Pourquoi le bénéfice net de Caisse des dépôts a bondi de 30%

 |   |  358  mots
Au niveau du Fonds d'épargne, qui gère les encours centralisés du Livret A et du Livret de développement durable (LDD), le bénéfice net a chuté à 621 millions d'euros contre 1,08 milliard en 2015.
Au niveau du Fonds d'épargne, qui gère les encours centralisés du Livret A et du Livret de développement durable (LDD), le bénéfice net a chuté à 621 millions d'euros contre 1,08 milliard en 2015. (Crédits : REUTERS/Stephane Mahe)
Ce résultat 2016 est dû aux contributions des filiales de la CDC (Bpifrance, CNP Assurance...) en hausse de 42% en 2016, mais aussi à la politique de rotation du portefeuille de participations qui a permis de dégager d'importantes plus-values l'an dernier, comme avec la vente d'une partie des actions de Veolia Environnement.

En 2016, ce sont les filiales de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) qui sont à l'honneur : leurs contributions auront été essentielles dans la forte progression affichée par l'institution financière publique. Selon un communiqué publié ce jeudi 30 mars, la CDC a enregistré un bénéfice net en 2016 en hausse de 30% à 1,8 milliard d'euros. Le résultat récurrent, qui exclut les éléments exceptionnels mais reflète la performance économique du groupe, est ressorti en hausse de 2,7% à 1,6 milliard d'euros.

CNP Assurances, Bpifrance... l'apport des filiales grimpe de 42%

Les filiales de la CDC ont largement participé au bond du bénéfice du groupe, leur contribution ayant progressé de 42% à 1,2 milliard d'euros contre 864 millions en 2015. CNP Assurances, premier assureur de personnes en France, a apporté 459 millions d'euros, suivi par Bpifrance (317 millions d'euros) et La Poste (225 millions d'euros).

Poursuivant sa politique de rotation du portefeuille de participations, la CDC a dégagé l'an dernier d'importantes plus-values, la principale ayant été réalisée en septembre dernier lors de la vente d'une partie des actions Veolia Environnement pour un montant total de 456 millions d'euros.

Sévère chute des encours des Livret A et LDD

En revanche, au niveau du Fonds d'épargne, qui gère les encours centralisés du Livret A et du Livret de développement durable (LDD), le bénéfice net a chuté à 621 millions d'euros contre 1,08 milliard en 2015.

L'an passé, le volume total des nouveaux prêts octroyés a fléchi à 17,3 milliards d'euros contre 21,1 milliards en 2015, pâtissant notamment d'un "environnement économique et financier moins porteur", indique la CDC dans un communiqué.

Parmi ces prêts, ceux dédiés au logement social et à la politique de la ville ont atteint 14,3 milliards d'euros, "un niveau soutenu quoiqu'en retrait par rapport à trois années successives de records historiques", est-il expliqué.

Ces crédits ont ainsi permis de financer la construction ou l'acquisition de 109.000 logements sociaux, ainsi que la réhabilitation de 311.000 logements sociaux. Les encours de dépôts centralisés sur l'ensemble des produits Livret A, LDD et Livret d'Epargne populaire (LEP) ont atteint 237,1 milliards d'euros, en baisse de 1,2 milliard d'euros.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :