! Et le prix payé par les argentins a été exorbitant.

à écrit le 13/07/2015 à 11:27
Signaler
Tsipras s'est heurté aux réalités. Si la Grèce veut sa liberté, elle peut la prendre. Le populisme de gauche mène toujours à la misère.

le 13/07/2015 à 12:01
Signaler
Merci pour votre realisme. Concept qui n'est pas en vogue ces derniers temps.

le 13/07/2015 à 12:12
Signaler
non, la loi du plus petit mene à la misère :D et la pensée capitaliste nécessite forcement de la destruction (ressource, société, peuple)... Ne rêvez pas... nous ne pouvons pas tous être riches dans un monde de droite... Remercions plutot les e...

à écrit le 13/07/2015 à 11:23
Signaler
Quel dégonflé ce Tsipra. Encore un politique qui s'est couché et qui a trompé son peuple.

le 13/07/2015 à 13:20
Signaler
Il n'avait évidemment pas le choix. Son seul pourvoyeur de fonds possible était l'UE. S'il y avait eu un début de semblant d'alternative, pensez-vous qu'il aurait ainsi mangé son chapeau ?

à écrit le 13/07/2015 à 11:13
Signaler
Et pourquoi pas un referundum au sein de l'eurogroup pour savoir si nous desirons imposer ce genre de chose au peule grec... Car l'imposer aujourd'hui a la grece, c'est accepter demain qu'on l'impose à d'autres (espagne, italie, portugal) ou qu'on...

le 13/07/2015 à 11:21
Signaler
POURQUOI les grecs seraient ils les seuls en Europe à ne pas payer des impôts ? Ou est le problème ? Vous voulez les payer à leur place ??? Pas moi : je paye déjà 2 mois et demi de salaire rien que sur l'ir Les grecs n'ont y un système de recouvreme...

le 13/07/2015 à 11:24
Signaler
Encore une fois, les Grecs ne sont pas prisonniers. On leur a clairement proposé de sortir de la zone euro, mais Tsipras n'a pas voulu.

le 13/07/2015 à 11:35
Signaler
Oui, vous avez raison. La Grèce s'est doté d'un béni oui oui...Seul un référendum des peuples de l'union est acceptable sur les propositions de l'eurogroupe.

le 13/07/2015 à 13:23
Signaler
il ne faut pas répondre à la démagogie travestie en démocratie (le référendum) par les mêmes armes. Les pays de l'UE ont des parlements démocratiquement élus qui sont là pour prendre leurs responsabilités.

à écrit le 13/07/2015 à 10:28
Signaler
Un referendum sur les propositions de l'eurogroupe est souhaitable pour entériner ce qui a été décidé. J'espère que le peuple Grec ne se laissera pas manipuler.

à écrit le 13/07/2015 à 10:00
Signaler
Ce n est pas plus un coup que la proposition d une offre fantaisite afin que la deuxieme partie refuse. Je l ai deja fait dans les affaires, en general ca passe mieux qu un Non ferme et qui dait si le gars est pret a payer le double c est cool ! ...

à écrit le 13/07/2015 à 9:33
Signaler
Aux dernières infos, Tsipras va faire valider la proposition de l'eurogroupe dimanche prochain par un référendum. Il est vrai que c'est le seul pays démocratique de la zone Euro.

à écrit le 13/07/2015 à 9:31
Signaler
Définition de Coup d'Etat sur wikipedia: "Un coup d'État est un renversement du pouvoir par une personne investie d'une autorité, de façon illégale" Peut on expliquer ou se situerait l'illégalité si tous les processus constitutionnels et legaux so...

à écrit le 13/07/2015 à 9:12
Signaler
Voilà, c'est ça l'Europe...Faire plier les pays qui ne se soumettent pas aux décisions de l'EuroGroupe quand bien même la misère des populations est au bout du chemin. J'espère que le peuple Grec ne se laissera pas enfermer dans cette spirale.

le 13/07/2015 à 10:50
Signaler
Personne n'a fait plier la Grèce. C'est la Grèce qui a fait plier l'Allemagne et d'autes pays comme la Finlande pour qu'ils l'acceptent encore dans la zone euro. Evidemment ils ont posé des conditions, mais la porte de sortie était grande ouverte.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.