Commerzbank évite de justesse une perte en 2008

 |   |  292  mots
La deuxième banque allemande a, sans surprise, publié un tout petit bénéfice de 3 millions d'euros en 2008. Le groupe a réussi à éviter la perte annuelle malgré un quatrième trimestre désastreux.

La dégringolade est rude pour Commerzbank. Après un bénéfice net record de 1,9 milliard d'euros en 2007, la deuxième banque allemande a publié un résultat net tout juste positif en 2008 à 3 millions d'euros. Ce bilan dans le vert constitue cependant à lui seul une bonne nouvelle, beaucoup d'analystes tablaient sur une perte nette de 33 millions d'euros cette année.

Si les comptes de l'entreprises évitent le territoire négatif, c'est grâce à un gain fiscal de 465 millions d'euros enregistré l'année dernière. Ce crédit d'impôt permet de réduire la perte 2008 et de diminuer l'impôt à payer l'année suivante en cas de bénéfice.

Par contre, si l'on s'intéresse à la performance opérationnelle du groupe, les chiffres plongent inexorablement. Le résultat d'exploitation de Commerzbank affiche une perte de 378 millions d'euros. Au quatrième trimestre, celle-ci a même atteint 822 millions.

Les trois derniers mois de l'année, comme partout dans le secteur financier, ont en effet été particulièrement critiques pour Commerzbank. Ils se traduisent par une perte nette de 809 millions d'euros. Durant cette période, l'établissement a passé pour 638 millions d'euros de pertes sur créances, contre 61 millions seulement un an avant. Sur l'année, les provisions à risques atteignent 1,8 milliard d'euros, contre 479 millions en 2007.

Le groupe attribue en partie ses mauvaises performances trimestrielles à ses difficultés sur le front du crédit immobilier commercial ainsi qu'à de lourdes pertes de trading représentant 701 millions d'euros sur la période, contre un excédent de 71 millions un an auparavant.

Le bilan de Dresdner Bank, racheté par Commerzbank en 2008, n'a pas été intégré à ses comptes annuels. Pour la dernière fois, il fera partie de ceux de son ancien propriétaire, Allianz.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :