Allianz optimiste pour l’année 2018, moins de catastrophes naturelles

 |   |  523  mots
Après une année 2017 nettement plus coûteuse pour lui, l'assureur Allianz a constaté le retour à « un niveau normal » des coûts liés aux catastrophes naturelles, principale variable du secteur.
Après une année 2017 nettement plus coûteuse pour lui, l'assureur Allianz a constaté le retour à « un niveau normal » des coûts liés aux catastrophes naturelles, principale variable du secteur. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Le premier assureur mondial a confirmé ce vendredi 9 novembre ses prévisions annuelles après avoir dégagé des résultats trimestriels en hausse, portés notamment par le recul des remboursements liés aux catastrophes naturelles.

Les indicateurs sont au vert pour Allianz qui a confirmé ses prévisions annuelles. Au troisième trimestre, l'assureur de Munich a vu son bénéfice grimper de 23,6% à 1,92 milliard d'euros (contre 1,57 milliard d'euros en 2017 à la même période), dépassant ainsi le consensus Reuters établi à 1,88 milliard d'euros. Cette hausse a été tirée notamment par ses activités d'assurance dommages, qui ont enregistré une baisse des remboursements liés aux catastrophes naturelles et une forte croissance des primes, d'après le groupe munichois. Sur les neuf premiers mois de l'année, le résultat s'est établi à 8,7 milliards d'euros, soit une progression de 4,8% sur un an.

« Durant les neuf premiers mois de l'année, Allianz a montré une performance solide à tous les niveaux. [...] Nous sommes très confiants dans le fait que nous atteindrons aussi nos objectifs cette année », a assuré Oliver Bäte, directeur général, cité dans un communiqué.

Les pertes liées aux catastrophes naturelles (principale variable du secteur) ont retrouvé des niveaux normaux, selon Allianz. En juillet notamment, des tornades avaient frappé l'état de l'Iowa, aux États-Unis. Pour Allianz, ces bonnes performances se traduisent pour l'ensemble de l'exercice 2018 par une prévision de bénéfice d'exploitation de 11,1 milliards d'euros, à plus ou moins 500 millions près (en fonction des événements, catastrophes ou crises).

En Bourse, le titre prenait plus de 2,5% à 192 euros à une demi-heure de la clôture, l'optimisme d'Allianz ayant convaincu les investisseurs.

Encours record

Dans le détail, les filiales de gestion d'actifs dépassent les 2.000 milliards d'euros d'encours en fin de trimestre, un « niveau record » a indiqué Allianz dans un communiqué, portant les revenus à 650 millions d'euros, soit une hausse de 10,6% au troisième trimestre. La branche dommages a bondi de 44,6%, à 1,5 milliard d'euros, portée par la hausse des primes et la baisse des remboursements, mais la branche assurance-vie a affiché un léger repli (-1,6%).

Le ratio combiné de la branche dommages, un indicateur clé qui rapporte frais de gestion et remboursements au montant des primes encaissées, a reculé de 3,8 points pour s'établir à 93,1%, sachant que sous le niveau de 100, plus ce ratio est faible et plus la rentabilité de l'activité est élevée. Allianz a atteint ainsi son objectif 2018, en passant sous les 94% avant la fin de l'année.

Le groupe allemand est attendu le 30 novembre prochain pour la présentation de sa nouvelle stratégie, notamment de son activité dans l'assurance dommages. Allianz a déjà réalisé quelques avancées stratégiques. Plus tôt dans l'année, l'assureur allemand a acquis une participation de 49% dans l'assureur London Victoria pour renforcer sa présence sur le marché britannique. Il a également signé un accord de bancassurance en Asie avec Standard Chartered et est devenu l'unique actionnaire d'Euler Hermès en mai dernier.

D'une manière générale, l'ensemble du secteur de l'assurance se redresse cette année après les pertes subies en 2017. L'année dernière, des ouragans (Harvey, Irma, Maria), des incendies en Californie notamment et des séismes en Amérique du Nord avaient en effet porté ses coûts à des niveaux jamais atteints.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :