Les inondations grèvent les résultats de la Caisse centrale de réassurance

 |   |  225  mots
(Crédits : DamDam Pamyu Pamyu/Youtube)
La Caisse centrale de réassurance (CCR), réassureur public pour les catastrophes naturelles, voit se résultats 2016 chuter en raison d'un surcoût de 400 millions, lié aux inondations du printemps dernier

Réassureur public, qui prend en charge une partie du montant des indemnisations versées par les assureurs en cas de catastrophe naturelle -en général, 50%- la Caisse centrale de réassurance (CCR) a vu ses résultats 2016 chuter fortement. Pas de mystère à cela: les inondations du printemps 2016 ont représenté un surcoût de 400 millions, par rapport à l'année précédente.  Rappelons que ces inondations de mai-juin 2016 ont représenté  un montant record d'indemnisations, de 1,2 milliard d'euros selon CCR et 1,3 milliard selon la Fédération française de l'assurance (FFA). La moitié de ce coût global est en général pris en charge par la CCR, au titre de la réassurance

 Du coup, le résultat avant impôt de CCR est tombé de 429 millions d'euros en 2015 à 295 millions en 2016.  Il aurait dû être encore inférieur si le réassureur n'avait pas réalisé une reprise de provision pour égalisation, à hauteur de 165 millions. Le résultat net s'établit à 141 millions, contre 216 millions en 2015.

Bilan solide

Afin de relativiser cette contreperformance financière, les dirigeants de CCR mettent en avant la solidité du bilan du groupe, avec des plus-values latentes en hausse de 1,09 milliard. Le groupe estime qu'une catastrophe naturelle exceptionnelle, coûtant 5,7 milliards d'euros, pourrait être absorbée par CCR sans recours au soutien de l'Etat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :