Calyon réclame 1,67 milliard de dollars de dommages-intérêts à IKB

La banque d'investissement française poursuit en justice IKB. Elle lui demande 1,67 milliard de dollars de dommages et intérêts.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Calyon poursuit en justice la banque allemande IKB. La banque d'investissement du Crédit Agricole a engagé une procédure auprès de la Haute cour de justice de Londres et réclame des dommages et intérêts de plus de 1,67 milliard de dollars (1,17 milliard d'euros), selon IKB.

Ce que Calyon reproche à IKB n'est pas précisé dans le communiqué transmis aux marchés. Mais cette procédure est liée à une autre, engagée par le rehausseur de crédit américain Financial Guaranty Insurance Co en mars 2008.

A l'époque, FGIC était garant de titres à risques d'IKB et de Calyon. Mais IKB s'est effondrée, victime de la crise financière, et a échappé de peu à la faillite grâce à KfW, la banque publique allemande. FGIC avait porté plainte contre IKB et Calyon afin d'éviter de payer jusqu'à 1,9 milliard de dollars.

Un accord a été trouvé en août dernier entre FGIC et Calyon, mais pas entre FGIC et IKB. La banque allemande se dit surprise que la banque d'investissement du Crédit Agricole se retourne contre elle.

IKB a déjà annoncé que, si elle devait effectivement payer ces dommages et intérêts, cela n'aurait aucun impact sur ses résultats financiers.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.