GMAC en discussions pour devenir une holding bancaire

 |   |  275  mots
Le groupe de service financier américain poursuivrait des discussions avec les autorités de Washington pour prendre le statut de holding bancaire. Sous cette dénomination, GMAC, détenu par le fonds Cerberus et General Motors, aurait accès à l'aide financière de l'Etat.

Actuellement considérée comme banque industrielle, GMAC négocie actuellement avec les autorités américaines pour devenir une holding bancaire, contrôlée par la Réserve fédérale (Fed). Ce changement de statut permettrait à la branche financière de General Motors, d'obtenir une importante aide financière de l'Etat.

Officiellement, le groupe de services financiers veut adopter le statut de holding bancaire pour "disposer d'une flexibilité et d'une stabilité accrue pour remplir sa mission de base", la fourniture de financement automobile. Dans un deuxième temps, le groupe affirme qu'avec cette transformation, il espère aussi "avoir des opportunités plus importantes de financement et d'accès à des capitaux".

En vérité, GMAC veut accéder à l'enveloppe de 700 milliards de dollars que Washington a mis à la disposition des banques pour les aider à se refinancer. Mais sans le bon statut, le groupe devrait se contenter de plans de sauvetage plus "mineurs", mis en place pour sauver les petites institutions financières spécialisées.

Cependant, un passage sous le statut de holding bancaire impliquerait des changements juridiques notables pour le groupe. General Motors disposant d'une minorité de contrôle dans GMAC, il serait obligé de se soumettre à des conditions de capital très strictes si sa filiale devenait une véritable banque.

En attendant, tous les organismes financiers des constructeurs américains sont sur le pied de guerre pour obtenir d'avantage de financement. Lundi, GMAC, Ford Motor Credit et Chrysler Financial ont déjà été autorisés à accéder à un programme gouvernemental visant à décoincer le marché du crédit à la consommation de court terme. Mais GMAC semble avoir besoin de plus.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :