GE Capital ne prévoit pas de retour dans le vert avant 2011

 |  | 139 mots
Lecture 1 min.
La filiale financière du conglomérat General Electric s'attend encore à des pertes et des dépréciations en 2010, avant un redressement en 2011.

General Electric prévoit de nouvelles pertes et dépréciations dans sa filiale financière GE Capital. Elles devraient même atteindre "un pic" en 2010, avant le retour des bénéfices prévu pour 2011.

Les risques de l'activité de promotion immobilière sont "gérables", selon le PDG de GE Capital, Michael Neal. "Nous voyons 2010 comme un prolongement de 2009 d'un point de vue de l'activité, a-t-il déclaré lors d'une conférence téléphonique, et le redressement devrait intervenir en 2011, a-t-il ajouté.

Pour 2009, les pertes et dépréciations sont attendues à environ 12 à 13 milliards de dollars, en raison notamment de l'immobilier commercial, qui reste "difficile". En revanche les prêts à la consommation aux Etats-Unis et les prêts hypothécaires au Royaume-Uni sont en voie d'amélioration, ce qui augure bien de la suite selon le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :