UniCredit cherche à renforcer ses fonds propres

 |   |  254  mots
Le groupe bancaire italien va demander à pouvoir bénéficier des plans de soutien italien et autrichien pour renforcer ses fonds propres. Le bénéfice net de la banque a reculé de 38% sur l'ensemble de 2008 à 4,012 milliards d'euros et de 56,9% sur le seul quatrième trimestre à 505 millions d'euros, à cause des effets de la crise financière sur ses activités liées aux marchés.

La banque italienne Unicredit connaît un "bon" début d'année 2009, selonn son administrateur délégué, Alessandro Profumo. "Pour l'instant, c'est bon", a déclaré ce dernier, en parlant des mois de janvier et février, au cours d'une présentation des résultats du groupe aux analystes financiers.


Unicredit a enregistré "une contribution positive de toutes les divisions" et notamment une contribution "solide" des filiales d'Europe centrale et orientale, région dont la situation économique inquiète les marchés, précise le patron du groupe bancaire italien. Unicredit n'a pas donné de prévision financière pour 2009. 


Le bénéfice net de la banque a reculé de 38% sur l'ensemble de 2008 à 4,012 milliards d'euros, en ligne avec ses prévisions, et de 56,9% sur le seul quatrième trimestre à 505 millions d'euros, à cause des effets de la crise financière sur ses activités liées aux marchés. Le produit net bancaire (équivalent de son chiffre d'affaires) a reculé de son côté de 8,9% sur l'ensemble de l'année à 26,86 milliards d'euros et de 14,6% au quatrième trimestre à 6,07 milliards. 


Unicredit a par ailleurs annoncé qu'elle allait "négocier les conditions relatives à l'émission d'instruments gouvernementaux de capitalisation pour un montant pouvant aller jusqu'à 4 milliards d'euros" en Italie et en Autriche, où elle est très présente avec sa filiale Bank Austria.


Ces résultats en ligne et l'annonce d'un recours aux plans de soutien étaient salués par les investisseurs et en fin de matinée, le titre Unicredit bondissait de 7,69% à 1,043 euro.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :