Bank of America ne sera pas jugée pour les bonus de Merrill Lynch

 |   |  249  mots
La justice américaine a approuvé l'accord passé entre la première banque américaine et la SEC. Elle était accusé d'avoir trompé ses actionnaires en ne révélant pas qu'elle avait autorisé le versement de bonus aux salariés de la banque d'affaires.

Bank of America évite un procès embarassant. La justice américaine a en effet approuvé ce jeudi l'accord passé entre la première banque américaine et la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, dans l'affaire des bonus de la banque d'affaires Merrill Lynch. BofA va ainsi verser 150 millions de dollars pour clôre ce dossier. Cette somme sera redistribuée aux actionnaires pénalisés par les agissements de la banque.

L'établissement de Caroline du Nord était accusé d'avoir trompé ses actionnaires en ne révélant pas qu'elle avait autorisé le versement de 3,6 milliards de dollars de primes au personnel de Merril Lynch. BofA avait racheté la banque d'affaires en difficultés en janvier 2009, mettant la main sur ses lucratives activités de gestion de fortune. Mais juste avant la finalisation de cette opération, Merrill avait versé d'importants bonus à ses salariés malgré une perte annuelle de près de 30 milliards de dollars.

Faute d'accord avec le juge en charge du dossier, le juge Rakoff, un procès aurait dû s'ouvrir la semaine prochaine. Ce même juge avait rejeté en septembre dernier entre la SEC et Bank of America, portant sur le versement de 33 millions de dollars. Il estimait alors qu'il ne s'agissait que d'un "montage destiné à fournir à la SEC une apparence d'autorité et à la direction de la banque un règlement rapide d'une enquête embarassante, tout cela au détriment des seules véritables victimes, les actionnaires".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :