UBS renforce son bilan et anticipe des pertes au deuxième trimestre

 |   |  441  mots
La banque suisse va lever 3,8 milliards de francs suisses (2,5 milliards d'euros). UBS profite de la meilleure tenue des marchés. Car elle anticipe d'ores et déjà une nouvelle perte au deuxième trimestre après voir perdu 2 milliards de francs entre janvier et mars.

UBS, la première banque suisse, a présenté dans la nuit de jeudi à vendredi un projet de placement d'actions nouvelles qui devrait lui permettre de lever environ 3,8 milliards de francs suisses (2,5 milliards d'euros) de capitaux frais. Ce placement porte sur environ 293,3 millions de titres, au prix unitaire de 13 francs, soit une décote de 6,9% sur le cours de clôture de jeudi (13,97 francs). Les actions seront placées auprès de quelques gros investisseurs institutionnels. Cette mesure devrait permettre à l' UBS d'augmenter son ratio de fonds propres de catégorie 1 de 10,5% au 31 mars à près de 11,9% pro forma avec le placement d'actions.

Cette levée de fonds "aide à renforcer la confiance dans l' UBS et la place financière suisse (...). UBS prend maintenant cette mesure afin de profiter des opportunités du marché", selon le communiqué. Le gouvernement suisse a "salué" la décision de la banque, dans un communiqué publié également dans la nuit de jeudi à vendredi. L'Etat a également fait savoir qu'il ne vendra aucun titre avant le 4 août. 

Parallèlement à l'annonce de cet apport de capitaux frais, UBS a fait savoir que ses résultats au deuxième trimestre seront encore dans le rouge. Et ce après déjà une perte de 2 milliards de francs entre janvier et mars. "Sur la base de résultats préliminaires pour les mois d'avril et de mai et d'une estimation des résultats de juin, l' UBS par ailleurs anticipe une perte nette au deuxième trimestre 2009" indique-t-on sans plus de précisions. Les résultats - qui seront officiellement publiés le 4 août -  sont impactés "en grande partie à des charges sur propre crédit et des charges de restructuration déjà annoncées".  "Le résultat d'exploitation du trimestre devrait représenter une amélioration par rapport au premier trimestre de 2009, due principalement à des conditions de marché plus favorables pour Investment Bank et à une réduction des pertes et dépreciations sur les positions à risque héritées du passé", anticipe la banque dans son communiqué. "Au deuxieme trimestre l'afflux net d'argent frais a jusqu'à présent été négatif dans les trois divisions de gestion de fortune et de gestion d'actifs", explique UBS .

Numéro un mondial de la gestion d'actifs, UBS a subi l'année dernière la plus lourde perte jamais enregistrée par une entreprise suisse, en raison principalement des dépréciations de ses investissements dans des actifs à risque aux Etats-Unis. En octobre, l'Etat helvétique lui avait apporté six milliards de francs en échange de titres convertibles susceptibles de lui donner jusqu'à 9,3% du capital.

(Retrouvez le communiqué d'UBS).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comment expliquer qu'une banque dirigée par d'éminentes matières grises excellemment bien payées puisse faire avoir des pertes ?
Et bien, c'est simple : les dirigeants et cadres ne sont finalement que des humains qui croient et font croire qu'ils sont des professionnels hors pairs et qu'ils dirigent comme personne et comme jamais leur entreprise pour atteindre des objectifs mirifiques avec des à la clé des bonus faramineux pour eux. Et bien, cette mystification doit prendre fin. Il faut remettre les pieds sur Terre et les dirigeants quelqu'ils soient doivent redevenir des êtes humains avec une rémunération d'un être humain. Fini les stars qui n'en sont pas et qui n'existent pas dans la réalité.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Reste dans ton domaine de compétence, et commente plutot la presse people..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :