Unicredit : l'appel au marché fait chuter le cours

 |   |  396  mots
Unicredit perd encore un large terrain après l'annonce de son projet d'appel au marché.
L'action dégringole de 8,5% à 2,82 euros en fin de matinée après avoir été suspendue et sa cotation retardée d'une heure. La première banque d'Italie va faire appel au marché pour 6,3 milliards d'euros.

La première banque italienne, qui a été malmenée en Bourse au début de la semaine, sur des craintes quant à sa solidité financière, a convoqué un conseil d'administration extraordinaire dimanche après-midi. Le conseil, réuni durant cinq heures, a approuvé le lancement d'une augmentation de capital de 6,6 milliards d'euros, afin de payer le dividende de l'exercice en cours en actions, ce qui lui évitera de débourser cette somme en numéraire,  selon un un communiqué d'Unicredit.  

Par ailleurs, UniCredit va émettre des obligations convertibles, entraînant une autre augmentation de capital, pour un montant de 3 milliards d'euros, destinées à ses principaux actionnaires et à d'autres investisseurs institutionnels. Les actionnaires auront à se prononcer sur ces mesures en novembre.
Ces initiatives permettront au groupe de renforcer ses fonds propres. 

En revanche, UniCredit a revu son objectif de bénéfice à la baisse, notamment à cause "de conditions de marché détériorées". La banque table désormais sur un bénéfice par action de 0,39 euro, contre 0,52 euro auparavant. UniCredit prévoit par ailleurs de céder à la fin de l'année, sa part d'environ 3,5% dans l'assureur Generali. UniCredit détient des obligations convertibles de l'assureur qui seront converties fin 2008. La banque va également restructurer sa division banque d'investissement.

"Le soutien donné par nos principaux actionnaires au plan de renforcement du capital est un message clair de confiance dans le groupe, dans son modèle économique diversifié et dans sa solidité financière", a commenté le président de la banque, Dieter Rampl. UniCredit avait déjà annoncé mercredi des mesures destinées à améliorer ses ratios patrimoniaux, dont la cession d'une partie de ses actifs immobiliers.

Le cours en Bourse d'UniCredit s'était effondré en début de semaine, sur des craintes quant à sa santé financière.Selon les analystes, UniCredit, très présente en Allemagne depuis sa fusion avec HypoVereinsbank (HVB), ainsi qu'en Europe centrale et orientale, a été secouée par les turbulences de la crise financière qui se propage en Europe, car elle est plus internationale que ses compatriotes. Les dirigeants de la banque avaient assuré à plusieurs reprises qu'Unicrédit était "solide" et n'avait aucun problème de liquidités.

Ces annonces ont enfoncé encore un peu plus le titre Unicredit à al Bourse de Milan. Le titre dégringole dans la matinée de près de 9% à 2,82 euros. 
 



 

 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :