La BCE va liquider la sixième banque lettone

 |   |  506  mots
(Crédits : DR)
PNB Banka, la sixième banque lettone avec 550 millions d'euros d'actifs, a été déclarée en état de "faillite ou de faillite probable". Touché par des scandales de blanchiment d'argent à grande échelle, le secteur bancaire letton subit depuis quelques années d'importantes réformes.

Le Premier ministre letton a salué vendredi la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de liquider PNB Banka, au bord de la faillite, tout en soulignant que le secteur bancaire du pays, touché par des scandales, devenait plus stable. La BCE a annoncé jeudi soir dans un communiqué que PNB Banka, la sixième banque lettone avec 550 millions d'euros d'actifs avait été déclarée en état de "faillite ou de faillite probable".

"L'ensemble des activités bancaires en Lettonie devient plus stable et sécurisé, et cette décision montre que la surveillance exercée par la BCE est forte et efficace", a déclaré Krisjanis Karins à l'agence lettone Leta.

Touché par des scandales de blanchiment d'argent à grande échelle, le secteur bancaire letton subit depuis quelques années d'importantes réformes. PNB Banka a été elle-même condamnée à une amende par le régulateur financier letton en 2017 pour blanchiment d'argent après qu'une enquête commune avec le FBI a révélé qu'elle avait été utilisée pour contourner les sanctions internationales contre la Corée du Nord.

PNB Banka, qui était supervisée directement depuis mai par la BCE, affiche "une importante détérioration de ses fonds propres, au point que les actifs de la banque sont inférieurs à son passif", a indiqué la BCE dans son communiqué. La BCE en a informé le Mécanisme de résolution unique (MRU), qui a estimé qu'une "action de résolution par le MRU ne se justifi(ait) pas", selon un communiqué distinct.

PNB Banka

L'État aidera les clients à récupérer leur argent

La banque lettone sera donc "liquidée en vertu de la législation nationale", a précisé le MRU, l'un des piliers de l'Union bancaire européenne chargé depuis 2016 d'organiser la faillite ordonnée des banques en difficultés de la zone euro en faisant porter le fardeau financier sur le secteur bancaire. Le ministre letton des Finances a déclaré à la télévision publique LTV que "le fonds de garantie des dépôts géré par le gouvernement interviendra pour aider les clients à récupérer leur argent jusqu'à 100.000 euros".

La banque PNB qui jusqu'à l'an dernier a porté le nom de Norvik banka, a été rachetée en 2013 par un homme d'affaires russe, basé à Londres, Grigory Guselnikov. Début 2018, le financier a accusé, à mots couverts, le gouverneur de la Banque centrale lettone Ilmars Rimsevics d'avoir tenté à plusieurs reprises d'obtenir de lui, via un intermédiaire, des pots-de-vins. L'accusation a provoqué la démission du gouverneur et aggravé la crise dans un secteur bancaire éclaboussé par des scandales de blanchiment d'argent à grande échelle.

Plusieurs banques européennes sont passées sous les fourches caudines de la BCE, dont Banco Popular, la sixième banque espagnole, rachetée in extremis en 2017 par sa concurrente Santander. Mais deux banques italiennes, Banca Popolare di Vicenza et Veneto Banca, ont été sauvées par l'État italien moyennant des milliards d'euros puisés dans la poche du contribuable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/08/2019 à 10:24 :
1- Enquête du FBI entre 2015 et 2017 = Obama & Co
2- Enquête du BCE = Juncker & Co
3- Taxation des contribuables européens sans qu'ils soient mise au courant
4 = Rachat pour 1€ symbolique par des investisseur qatariens ou saoudiens via des plates formes voir historiques du Deutsch Bank ... Bref toujours les meme !
a écrit le 18/08/2019 à 15:27 :
Il n'en reste plus que cinq!
a écrit le 16/08/2019 à 19:02 :
des pots de vin, via systeme financier, pour emplir les poches des copains
tiens, en toute justice sociale, ca me rappelle segolene royal, qui a investi massivement l'argent de sa region dans heuliez ' futur leader mondial de la voiture electrique'
du bon pognon bien public, un peu comme celui des CE ou de la formation, hein, et ou les pertes sont allees ou?
chez les actionnaires negriers? pas du tout, on a fusionne avec le con en aquitaine qui avait les poches pleines, grace a papa de mes enfants
le public a au moins autant de casseroles que le prive, ca donne les gilets jaunes, ca donnera hitler, ce qui est tres bien ' car il na rien de liberal', comme on dit chez vous
le paye ' par personne' ca n'existe qu'a gauche
there is no free lunch
a écrit le 16/08/2019 à 17:44 :
Encore une banque qui n'a pas employé les circuits officiels de l'évasion fiscale de l'UERSS, empire prévu pour durer mille ans.

"pour blanchiment d'argent après qu'une enquête commune avec le FBI"

Ah mais non zut ça n'a pas pu se faire amnistier entre amis c'est tout.

A toi multipseudos, vas y saute dans le cerceau...
Réponse de le 19/08/2019 à 9:24 :
@ multipseudos

Encore raté, depuis le temps quand même...

Signalé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :