MBIA et Ambac renouent avec les pertes au troisième trimestre et s'effondrent en Bourse

 |   |  321  mots
Les rehausseurs de crédit américains sont tous deux retombés lourdement dans le rouge au troisième trimestre, en raison d'importantes provisions et dépréciations d'actifs.

La crise des "subprime", ces crédits hypothécaires américains qui se sont effondrés à l'été 2007, continue de mettre à mal les deux principaux rehausseurs de crédits des Etats-Unis,  Ambac et MBIA. Les deux établissements sont retombés lourdement dans le rouge au troisième trimestre, plombés par des provisions et des dépréciations d'actifs, alors qu'au trimestre précédent, ils avaient réussi à être bénéficiaires.

Du côté d'Ambac, la perte nette atteint 2,43 milliards de dollars. Elle a été multipliée par près de sept par rapport aux 360,6 millions perdus au troisième trimestre 2007. Ambac explique cette mauvaise performance par des provisions nettes de 607,7 millions de dollars et des dépréciations de la valeur de ses actifs dans les dérivés de crédit de 2,7 milliards de dollars.

Pour sa part, MBIA affiche une perte plus limitée de 806,5 millions de dollars, mais qui se creuse par rapport aux 36,6 millions de dollars enregistrés au troisième trimestre 2007. L'établissement a dû passer pour 961 millions de dollars de provisions liées à son exposition au marché hypothécaire et de 155,7 millions de dollars de pertes, réalisées ou potentielles, dans son activité de gestion actif-passif.

Après avoir cumulé des milliards de dollars de pertes, MBIA et Ambac ont perdu en juin leur dernière note "AAA" attribuée par les agences d'évaluation financière, rendant difficiles la pratique de leur métier. Les deux établissements doivent en effet faire bénéficier cette note aux émetteurs d'obligations moins bien dotés, pour leur permettre d'obtenir des conditions de financement plus favorables. Les rehausseurs s'engagent aussi à assurer le remboursement des titres en cas de défaut de l'émetteur.

Ces résultats trimestriels sont très mal accueillis par les investisseurs à Wall Street. Le titre MBIA a abandonné 21,99% ce jeudi, à 8,19 dollars Et celui d'Ambac s'est effondré, plongeant de 40,88% à 2,01 dollars.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :