Faurecia, Hermès, Legrand... Avalanche de publications de résultats annuels

 |   |  691  mots
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
La saison des résultats annuels bat son plein avec pas moins de 9 publications ce jeudi matin. La Tribune vous livre un condensé de ce qu'il faut retenir des données financières diffusées ce matin.

Voici l'essentiel des publications de résultats diffusées ce matin. Retrouvez également ceux de Société Générale, EDF, Renault et Total sur les liens ci-dessous.

>> Total se restructure après la chute de son bénéfice en 2014

>> Société Générale affiche des résultats en hausse mais inférieurs aux attentes

>> Renault restaure nettement sa profitabilité en 2014

>> EDF affiche des résultats annuels en hausse, mais pas de cessions à Areva

Faurecia sauvé par l'Asie

L'équipementier automobile français Faurecia a quasiment doublé son bénéfice net en 2014, à 166 millions d'euros, contre 88 millions en 2013, a-t-il indiqué jeudi. En 2013, son bénéfice net avait chuté de 38%.

La marge opérationnelle de cette filiale du constructeur PSA Peugeot Citroën s'élève à 673 millions d'euros (538 millions en 2013).

Faurecia précise, dans un communiqué, que "les progressions de marge sont particulièrement remarquables en Europe et en Asie. Une accélération est attendue en Amérique du nord après une année 2014 de transition".

En 2014, Faurecia a réalisé un chiffre d'affaires de 18,83 milliards d'euros, en hausse de 4,4%. A taux de change et périmètre constants, la croissance atteint 5,5%, et la prévision pour 2015 est d'environ 5% à données comparables.

Les ventes de produits en Asie ont passé la barre des 2 milliards d'euros et s'établissent à 2,03 milliards (+19%). Elles atteignent 7,87 milliards d'euros en Europe (+6,2%), mais tombent à 3,50 milliards d'euros en Amérique du nord (-5,7%) et à 550 millions d'euros en Amérique du sud (-23,2%).

Legrand tiré par l'Amérique du Nord et les émergents

Le fabricant de matériel électrique Legrand a publié jeudi des résultats annuels en légère progression, soutenus par l'Amérique du Nord et les pays émergents, et a annoncé tabler pour 2015 sur un scénario voisin avec une incertitude plus marquée sur la Russie.

Le groupe a enregistré en 2014 un bénéfice net en hausse de 0,2% à 531,7 millions d'euros pour un chiffre d'affaires en progression de 0,9% à 4,5 milliards d'euros. Ces résultats sont conformes à ses objectifs de début d'année, qui avaient été précisés en novembre.

Edenred dans les clous malgré les effets de change

La société française de services prépayés Edenred, maison mère de Ticket Restaurant, a annoncé jeudi un bénéfice net de 164 millions d'euros, en hausse de 2,5% par rapport à 2013, dans un  contexte d'"effets de change défavorables" sur l'exercice.

Le résultat d'exploitation courant est resté identique à celui de l'année passée, à 343 millions d'euros, en raison d'"effets de change défavorables sur l'exercice", note le groupe dans un communiqué. Il est en hausse de 14,4% en données comparables, à périmètre et taux de change constants. Le groupe ambitionnait pour 2014 d'atteindre un résultat d'exploitation courant compris entre 335 et 350 millions d'euros.

Publicis déçoit et espère un rebond en 2015

Le groupe publicitaire français Publicis a annoncé jeudi un résultat net part du groupe en baisse de 9,1% en 2014, à 720 millions d'euros, malgré un chiffre d'affaires meilleur qu'escompté au quatrième trimestre de l'année dernière.

Le bénéfice net courant, retraité notamment des plus ou moins-values et des différents coûts, a, lui, enregistré une hausse de 4,7%, à 829 millions d'euros, a indiqué le groupe dans un communiqué. La marge opérationnelle s'est établie à 1.182 millions d'euros (+6,8%) et atteint ainsi 16,3% de l'activité totale du groupe. Le chiffre d'affaires s'est pour sa part élevé à 7,255 milliards d'euros, en hausse de 4,3% (+2% en organique).

Hermès franchit le seuil des 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires

Hermès, l'un des emblèmes du luxe français, a franchi en 2014 pour la première fois la barre des 4 milliards d'euros de ventes, en hausse de 9,7%, conformément aux attentes des analystes. Il a réalisé un chiffre d'affaires de 4,12 milliards d'euros, après 3,75 milliards en 2013.

Il publiera ses résultats annuels le 25 mars et table sur une marge opérationnelle en "léger retrait", au-dessus de 31% mais inférieure au record de 32,4% inscrit en 2013, en raison principalement de la chute du cours du yen, le Japon étant son premier marché à l'étranger.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :