Le débouclage des CDS de Lehman fait peur à tout le monde

 |  | 258 mots
Les CDS, Credit Default Swap, de Lehman sont mis en vente aujourd'hui. Il y en a pour la bagatelle de 400 milliards de dollars. Avec un risque de décote de 80% à 90%, la banque ayant été mise en faillite.

 C'est aujourd'hui, vendredi, qu'est lancée l'enchère pour les CDS, credit default swap, de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers, tombée en faillite avec la crise financière sans que la Fed et le Trésor américain n'aient voulu intervenir.

Ces CDS sont des instruments financiers censés garantir des défauts de paiement. Ils se sont développés à une vitesse et dans une ampleur inimaginables ces dernières années au point d'atteindre plusieurs dizaines de milliers de milliards de dollars.

Ils avaient été massivement utilisés dans les produits financiers qui regroupaient les prêts immobiliers américains à risque, les fameux subprime, à l'origine de la tempête financière amorcée à l'été 2007. La présence des CDS dans ces produits était censé garantir leur sécurité et avait permis d'obtenir les meilleures notes (AAA, le fameux Triple A) des agences Standard & Poor's ou Moody's pour ces véhicules financiers, comportant pourtant une part de risques.

Dans le cas de Lehman Brothers, le montant des CDS à vendre s'élève à 400 milliards de dollars. Et la décote attendue est énorme puisque les titres se traitent autour de 12 à 13 cents pour un dollar selon la société MarketAxess, citée par l'agence Reuters. La banque étant en faillite, la contre-partie risque d'être presque nulle alors que même les grands spécialistes du refinancement hypothécaire Freddie Mac et Fannie Mae, eux aussi sous perfusion en raison de la crise, n'ont subi qu'une décote de 10% de leurs CDS récemment.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
AAA : Able to make Accept Apocalypse
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Tout bonnement hallucinant. Du papier vendu entre escrocs qui se retribuaient sur les profits fictifs... et se sont tous envolés... quand dans le reste de l'économie... on travaille sur du dur...
ces messieurs inventaient des choses qu'ils se revendaient entre eux ... c'est au dela de la spéculation, une vaste escroquerie. A quand une vraire regulation forte de la finance !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Toutes ces affaires résultent de l'immense médiocrité des castes qui se sont constituées
En liste tous dans le même sac noséabond
- les hommes politiques, la déclaration du Président de l?Assemblée Nationale est une honte, un encouragement à la délinquance financière, IL DOIT DEMISSIONNER
- les énarques qui sont des imposteurs, des non savants, des ânes
- les banquiers et les assureurs des profiteurs
- les grandes écoles qui ont produit ces comportements
Il faut faire le ménage dans tout ça,
José Bauvé a raison, il faut poursuivre ce petit monde et surtout les déposséder de ce qu?ils ont volé
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
on aurait aime un article plus long, plus detaille et plus explicite sur un sujet aussi fondamental car je parie que 99% de vos lecteurs n ont aucune idee de l existence de ces produits jusqu a ce jour alors meme qu'ils montrent a quel point les banquiers ont fait n importequoi et joue aux apprentis sorciers
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi on nous fait peur avec la crise ? Il y en a qui savent exactement ce qu'ils font. Mais on oublie juste de nous le dire. Je crois qu'il ne faut pas s'en faire. Les néophytes sont juste les dindons de cette énorme farce qui va alourdir un peu plus la dette publique et qui sera financée une fois de plus par l'impôt de tous les citoyens et le livret A des petits épargnants (les gros ont mieux comme placement).
La preuve ? Cet écho qui a échappé à Boursier.com. (dépeche de 12H57 du 09.10.2008 à consulter sur le site) où l'on apprend que le dirigeant de la Société Générale Daniel Bouton a fait un bénéfice personnel de près de 300 000 euros dans la journée en vendant et rachetant des actions après l'annonce du plan paulson. On imagine bien tous les copains de Bouton qui s'en donnent à c?ur joie en ce moment au lieu de sauver le monde...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Devant l?ampleur des CDS qui ont envahi la planète, il semble que la seule sortie plausible de cette crise, soit une dévaluation de l?ensemble des monnayes à l?échelon de la planète, ce qui reste le dernier recours. Qu?en pensent les spécialistes ?
Jean de Branoux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
egffghgh
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Des banquiers ou des casinotiers?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bon, il est 16h54, on en est où avec cette histoire de CDS ????

ça a chuté ou pas??
C l'apocalypse annoncé par Jorion ou pas ? (http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2263)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :