Bataille en vue pour la banque Sal Oppenheim

 |  | 170 mots
Lecture 1 min.
Après la Deutsche Bank, c'est au tour de la banque d'affaires italienne Mediobanca de lorgner le spécialiste de la gestion de fortune basé au Luxembourg.

Deutsche Bank ne sera pas seule en lice pour vouloir entrer au capotial de la banque d'origine allemande et basée au Luxembourg Sal Oppenheim, spécialiste de la gestion de fortune.

La banque d'affaires italienne Mediobanca - dans le capital de laquelle on trouve des intérêts français dont l'homme d'affaires breton Vincent Bolloré - a en effet confirmé ce jeudi être elle aussi intéressée par cet établissement financier de prestige même s'il a été  fragilisé par la crise économique et financière avec des pertes inhabituelles. Sal Oppenheim détient au passage 2% du capital de Mediobanca.

Selon la banque italienne, "Sal Oppenheim pourrait représenter une bonne opportunité pour renforcer notre présence en Allemagne, où nous sommes présents avec un siège à Francfort depuis 2007, et pour y accélérer notre développement dans la banque d'investissement. Mais nous ne prendrons aucune décision tant que nous n'aurons pas compris comment ont abouti les discussions entre Sal Oppenheim et Deutsche Bank".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :