Report au 9 juillet du référé contre la fusion Banque Populaire-Caisse d'Epargne

 |   |  159  mots
L'action en référé contre la fusion Banque Populaire-Caisse d'Epargne est renvoyée au 9 juillet. Cette action pourrait retarder le rapprochement des deux groupes dont la fusion des organes centraux a été validée la semaine dernière.

L'action en référé, pour défaut d'information, contre la fusion Banque Populaire-Caisse d'Epargne ne sera examinée que le 9 juillet à la demande des parties. L'audience était initialement prévue ce jeudi. Cette action a été engagée par le comité d'entreprise de la Caisse d'Epargne Ile-de-France et les syndicats Sud et CGT.

Ce procès pourrait retarder le processus de rapprochement des deux groupes qui devrait être validé le 31 juillet prochain par un vote des assemblées générales extraordinaires.

Cette nouvelle péripétie judiciaire intervient une semaine après la fusion des organes centraux des deux banques mutualistes, opération qui devrait donner naissance à la deuxième banque française, la BPCE.

Par ailleurs, une autre assignation en référé a été déposée parallèlement contre la Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées par le syndicat Sud. Le juge des référés du TGI de Toulouse se prononcera le 10 juillet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
qui est IXIS
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
......toujours aussi fort ces syndicats ! et toujours dans le constructif par le blocage...que se soit par voie judiciaire ou par voie de grêve !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si la caisse d'epargne et la banque populaire fusionne il doit nous donner de l'argent par mois a ceux qui on un compte a l'une de ces banque ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :