Les banques n'accordent pas assez de crédits pour tenir leurs engagements

 |   |  248  mots
Selon les chiffres publiés ce mercredi par la Banque de France, le volume de crédits accordés en un an depuis novembre 2008 est en chute de 25%. Sur l'ensemble de l'année, la hausse du montant total des crédits ne pourra pas atteindre les 3% promis par les banques en échange d'un soutien de l'Etat.

Le gouvernement en avait fait la condition à son soutien au secteur bancaire. En vain. Le montant total des crédits accordés par les banques françaises aux ménages et aux entreprises devrait avoir stagner en 2009. Les chiffres publiés ce mercredi par la Banque de France (BdF) laissent déjà apparaître un stock de crédits de 1.740,2 milliards d'euros (hors secteur financier), en hausse de 1% par rapport à novembre 2008. Les crédits aux entreprises ont reculé de 2,3% sur 12 mois tandis que les crédits aux ménages ont progressé de 3,7%. Mais c'est surtout le nombre de crédit accordé qui a chuté. Sur un an, la BdF note une baisse de l'ordre de 25% par rapport à la même période de l'année précédente.

Le secteur bancaire s'était pourtant engagé à la fin de l'année dernière à faire un effort pour accorder davantage de prêts. La hausse du montant total des crédits devaient se situer entre 3 à 4% sur l'année. En échange l'Etat avait accepté d'injecter 10,5 milliards d'euros au capital des six plus grandes banques privées françaises. Reste que les entreprises et les particuliers en quête de liquidités ne sont pas les plus mal lotis. Selon les statistiques de la Banque centrale européenne également publiées ce mercredi, le volume de crédits accordés au sein de la zone euro a diminué en novembre de 1,9% pour les entreprises et est resté quasi stable (+0,5%) pour les particuliers.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2010 à 1:52 :
Que de fautes !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :