Christine Lagarde espère du concret sur les rémunérations au G20 de Londres

 |   |  187  mots
La ministre française de l'Economie a affirmé qu'elle souhaitait un accord général sur les rémunérations dans la finance dans le cadre du prochain G20 de Londres.

A l'issue d'une rencontre avec son homologue américain, Timothy Geithner, la ministre française de l'Economie a affirmé qu'elle souhaitait que le G20 soit l'occasion de conclure un accord concret sur de nouvelles règles concernant la rémunération des dirigeants financiers et des traders, pour décourager la prise de risques excessifs.

Christine Lagarde rejoint la tendance imprimée par le président américain Barack Obama, qui a proposé de limiter le salaire des patrons de banques à 500.000 dollars par an et qui s'est insurgé devant la distribution de bonus dans les établissements financiers ayant reçu le soutient de l'Etat américain en 2008.

Le G20 devrait également être l'occasion de trouver un accord général sur la réglementation des fonds spéculatifs, une meilleure prise en compte des risques dans les règles comptables et les relations avec les "paradis fiscaux", selon la ministre.

De plus, elle a ajouté qu'elle espérait que les pays de la zone euro mèneraient une politique responsable, qui leur permettrait d'avoir à appeler à l'aide le Fonds monétaire international (FMI) ou toute autre institution internationale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mme Lagarde voyant sa politique économique ne pas fonctionner et son estimation sur le % de croissance française trompée par la crise financière s'en prend violamment à la finance et tente de trouver un bouc émissaire auprès des traders pour sauver sa face dans les médias et auprès de Mr Sarkozy ! Les Français ne sont pas dupes ! oui on sait tous que les CDO mal évalués ont contribués à la crise financière, mais Mme Lagarde n'oubliez pas que c'est la Finance qui permet la création de richesse (avec l'entrepreneurship) : si vous coupez les salaires en finance, les meilleurs talents en France s'en iront (exactement le contraire de ce que veut l'actuel gouvernement via ses news lois fiscales pour ques les Français créateurs de richesse reviennent), l'innovation disparaîtra et l'envie de créer des richesses aussi. Pour quelqu'un qui a vécu aux Etats Unis et qui est fan du modèle Anglo-américain, on reste tous perplexe !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le G20 doit aussi engager des poursuites DEVANT LES TRIBUNAUX CONTRE LES CONSEILS d'ADMINISTRATION et les DIRIGEANTS BANQUIERS CUPIDES ET VOYOUS
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suppose qu'il s'agit d'une coquille, et qu'une "politique responsable" leur éviterait d'appeler le FMI à l'aide ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les tribulations de Mme LAGARDE sont impressionnantes en terme d'amateurisme. Elle a été la dernière à nous susurrer que la crise ne pouvait pas toucher la France. Etonnante attitude d'une dame qui semblait connaître les US qui ont été les pionniers du désastre qui nous submerge à date.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A voir aussi les renumérations outragente des politiques!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce n'est pas aux états de réglementer les rémunérations dans les entreprises privées. Ils disposent d'un excellent moyen de redistribution par l'impot sur les revenus. Encore faut-il éviter de le limiter par des dispositifs comme le bouclier fiscal.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les salaires des patrons, quelle rigolade ! Comme s'il n'y avait pas des problèmes beaucoup plus graves, genre la pire crise économique depuis la Grande Dépression. C'est le système entier qu'il faut refonder et nos politiques font dans les mesurettes ! C'est déprimant.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
désolé, mais j'ai appuyé sur la mauvaise touche. Je voulait dire que c'est comme le nuage de Tchernobyl qui s'était arrêté à la frontière Allemande, pour nos banques c'était pareil??? Elle était la seule optimiste, je me demande ce qu'elle à appris aux USA? Mais c'est vrai que tout vient de là, mais les magouilles il y en a partout. Réduisons déjà ces trains de vie de milliardaires, notre président, y compris les grands patrons, et les sénateurs. A force de vivre sous les ors de la république, ils sont tous déconnectés de la vie que nous simples "lambda" survivons actuellement. Les tradders et banquiers se croyaient au casino au lieu de faire leur métiers, tout ça pour la frime et leurs cupidités, ne se fixaient aucune limite, idem pour leurs salaires, comme ils sont dans les mêmes conseils d'administrations, ils n'allaient pas couper la branche sur laquelle ils étaient assis. Depuis des mois, tout était du virtuel, et personne n'osait fixer des limites. Bref, nous en avons encore pour 2 ans minimum, et encore des décennies pour payer leurs erreurs. C'est navrant que ce soit nous qui payons!!!!!! ainsi que nos enfants. Et notre dette grimpe en flèche, la aussi plus de limites, mais pas le courage de modifier toute notre constitution. On va donc droit dans le mur et cela à cause de la acheté de nos élus. La France est un vrai millefeuilles ( d'élus) qui nous coûte , autant faire le ménage en même temps????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mme LAGARDE encore un ministre qui devrait s'il avait de l'honneur démisionner pour son incompétence nous faire croire que la "gestion" de salaire va modifier le monde de la finance que d'ânerie. Par contre elle ouvre l'information que notre pays devra faire appel au FMI pour "gérer" SES DETTES. Quelle honte pour un pays donneur de leçon.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :