Affaire Kerviel : pas d'expertise indépendante des pertes de la Société Générale

 |   |  355  mots
Jérôme Kerviel conteste le montant de la perte que la Société Générale lui impute, et dont il a été condamné au remboursement.
Jérôme Kerviel conteste le montant de la perte que la Société Générale lui impute, et dont il a été condamné au remboursement. (Crédits : reuters.com)
L'évaluation de la perte de 4,9 milliards d'euros ne tient qu'à la parole de la Société Générale, affirme l'ancien trader. La justice a rejeté sa requête.

La cour d'appel de Versailles a rejeté, mercredi, la demande formulée par Jérôme Kerviel qui souhaitait qu'une expertise indépendante soit conduite sur les pertes enregistrées en janvier 2008 par la Société Générale.

Une audience pas avant plusieurs mois

L'ancien trader considère que l'estimation de la perte, soit 4,9 milliards d'euros, fournie par la banque, repose sur des assertions de la Société Générale qui n'ont jamais pu être vérifiées. La cour va maintenant examiner l'affaire au fond, mais pas avant plusieurs mois. La prochaine audience, technique, a été fixée au 15 avril.

"On se doutait que cette demande serait rejetée", a réagi le conseil de Jérôme Kerviel, Me David Koubbi.

"C'est une demande qu'on reformulera ici et ailleurs jusqu'à ce qu'on obtienne satisfaction. On vise un procès équitable. On ne vise pas un lynchage ou une lapidation", a-t-il ajouté.

Etre traité comme "un justiciable classique"

Dès la lecture de la décision, la défense de Jérôme Kerviel a déposé une demande visant à obtenir de la Société Générale divers documents comptables liés notamment aux conditions de débouclage des positions de l'ancien trader.

"On demande les éléments qui permettraient à Jérôme Kerviel d'être traité comme un justiciable français classique", a expliqué Me Koubbi.

"C'est la raison qui l'emporte", a commenté le conseil de la banque, Me Jean Veil.

Pour lui, "la Société Générale a toujours été totalement transparente avec toutes les institutions. (...) Tous les éléments existent et, par conséquent, c'est un faux combat que mène Jérôme Kerviel".

Quant à Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de Gauche et soutien remarqué de l'ancien trader, il n'a pas manqué l'occasion de commenter la décision de la cour d'appel.

IN banque

 >>> INTERVENANTS - PROGRAMME COMPLET - INSCRIPTION <<<

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/01/2015 à 8:39 :
"Les banques françaises" c'est tout le système français. On touche pas !
a écrit le 15/01/2015 à 21:33 :
Kerviel , un salarié licencié pour faute lourde sans indemnités , la SG dépose plainte pour un litige qu'elle ne veut pas prouver et la cour d'appel donne raison a la banque , c'est ça ?
a écrit le 15/01/2015 à 7:38 :
cette affaire depuis le début a été jugée pour dédouaner la SG et trouver un coupable qui certes n'est pas blanc mais qui en aucun cas devrait être le seul dans sur le banc des accusés. a-t-on caché à la justice des documents des procédures internes etc etc Il ne faut pas oublier que le sujet majeur pour la SG en dehors d’avoir été incapable de mettre en place des procédures pour éviter un tel acte joue aussi sur le bilan car si la SG avait été conjointement coupable alors fiscalement cela aurait été catastrophique, ne pas sous estimer que cette affaire a un impact énorme sur la fiscalité de la SG. Doit on considérer une nouvelle fois comme dans l’affaire Tapie que l’Etat a été parti prenante en sous mains. Le refus qu’un œil externe vérifie les dires comptables de la SG montre que l’affaire n’est pas des plus limpide. Il est dommage que la justice ne veuille pas aller dans le sens de la transparence, la question mais pourquoi?????
a écrit le 15/01/2015 à 0:43 :
Dissimulez-moi ces produits dérivés que je ne saurai financer...
a écrit le 14/01/2015 à 21:42 :
Si je comprends bien, il a été condamné pour une perte qui n'a pas été vérifiée!
Il y a donc un menteur, mais la justice ne tiens pas à le connaître! Il est vrai que, avec les yeux bandés, un glaive dans une main et une balance (même pas électronique) dans l'autre, il est difficile compter des billets qui ne sont plus là!
Réponse de le 15/01/2015 à 0:52 :
Oui, et surtout, l'état avait fait de suite un chèque à la Société Générale, sans même vérifier la perte annoncée par cette dernière. Et qui sont les baisés dans cette histoire? Toujours les mêmes
a écrit le 14/01/2015 à 20:08 :
T'as déjà vu une banque accepter un vrai audit externe réellement indépendant, toi..?? Moi, non. Elles sont toutes puissantes et le SAVENT.
a écrit le 14/01/2015 à 19:26 :
Il serait temps que les frais de justice supportés par le contribuable (nous en sommes à la 4ième procédure?) soient facturés à M.Kerviel.. et qu'il dédommage enfin les actionnaires de la Société Générale, au moins dans la mesure de ses capacités..
Réponse de le 14/01/2015 à 20:11 :
Je VOUS rappelle que Kerviel était SALARIE ! Soit, DITES-moi quel tribunal est compétent pour traiter un litige entre une entreprise et un salarié..??
Cette affaire est une honte complète digne de l'ump.
Réponse de le 15/01/2015 à 8:42 :
Bonjour, d'accord avec vous mais à la différence, il serait temps que la SG ouvre grand ses livres et accepte de porter conjointement l'erreur. En tant qu'actionnaire pourquoi pas de plainte contre la SG pour incompétence matière de sécurité car ne pas oublier M. Kerviel a joué avec les fonds propres de la SG personne ne voit rien en interne????. En fait vous avez une responsabilité dans cette affaire car vous dédouanez un management irresponsable en terme de contrôle vous avez perdu car vous avez fait confiance à des irresponsables joueurs les yeux fermés. Autre point qui devrait vous faire bondir, en achetant des subprimes sans en demander le contenu la titrisation a fait miroité des retours sur investissements colossaux la SG a plongé vous avez porté plainte pour incompétence, avoir acheté avec votre argent d’actionnaire des titres bidons sans aucun contrôle Non alors acceptez d’être humble et de vous dire que vous vous êtes fait avoir par la SG . M. Kerviel étant un des maillons pas le coupable idéal. Vous avez confié votre argent avec aveuglement il faut accepter d’être un dindon. Pour votre info je suis un actionnaire, je préfère les entreprises qui produisent pas celles qui jouent au bonneteau malgré cela je ne suis sur de rien, c’est le jeu!!!!
a écrit le 14/01/2015 à 18:46 :
Kerviel est victime des banksters corrupteurs au plus haut niveau.
Réponse de le 14/01/2015 à 19:36 :
Vous êtes bien informés ,comme bankhons... mais à l'évidence pas du plus haut niveau... Blagueur.
a écrit le 14/01/2015 à 16:02 :
... C'est vrai quoi... Lui Kerviel, c'est un homme de parole. C'est bien simple, ses gains il les aurait partager. Mais comme il n'a eu que des pertes, il n'a rien pu dire...CQFD.
Réponse de le 14/01/2015 à 20:37 :
BIEN

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :