Deutsche Bank pourrait avoir perdu 400 millions de dollars sur des produits dérivés

 |  | 205 mots
Lecture 1 min.
La première banque allemande pourrait subir une perte de 400 millions de dollars sur ses produits dérivés. Crédit photo: Deutsche Bank AG
La première banque allemande, Deutsche Bank, aurait perdu plus de 400 millions de dollars sur des échanges liés à des produits dérivés ces dernières semaines, selon des informations de l'agence Bloomberg.

Nouveau coup dur pour le secteur bancaire allemand, déjà fortement touché par la crise financière. D'après des informations de l'agence Bloomberg, Deutsche Bank aurait perdu plus de 400 millions de dollars sur les produits dérivés, alors que les marchés ont connu leur plus forte chute depuis les années trente ces dernières semaines.

La perte représenterait presque la moitié du chiffre d'affaires que la banque de Francfort a réalisé sur les marchés actions et avec ses activités de trading au deuxième trimestre. Elle pourrait se traduire par de nouvelles suppressions de postes pour la première banque d'Allemagne.

Les marchés s'attendent à ce que Deutsche Bank publie une perte trimestrielle cette semaine, pour la deuxième fois de l'année, en raison de dépréciations et de la baisse des performances de sa division banque d'investissement.

De plus, l'établissement a conclu un accord le mois dernier pour racheter 30% de la très convoitée Postbank, filiale de Deutsche Post. Initialement, le montant de l'opération était fixé à 2,8 milliards d'euros, mais la facture pourrait augmenter de 300 millions après l'annonce ce lundi matin d'une augmentation de capital d'urgence d'un milliard d'euros chez Postbank.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :