Les pertes liées à la finance américaine revues en forte baisse

 |   |  211  mots
L'administration Obama a revu à la baisse son estimation des pertes liées au soutien au secteur financier pour la ramener de 141 à 117 milliards de dollars. Elles étaient estimées à 341 milliards en août dernier.

L'administration Obama a revu à la baisse son estimation des pertes liées au soutien au secteur financier pour la ramener à 117 milliards de dollars (84 milliards d'euros) contre 141 milliards il y a deux mois, montre le projet de budget pour l'exercice 2011.

Ces pertes étaient estimées à 341 milliards de dollars en août dernier. Mais plusieurs grandes banques ont depuis remboursé des dizaines de milliards de dollars d'argent public reçus fin 2008. Parallèlement, les titres d'établissements financiers encore détenus par le Trésor se sont appréciés et l'Etat a pu mettre un terme à des garanties d'actifs.

La valeur faciale des obligations du dispositif Tarp (Troubled Asset Relief Program) devrait revenir à 272 milliards de dollars sur l'exercice budgétaire 2010 contre 541,5 milliards en 2009 et tomber à 234,2 milliards en 2011, selon le projet de budget.

"L'Etat se désengage des politiques financières d'urgence et les contribuables sont en train d'être remboursés", déclare l'administration dans son projet. "En fait, le coût final de ces politiques devrait être nettement inférieur aux prévisions antérieures."

Les pouvoirs publics s'attendent cependant toujours à ce que les aides apportées à l'assureur American International Group, celles au secteur automobile et le plan de soutien au rééchelonnement d'emprunts immobiliers pour les particuliers engendrent des pertes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :