Faillite de l'assureur japonais Yamato Life

 |   |  370  mots
C'est la première fois depuis sept ans qu'une société japonaise d'assurance-vie se déclare en faillite.
La compagnie d'assurances-vie japonaise écrasée par une dette de 2 milliards d'euros devient le premier assureur nippon à se déclarer en faillite depuis le début de la crise financière internationale.

 La compagnie d'assurance japonaise Yamato Life vient de se déclarer en faillite ce vendredi, devenant le premier établissement financier du Japon à tomber sous les coups de la crise mondiale du crédit. S'agit-il du premier d'une longue liste ? Le gouvernement et les acteurs du marché se veulent rassurants en soulignant que Yamato, qui menait une stratégie d'investissements à risque, n'était pas représentative du secteur japonais de l'assurance et que sa faillite ne préfigurait pas un mouvementgénéralisé.


"Yamato n'a pas fait faillite en raison d'un dysfonctionnement du système financier du Japon, ou d'un blocage des liquidités. Je doute que d'autres entreprises aient pris autant de risques",  note pour sa part  Masanaga Kono, stratégiste chez Société Générale Asset, cité par l'Agence France Presse.  
Le ministre de l'Economie, Kaoru Yosano a souligné lui que Yamato est la plus petite entreprise du secteur et que son modèle de développement économique était unique.

Reste que la faillite survient alors que la Bourse de Tokyo connaît une nouvelle séance noire: à la mi-séance, l'indice Nikkei cède plus de 10%. La direction de Yamato a expliqué qu'elle avait réalisé des investissements à risque pour couvrir ses coûts opérationnels élevés, prenant notamment des parts dans des fonds spéculatifs. Les dettes de Yamato Life s'élèvent à 269,5 milliards de yen (2 milliards d'euros) et dépassent de 11,4 milliards de yen (84 millions d'euros) la valeur de tous les actifs du groupe, a expliqué son PDG, Takeo Nakazono, au cours d'une conférence de presse. "A cause du chaos sur le marché financier et de la contraction du crédit, la valeur de notre portefeuille de titres a rapidement chuté. C'est allé au delà de nos attentes", a-t-il déclaré. "Nous avons essayé de renforcer notre gestion des risques, mais les résultats ont été regrettables", a-t-il ajouté.

C'est la première fois depuis sept ans qu'une société japonaise d'assurance-vie se déclare en faillite, et la huitième fois depuis 1945.
Fondé en 1911, Yamato Life est dépositaire de quelque 180.000 contrats d'assurance-vie dont la valeur totale était de 1.075 milliards de yens (8 milliards d'euros) fin mars, selon l'ASF (Agence des services financiers).
 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quid de l'avenir des compagnies d'assurance européennes qui ont à la marge réalisées des investissements à risque dans les poches euros de leurs contrats d'assurance afin de booster les taux garantis...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et que se passe-t-il pour les souscripteurs des 180 000 contrats ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :