Société Générale étudie des acquisitions dans la banque de détail

 |   |  315  mots
La banque française n'exclut pas des cessions dans certains métiers, a expliqué ce mardi son directeur général Frédéric Oudéa. Il a réaffirmé la pertinence du modèle de banque universelle.

Le directeur général de la Société Générale Frédéric Oudéa a expliqué ce mardi que la banque française étudiait de possibles acquisitions dans la banque de détail, lors d'une assemblée générale. En revanche, il n'a pas exclu ce mardi des cessions d'actifs dans certains métiers où la banque ne dispose pas d'un "avantage concurrentiel". "Dans les métiers où il est difficile d'avoir un avantage concurrentiel, comme la gestion d'actifs, ou qui sont très affectés par la crise, comme les services financiers spécialisés, nous continuerons notre logique de développement de partenariats, voire de cession", a-t-il dit.

Par ailleurs, Frédéric Oudéa a réaffirmé la pertinence du modèle de banque universelle, "l'un des modèles gagnants" dans la crise, articulé autour de trois métiers: la banque de détail en France, qualifiée de "socle", la banque de détail dans les pays émergents et la banque de marché.Il a assuré que la banque continuerait à "se développer en Europe centrale et orientale, dans le bassin méditerranéen et en Afrique", mais en Russie, le "développement reprendra de manière ciblée dès que la situation sera stabilisée".

Quant à la banque de marché, qui a été le principal moteur de croissance du groupe jusqu'à la crise, c'est un métier qui "dispose d'un grand avenir", même si SG a décidé de "réduire considérablement ses risques pour compte propre".

Sur le plan financier, la "rentabilité sera plus faible dans l'avenir, c'est un point acquis", a poursuivi Frédéric Oudéa, qui sera formellement élu à la présidence de la banque, en remplacement de Daniel Bouton, le 24 mai. Il vise un "retour sur capital approchant 15% en moyenne de cycle, au lieu de 20%" précédemment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On dit 15 % et l'objectif tendera vers 20 % et tt recommencera ! n'est-ce pas ? RBE oblige
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,

Je trouve scandaleux les erreurs faites par Mr Bouton, il doit normalement répondre devant un juge de ces erreurs.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Timeo Oudeo et dona ferentes .
M. OUDEO nouveau PDG de la Sté Générale a été l'homme lige du non regretté président BOUTON dont nous avions réclamé ici même la démission dès la révélation de l'affaire Kerviel .Il reconnaît désormais des erreurs sans dire d'ailleurs lesquelles ni leur incidence sur les résultats de la banque.
Comment faire confiance à cet homme compromis .Actionnaires qui savaient ce que les erreurs non pardonnables de ces dirigeants vous ont couté réagissez en A.G.
Rappelez vous que ces hommes s'étaient attribués sans vergogne des avantages considérables au titre de l'année 2008 et que sans une protestation unanime et forte nous aurions encore payé
les conséquences de leurs erreurs .
M. BOUTON est enfin parti, mais pas sans rien : titulaire d'une retraite avoisinant les 800.000 ? annuels et les stocks options accumulés pendant les années précédant 2008.
Je ne vois pas beaucoup de protestations de la part des Syndicats notamment de la gauche .Peut être ont - ils touché le prix de leur silence ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :