MF Global soupçonné de fraude

Le courtier dirigé par Jon Corzine aurait détourné des fonds de ses clients dans une tentative désespérée d'éviter la faillite.

2 mn

Copyright Reuters

Deux jours après son dépôt de bilan MF Global est désormais dans le collimateur des autorités et des régulateurs américains. Le courtier s'est placé lundi sous la protection du Chapitre 11 de la loi sur les faillites, victime d'un pari manqué et d'une prise de risque excessive sur la dette souveraine européenne. Mais il est maintenant soupçonné d'avoir détourné des fonds appartenant à ses clients. Et ainsi de ne pas avoir respecté la réglementation américaine qui impose une séparation stricte entre les actifs laissés en garantie de positions ouvertes par les clients et ses propres comptes. Entre 600 et 900 millions de dollars auraient disparu des comptes des clients de MF Global, selon différentes sources citées dans la presse. « Cet argent n'est pas là où il devrait être, explique un officiel cité par l'agence Reuters. Nous essayons de déterminer ce que MF Global en a fait et l'endroit où il se trouve ».

Violations des règles

« MF Global ne respectait pas les exigences de la CFTC (le gendarme américain des marchés de produits dérivés) et du Chicago Mercantile Exchange », a indiqué mardi Craig Donohue, le directeur général de CME Group, opérateur de marchés à terme américains sur lesquels intervenait le courtier dirigé par Jon Corzine, l'ancien patron de Goldman Sachs. « Même si nous ne pouvons pas déterminer l'étendue précise des violations des règles par la firme pour l'instant, nous enquêtons sur les circonstances », a-t-il poursuivi. La CFTC a également demandé lundi des explications, avant de probablement ouvrir une enquête officielle. Et le FBI, la police fédérale, cherche à déterminer si ce dossier pourrait déboucher sur des poursuites criminelles. Les services du procureur général de Manhattan pourraient aussi se saisir de cette affaire.

Les dirigeants de MF Global auraient bien reconnu lundi ne pas avoir respecté leurs obligations. Mais la question est désormais de savoir qu'elle a été la cause de cette violation. Des erreurs dans la comptabilité et des délais dans l'enregistrement des transactions ? Ou alors une tentative désespérée pour sauver une société en pleine tempête ? Une chose semble certaine : ces irrégularités ont fait échouer les discussions sur la reprise du courtier par Interactive Brokers, pour un montant estimé à un milliard de dollars. « A la connaissance de la direction, il n'y a aucun déficit », a assuré mardi Kenneth Ziman, l'avocat de MF Global, au cours d'une audition devant le tribunal des faillites de New York. Pourtant, les régulateurs peinent toujours à localiser les fonds manquants. « Où est Jon Corzine ? », se demandent quant à eux les médias américains.

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.